Assurance voyage: Les prix doublent

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 29 Janvier 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Ils passent de 250 à 490 DH


    · La couverture médicale plafonnée à 350.000 DH


    Mauvaise nouvelle pour les demandeurs de visa pour les Etats membres de l’espace Schengen. Depuis un mois, les prix de l’assurance voyage ont doublé, passant de 250 à 490 DH/personne. Et ce, pour une durée de six mois seulement. Pour la famille, l’assurance passe de 460 à 890 DH/an partout dans le monde et sur une période d’une année.
    A la demande des consulats, le voyageur doit leur fournir une attestation d’assurance voyage délivrée par l’une des trois compagnies d’assistance du marché (Mondial Assistance, Axa Assistance et Maroc Assistance). Ladite attestation doit détailler les différentes garanties médicales, mettre l’accent sur la notion d’intervention dans les cas d’urgence et rappeler l’obligation de contacter l’assisteur avant toute hospitalisation. Ce qu’il faut retenir, c’est que l’ensemble des chancelleries des Etats membres de l’espace «Schengen» exigent, désormais, aux demandeurs de visa ce document couvrant pour 350.000 DH le voyageur en cas de maladie, d’hospitalisation d’urgence et de rapatriement de l’assuré vers le Maroc. Jusque-là, la couverture était plafonnée à 50.000 DH. L’imposition du nouveau contrat a entraîné la hausse des prix de l’assurance voyage.
    Autant de mesures qui font grincer les dents des voyageurs. «Dans le cadre des anciens contrats d’assistance, l’engagement de la compagnie était, selon le produit souscrit, très limité, voire insuffisant», déclare Brahim Boukssim, agent général à Zurich Assurances Maroc. Selon l’ambassade de France, «les assurances souscrites jusque-là au Maroc ne couvraient que très imparfaitement les minimas exigés (30.000 euros) par la réglementation Schengen. Et dans un souci de conformité à cette réglementation, il a été demandé à ce que cette précision apparaisse clairement dans les contrats d’assurances souscrits». «En clair, les consulats veulent être certains que les touristes marocains victimes d’un accident en Europe auront une couverture médicale suffisante pour ne pas être à la charge du pays hôte», renchérit Hafsa Ascandar, reponsable marketing et communication à Isaaf Mondial Assistance.

    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page