ATP DUBAÏ 2012 : Federer express

Discussion dans 'Tennis' créé par simo160, 1 Mars 2012.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Roger Federer n'a pas traîné pour battre Mikhail Youzhny (6-3, 6-4) en quarts de finale du tournoi de Dubaï jeudi. Le Suisse affrontera Tsonga ou Del Potro pour une place en finale. Ça passe aussi pour Andy Murray, qui a dominé une de ses bêtes noires, Tomas Berdych. Djokovic joue Tipsarevic.

    Roger Federer garde ses bonnes habitudes. Pour son quatrième tournoi de l'année 2012, le Suisse est à nouveau dans le dernier carré. Sn troisième match de la semaine à Dubaï ne lui a pas posé plus de souci que les deux premiers. Mikhail Youzhny n'a pas pesé lourd jeudi. Avec un peu plus de réussite sur ses balles de break (seulement deux converties sur onze !), Federer aurait même pu s'imposer plus nettement encore. Jamais mis en difficulté sur sa mise en jeu, le numéro trois mondial a déroulé tranquillement. Il attend maintenant de connaître le nom de son adversaire. Ce sera Jo-Wilfried Tsonga ou Juan Martin Del Potro.


    Un peu plus tôt, Andy Murray avait été le premier à composter son ticket pour les demi-finales. Dans l'un des deux gros chocs du jour, le Britannique a pris la mesure de Tomas Berdych en deux sets (6-3, 7-5). Murray n'avait battu qu'une fois le Tchèque, en 2005 à Bâle, lors de la première de leurs cinq confrontations. D'abord offensif, avec des attaques à plat très efficaces sur une surface rapide, l'Ecossais s'est ensuite montré plus défensif pour gagner le droit d'une possible revanche contre le N.1 mondial Novak Djokovic, qui l'avait battu au terme d'une demi-finale dantesque il y a un mois à l'Open d'Australie.

    Djokovic affronte son compatriote Janko Tipsarevic avant que Tsonga et Del Potro ne bouclent le programme de ces quarts de finale royaux, où figurent sept des dix meilleurs joueurs du monde. Djoko vise une dixième victoire en autant de matches en 2012. Triple tenant du titre à Dubaï (le seul tournoi qu'il ait remporté trois fois avec... l'Open d'Australie), le numéro un mondial se méfie de Tipsarevic, face à qui il mène certes trois victoires à une, mais toujours lors de matches accrochés. "Janko est très solide du fond du court. Il n'a pas beaucoup de faiblesses dans son jeu. Si vous le laissez avancer, il est très dangereux. Il va falloir que je joue très près de la ligne", juge le Serbe.

    Eurosport
     

Partager cette page