ATP Pékin : Cilic dans la cour des grands

Discussion dans 'Tennis' créé par simo160, 11 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    La finale tant attendue entre Novak Djokovic et Rafael Nadal n'aura pas lieu à Pékin. Alors que le Serbe a parfaitement tenu son rang face au Suédois Soderling (6-3 6-3), l'Espagnol a, quant à lui, subi de plein fouet une lourde défaite face à l'impressionnant Croate Cilic (6-1 6-3).

    ATP PEKIN - DEMI-FINALES


    Novak Djokovic (SER, 2) bat Robin Soderling (SUE) : 6-3 6-3
    Prochain adversaire : Cilic

    Une blessure qui coûte cher. Eloigné des courts depuis le match de barrages de Coupe Davis au lendemain de l'US Open en raison d'une douleur au poignet, le Britannique Andy Murray, du fond de son canapé, voit ses principaux rivaux profiter parfaitement de l'aubaine. Déjà privé de sa place de dauphin au classement ATP à l'issue de la quatrième levée du Grand Chelem, l'Ecossais est désormais écarté du podium par le Serbe Novak Djokovic, qualifié pour la finale du tournoi de Pékin.

    Auteur d'une première moitié de saison solide, mais sans le moindre titre majeur, le Serbe donne le sentiment depuis quelques semaines de retrouver toutes ses sensations. Face à Robin Soderling, réputé pour sa puissance de feu, notamment en coup droit, la tête de série numéro 2 a fait une véritable démonstration en retour. Profitant à plein du faible taux de première balle du Scandinave (55%), le Serbe a constamment mis son adversaire sous pression sur son engagement, s'offrant la bagatelle de 12 balles de break et remportant près de 50% des échanges sur les jeux de service du Suédois. Réduisant à une portion congrue son nombre de fautes directes, malgré une cadence infernale, Novak Djokovic n'a quasiment jamais été mis en danger, si ce n'est en début de seconde manche. Breaké d'entrée (2-0), il a su serrer le jeu, et immédiatement reprendre sa course en avant, pour s'offrir un succès synonyme de neuvième finale cette saison.

    Marin Cilic (CRO, 8, wc) bat Rafael Nadal (ESP, 2) : 6-1 6-2

    Rafal Nadal n'est plus invaincu à Pékin. Vainqueur en 2005 et lors des JO l'année dernière, le taureau de Manacor a dû s'arrêter au stade des demi-finales cette saison. De retour à la compétition après avoir été contraint au repos quelques semaines en raison d'une blessure au abdominaux, l'ancien roi de la planète tennis a subi de plein fouet une tornade nommée Cilic qui a tout emporté sur son passage. Rassurant sur son état de santé lors des tours précédents, notamment face à Marat Safin en quart de finale, le Majorquin a été emporté, balayé par un Marin Cilic en état de grâce. "Quand on perd, ça veut dire que beaucoup de choses n'ont pas marché.Mentalement, je n'y étais probablement pas, a admis Nadal. J'ai eu l'occasion de revenir dans le deuxième set, mais je n'ai pas assez bien joué."


    Présenté comme un des futurs grands du circuit, Marin Cilic a longtemps vécu dans l'ombre de Djokovic, Murray et Del Potro. Quart de finaliste à l'US Open, le Croate donne cependant le sentiment d'avoir désormais comblé son retard, notamment au cours d'une première manche proche de la perfection. Porté par un service explosif (83% de première balle), la tête de série 8 a fait une véritable démonstration lors du premier acte ne cédant que huit petits points, seulement deux sur son engagement. Il n'a jamais laissé le temps à son adversaire de prendre ses marques, le prenant à la gorge dès son premier coup de raquette pour imprimer un rythme d'enfer. Diminué au service, Nadal n'a jamais été capable de suivre la cadence. Profondeur, puissance, campé sur sa ligne de fond de court... Cilic a constamment dicté le jeu et rendu une copie sans-faute impressionnante, preuve que bien vite, il pourrait viser haut, très haut même...



    Eurosport
     

Partager cette page