Au bord de son être

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par sofia_harvard, 4 Novembre 2005.

  1. sofia_harvard

    sofia_harvard Citoyen

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    38
    Il existe un pays pas très loin de chez moi
    Un pays merveilleux et pourtant inconnu
    Découvert un beau jour où je m’étais perdu
    Dans mes rêves les plus fous et magiques à la fois


    Ce paysage de splendide orné de gerbes d’or
    Abritait deux pépites aux couleurs fascinantes
    Situées dans une clairière d’une beauté luxuriante
    Je venais d’entrevoir les courbes de son corps

    Je pris alors mon temps et je l’ai observé
    Il m’était impossible de comprendre ce besoin
    Il était si présent et pourtant si lointain
    Alors tout doucement je m’en suis approché

    Comme deux morceaux de rêve posé sur un écrin
    Ses yeux venaient d’éclore illuminant le ciel
    Projetant dans mon c½ur une pluie d’étincelles
    Et un doux tremblement jusqu’au bout de mes mains

    Je n’avais qu’une envie, je voulais la toucher
    Mais je n’étais personne et comment me permettre
    D’effleurer ce satin qui semblait se soumettre
    Non je ne pouvais pas, j’étais paralysé

    Alors elle prit ma main et la mis sur son sein
    Une chaleur sensuelle s’en dégageait soudain
    Réveillant dans mon corps une envie, un besoin
    Celui de l’embrasser jusqu’au creux de ses reins

    Nos corps étaient soudés quand arrivait la nuit
    Que c’était-il passé, je me souviens vaguement
    Un tremblement de terre ou la lave d’un volcan
    Nous étions à jamais réunis pour la vie…
     
  2. kabayla

    kabayla Touriste

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    18
    Re : Au bord de son être

    3endak yedrebkoum lberd...
     

Partager cette page