Au jardin de mes souvenirs

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par titegazelle, 19 Avril 2008.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Ce soir, une foule de souvenirs remontent dans ma mémoire
    Et au jardin secret de mon coeur,
    Je découvre encore des trésors de bonheur...
    Je me revois, lorsque j'avais vingt ans,

    Perdue, dans un monde qui me semblait bien grand…
    Et que mon seul souci, était de quitter ce monde d'enfant
    J'ai ensuite connu l'amour et très vite...
    J'ai Vu, que le monde des grands,
    Me réservait bien des tourments...
    Ma vie, poursuivait sa course.
    Me bousculant au gré du temps...

    Puis, sont arrivés les trois grands amours de ma vie
    Et jamais, à ce moment-là, je n'aurais cru
    Que ce ne serait pas toujours un jardin fleuri...
    J'ai connu le chagrin et les nuits sans fin
    Et me sentant trahie, j'ai crié seule dans la nuit
    Ce sont les blessures du coeur,
    Bien plus que celles du corps,
    qui font les plus profondes cicatrices...
    Mon plus grand regret aujourd'hui est de réaliser
    Qu'une partie de ma vie est demeurée dans l'ombre
    Toutes ces années, j'ai cherché la lumière
    Qui comme une bouée,
    M'aiderait à traverser les ténèbres
    Là... où, je m'étais engloutie...
    comme un animal blessé, seule dans la nuit

    Mais aujourd'hui, je réalise...
    Avec les années et la maturité acquise,
    que rien, n'est jamais perdu…
    Que chaque larme versée, a sa raison d'être,
    Qu'à travers toutes les épreuves que j'ai dû traversées
    La vie, a encore sa beauté...
    Et que rien n'est comparable, au sourire d'un enfant,
    Qui se blottit contre toi, tout doucement...
    Et que laisser parler son coeur,
    C'est ouvrir la porte à l'espoir...
    Pour se délivrer de ses chaînes d'amertume,


    Oui, la vie aura toujours un sens...
    Elle nous apprend à devenir maître de nous-même
    Et nulle richesse, n'est plus grande
    Que de savoir l'apprécier....

    (Claire De La Chevrotière)
    (Texte sous copyright dont l'autorisation m'a été donnée par son auteure).
     

Partager cette page