Autorisation accordé pour travail des etudiants etrangers a montreal

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Aanalyste, 1 Décembre 2005.

  1. Aanalyste

    Aanalyste Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    salut tout le monde

    voila les etudiant etrangers a temps plein au canada pourront dorenavant travailler hors campus à raison de 20 heure par semaine durant l annee scolaire et à temps plein durant les vacances scolaires
    voila l communiqué de press


    Entente fédérale-provinciale sur le travail hors campus des étudiants internationaux - Le Québec sera plus attractif auprès des étudiants internationaux

    MONTRÉAL, le 22 nov. /CNW Telbec/ - En présence du président de la
    Fédération étudiante universitaire du Québec, de la présidente de la Chambre
    de commerce du Montréal métropolitain et du secrétaire général des HEC
    Montréal, la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles du
    Québec, Mme Lise Thériault, a annoncé la conclusion d'une nouvelle entente
    entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada concernant le
    travail hors campus des étudiants internationaux. Cette nouvelle entente,
    rendue publique aujourd'hui aux HEC Montréal, ouvre la possibilité de
    travailler à l'extérieur du campus aux étudiants internationaux de toutes les
    régions du Québec, y compris celles de Montréal et de Québec. Au total, près
    d'une centaine d'établissements d'enseignement supérieur du Québec y
    deviennent admissibles.
    «Je me réjouis de l'élargissement de ce projet, a déclaré la ministre
    Lise Thériault, puisque cela répond à une demande expresse du gouvernement du
    Québec, exprimée unanimement par les participants lors du Forum des
    générations. Cette entente permettra au Québec d'être plus attractif sur la
    scène internationale et de demeurer concurrentiel par rapport aux autres
    provinces canadiennes qui prévoient implanter un tel programme et par rapport
    aux autres pays où le travail hors campus est permis.»
    «Les étudiants étrangers enrichissent la vie sur les campus et dans les
    collectivités où ils s'installent parce qu'ils apportent avec eux des idées et
    des cultures nouvelles, a déclaré le ministre Joe Volpe, de Citoyenneté et
    Immigration Canada. Les ententes de travail hors campus permettront à ces
    étudiants d'acquérir de l'expérience professionnelle sur le marché du travail,
    de resserrer leurs liens avec les collectivités locales et d'améliorer leur
    expérience au Canada.»
    Rappelons qu'un projet expérimental de travail hors campus a été mis en
    place à l'été 2004. Ce projet ne s'appliquant pas aux régions métropolitaines
    de Montréal et de Québec, plus de 85 % des étudiants internationaux s'en
    trouvent présentement exclus, d'où l'intérêt que suscite cette nouvelle
    entente.
    Outre l'élargissement aux régions de Montréal et de Québec, le nouveau
    programme sera également ouvert aux étudiants inscrits dans des formations
    collégiales préuniversitaires. Le programme s'étendra aux collèges privés
    reconnus d'intérêt public agréés aux fins de subventions par le ministère de
    l'Education, du Loisir et du Sport (MELS) de même qu'aux établissements
    publics d'enseignement collégial relevant d'un ministère autre que le MELS.
    Les étudiants auront accès à ce programme après six mois d'études à temps
    complet réussies. La nouvelle entente prévoit aussi une limite de 20 heures de
    travail hors campus par semaine durant les études, et non plus de 15 heures
    comme c'est le cas actuellement. Par ailleurs, le permis de travail pourra
    dorénavant être valide jusqu'à l'échéance du permis d'études.
    «Je suis fière de souligner que plusieurs des modifications apportées au
    programme répondent aux attentes exprimées par le Québec de même que par les
    établissements d'enseignement qui participent au projet expérimental. De plus,
    je veux souligner l'appui soutenu que nous a apporté la Fédération étudiante
    universitaire du Québec dans ce dossier», a ajouté Mme Thériault.
    Au cours des prochaines semaines, les établissements d'enseignement
    admissibles seront invités à signer un protocole de mise en oeuvre avec le
    ministère de l'Immigration et des communautés culturelles. Ces protocoles
    prévoient notamment un suivi des étudiants internationaux participants, sous
    forme de rapports, attestant que les étudiants respectent les conditions du
    programme.
    Les étudiants internationaux qui participent à un programme d'échange ou
    qui sont inscrits à des cours de français ou d'anglais langue seconde ainsi
    que ceux qui ont reçu des bourses d'études de l'Agence canadienne de
    développement international ou du Programme de bourses du Commonwealth du
    Canada ou du Programme de bourses du gouvernement du Canada ne sont pas
    admissibles au programme de permis de travail hors campus des étudiants
    internationaux.
    «La clientèle des étudiants internationaux contribue au dynamisme des
    établissements d'enseignement et des villes qui les accueillent, à notre
    ouverture sur le monde et au rayonnement du savoir québécois à l'étranger,
    d'où l'importance de ce nouveau programme», a conclu la ministre Lise
    Thériault.

    Source : immigration quebec

    http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Novembre2005/22/c8508.html
     
  2. anaayoub

    anaayoub Accro

    J'aime reçus:
    187
    Points:
    63
    Re : Autorisation accordé pour travail des etudiants etrangers a montreal

    yaw yaw hya ghadi ndabar 3la khadma oula safi nssit ana ba9i ma mchitch ana 3amarni ma 3raft ke ma 3andhomch l7a9 ykhadmo kant ka nts7ab ghir la scandinavi li fiha had stoun
     

Partager cette page