Avec des amis pareils…

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 7 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Peut-on tout dire au nom de la défense de la monarchie ? La semaine dernière, Cheikh Hamza de la Tariqa Boutchichiya avait rendu public un communiqué dans lequel il informait les Marocains que le système politique monarchique était de droit divin.

    Une intervention aussi rare que préjudiciable à la construction de la démocratie dans notre pays. En s'arrogeant le pouvoir de traduire la volonté divine, il a dénié à la communauté l'utilisation de la raison dans l'édification de son mode de gouvernance. Une autre sortie d'un autre Cheikh est venue contredire, une fois de plus, cette dichotomie qui veut que l'on ait d'un côté des soutiens de la monarchie forcément humanistes et libéraux et de l'autre des obscurantistes qui souhaitent soit l'iranisation du pays, soit le chaos pour le chaos. Cheikh Abdelbari Zemzami s'est fendu d'un texte infâme publié par l'hebdomadaire « Al Jarida Al Oukhra », pour soutenir le monarque et contredire Nadia Yassine. L'ignominie de son propos tient en la charge antijuive contre Abraham Serfaty. M. Zamzami compare les positions de la fille du leader d'Al Adl Wal Ihssan à celles du militant Serfaty. Désignant Abraham Serfaty par le qualificatif voulu méprisant de « juif gauchiste », M. Zamzami affirme que ce dernier ne fait qu'exprimer « son essence profonde et revenir vers ses origines » en appuyant des thèses républicaines. Nadia Yassine n'aurait pas cette excuse, elle dont la famille est enracinée au Maroc et fière de son histoire. Pour M. Zemzami, Abraham Serfaty ne jouit manifestement pas de ces « qualités ». Pire. Pour bien souligner son propos, M. Zemzami cite, pour décrire A. Serfaty, le verset 118 de Sourate Al Imrane, « La haine certes s'est manifestée dans leur bouche, mais ce que leur poitrine cache est encore plus énorme ». Ainsi, M. Zemzami invoque un verset coranique qui stigmatise la perfidie des mécréants hypocrites pour décrire le « juif gauchiste » Abraham Serfaty. Ce sont là des écrits inadmissibles car ils suintent le racisme. Ils expriment aussi une pensée totalitaire basée sur l'exclusion de la différence, de l'autre. Le débat consécutif à l'affirmation publique par Nadia Yassine de ses convictions républicaines, est finalement révélateur et donc salvateur. Il révèle la nature viciée des relations entre la monarchie et certains de ses soutiens. Si on ne peut blâmer la monarchie du racisme de ses soutiens autoproclamés, on se doit d'analyser l'état d'esprit et l'environnement politique qui amènent un Zemzami à se croire permis d'exposer ses idées délétères sous prétexte de défendre l'institution royale. L'esprit de courtisanerie induit par nos institutions n'est pas bénin. Il permet la prolifération de l'intolérance. Ce n'est pas défendre Nadia Yassine que de dire qu'elle a exercé son droit d'exprimer sa préférence d'un mode de gouvernance par rapport à un autre, alors que Cheikh Hamza et M. Zemzemi ont appelé à l'exclusion de ceux qui ne partageaient pas leurs convictions. Avec des amis pareils, qui aurait besoin d'ennemis ? Si La monarchie souhaite le renforcement d'une société ouverte basée sur le respect et la tolérance, elle doit trouver le moyen de se démarquer de ceux qui se prévalent de leur soutien à son égard pour promouvoir des idées d'un autre âge.

    Aboubakr Jamaï


    Source: le journal-hebdo.
     
  2. fassi

    fassi Citoyen

    J'aime reçus:
    15
    Points:
    38
    Re : Avec des amis pareils…

    leur amour a la monarchie et au pays a aveugle leurs raisons
     
  3. lordvoldemor

    lordvoldemor Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Avec des amis pareils…

    mal had ljahil had ssihoum Zemzami? kayhder 3la moulah Abraham Serfaty, wach houwwa b3da ywssel lih 7ta la cheville? haddak a moulay rah f les anneés 70 kan le directeur dyal la section de la recherche f OCP, il l'a quitté pr des raison ke had ljahil ma3emrou yhemhoum, les mineurs darou greve whouwa chef dyal chifane dar m3ahoum greve, men be3d wlla directeur des etudes f l'EMI wzid wzid, w en + les juifs du maroc makhashoum tta khir houwwa en personne kan labass 3lih, 9ari, w3ndou 1 culture tissir llah wach nl9awha 3end chi w7dine fhad l7oukouma dyalna kamla, wha khiyna kay9aren m3ah hadik nadia yassine? ach had lwa9a7a !! c de ce genre de reaction kil faut comprendre ke had sseyyed baye3 lmatch w le probleme il n'a meme pas preparé sa plaidoirie wkayhder, iwa bazz!!

    wlmoussiba lkbira had "Al Jarida Al Oukhra" ça fé pas mal de temps kelle alimente had tkharbi9 et permet likoulli man habba wa dabba ykteb fiha
     

Partager cette page