BAC: Les élèves du lycée Lalla Amina poursuivent leurs protestation (Avec Photo)

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 12 Juin 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Fuite dans les épreuves du baccalauréat à Meknès: Les élèves du lycée Lalla Amina poursuivent leurs protestations

    Des élèves et parents d'élèves ont été retenus dans l'enceinte du lycée, ainsi que les professeurs, pendant l'après-midi du vendredi et la matinée du samedi, sans aucune possibilité de quitter les lieux, aujourd'hui à la matinnée ils poursuivent leurs protestation devant le lycée Lalla Amina à Meknès.

    Le directeur de l'Académie de Meknès n'avait pas fournit des éléments précis. Il ne s'agirait pas «de fuites proprement dites», a-t-il dit, sans être en mesure de situer le degré de similitudes des copies trouvées en possession de certains élèves ou ayant circulé.

    Des sources locales avaient affirmé que le directeur de l'académie avait appelé à une conférence de presse, vendredi en fin de journée, qu'il a annulée, apparemment à la suite de l¹intervention du ministère.

    D'ailleurs, Habib Malki, le ministre de tutelle, a fait le déplacement à Meknès et aurait agi en toute discrétion. Selon certaines sources, il était prévu qu'il y revienne dimanche soir pour voir la suite à donner à cette affaire qui a suscité l¹indignation générale.

    A l'extérieur du lycée, les parents d'élèves, nombreux, ont passé le temps en discutant des répercussions de ces actes de fraude qui «favorisent les bras cassés et les fils de nantis».

    Pour le moment, aucune piste ne semble être privilégiée en attendant l¹ouverture de l'enquête qui, si elle est profonde, devra englober tout le circuit de passage des épreuves du baccalauréat. Cela va du Centre d¹élaboration des épreuves, à l¹Académie, aux délégations du MEN et aux centres d¹examens.

    Par ailleurs, nous avons appris que le bureau de la Fédération des parents et tuteurs d'élèves de Meknès a tenu hier après-midi une réunion destinée à faire face à la situation. L'avis général des membres penche vers une attitude ferme à l¹égard des fraudeurs et exige des «investigations approfondis» afin de démasquer les coupables.
    Cela dit, nous ignorons si les autorités nationales vont privilégier l'annulation des épreuves du baccalauréat pour toute la ville de Meknès (et sa région) ou bien faire refaire aux élèves du lycée Lalla Amina les examens boudés ou bien le refaire au niveau national pour toutes les villes du Maroc.


    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    Source - Exclusive L'Administration MeknesNet.Ma (AyoubMed & SturGeoN)


     
  2. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : BAC: Les élèves du lycée Lalla Amina poursuivent leurs protestation (Avec P

    Un bac bâclé à Meknès

    «Une catastrophe, un gâchis», c'est en ces termes qu'un cadre pédagogique de l'Académie de Meknès a qualifié ce qui est arrivé lors des examens du baccalauréat 2006.

    Les épreuves des examens ont été publiées sur Internet bien avant le jour J. Le bac de cette année aura été gâché pour beaucoup d'élèves. Au lycée Lalla Amina, les élèves ont même boycotté le dernier jour des examens. Les choses ont été tellement flagrantes qu'elles ont nécessité la présence du wali de la région, de Mme la déléguée et de la chaîne de 2M qui a pu rendre visibles et concrètes les allégations des élèves dans son JT du samedi soir.

    De sources pédagogiques confidentielles, quelques jours avant la date des examens, les épreuves commençaient à être vendues à 1000 dh, puis à 500 dh, et les dernières heures, elles ont été publiées gratuitement sur Internet. La responsabilité, selon la même source est, partagée entre l'Académie et les délégations de la province. Puisque les premières rumeurs quant à une infiltration des épreuves ont circulé bien avant leur envoi aux délégations, mais une fois parvenues aux bureaux concernés, les mêmes épreuves ont fait le tour de la ville.

    Pour l'instant, une enquête a été ouverte au sein de toutes les instances responsables. Bien plus, une piste informelle est en train d'être suivie. Il s'agit de quelques étudiants surpris avec les épreuves en main au lycée Al Imam Al Ghazali. Des enseignements devraient être tirés de cette épreuve critique qui décrédibilise tout le système éducatif. Si les élèves étaient critiqués davantage ces dernières années à cause du recours aux différents modes de fraude, les responsables sont montrés du doigt dans cette opération qui a secoué non seulement la ville de Meknès, mais le Maroc tout entier.

    Source - AllAfrica
     

Partager cette page