Baccalauréat : «Introduction à l’étude de la vie»

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 2 Juillet 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Un jeune élève de la ville de Taroudant a failli être recalé au Bac à cause de la mauvaise foi d’un responsable du centre où il a passé ses examens.


    Ayant obtenu une note éliminatoire, un zéro, en mathématiques, Ilyas Himmich allait être condamné à repasser son baccalauréat si son père n’avait pas eu le courage et l’audace nécessaires pour aller protester auprès de la délégation locale du ministère de l’Education nationale.

    En fait, ce courage, il le doit à la pleine confiance qu’il a en son fils, étant donné qu’il s’agit de l’élève le plus studieux de la région et l’un des plus brillants au niveau national. Comment un élève qui a toujours obtenu une moyenne générale supérieure à 18 sur 20 et des notes de même calibre en mathématiques aurait-il pu remettre une feuille blanche le jour des examens ? C’est la question que le père a lancée avec assurance aux responsables concernés.


    Aussitôt les données fournies par M. Himmich sur les aptitudes de son fils confirmées, une commission d’enquête est constituée. Objectif : faire la lumière sur les tenants et les aboutissants de l’affaire. Après une série de vérifications des feuilles d’examens et des interrogatoires exhaustifs des professeurs qui assuraient le contrôle ce jour-là, il s’est avéré que le chef du centre d’examen, le directeur du lycée, avait délibérément remplacé la feuille remise par l’élève Himmich par une autre.

    Selon un communiqué daté du 27 juin 2007 de l’Académie régionale de Souss-Massa-Darâa, l’enquête effectuée par cette instance a abouti aux conclusions suivantes : l’élève a été victime d’une tentative préméditée de falsification de ses résultats du Bac pour des raisons indéterminées et dans des conditions qui n’ont pas encore été élucidées.

    Le directeur de l’Académie précise toutefois que le dossier a été remis à la justice qui prend désormais le relais dans une affaire qui revêt un aspect pénal étant donné qu’il s’agit d’un délit de falsification préméditée avec l’intention de nuire à autrui.

    Pour ce qui concerne l’élève Himmich, l’Académie a annoncé avoir procédé à la régularisation de sa situation.

    Tout est donc rentré dans l’ordre. Mais, il faut dire que pour Ilyas, cette affaire peut aussi lui servir de leçon s’il la considère sous un autre angle. Car, un garçon brillant comme lui avait, peut-être, besoin d’un petit coup comme ce qui vient de lui arriver. Une leçon. Une sorte d’«introduction à l’étude de la vie».

    Un cours que l’on ne peut suivre qu’aux dépens de soi et en s’utilisant comme cobaye. Etre un excellent élève, un jeune homme sérieux et honnête fait de Ilyas le fils idéal que tout père de famille désire avoir, mais sa formation et sa préparation à affronter la vie ne pouvaient être complètes sans cette leçon-choc qui vient de lui démontrer que, pour réussir dans la vie, il faut aussi apprendre à faire face à des situations très difficiles. Ce n’est que face à l’adversité que l’on teste ses propres capacités.

    aujourd'hui le maroc
     

Partager cette page