Bagdad appelle à l'union face au péril «mortel» des djihadistes de l'EIIL

Discussion dans 'Info du monde' créé par dul2, 11 Juin 2014.

  1. dul2

    dul2 salam alikom

    J'aime reçus:
    5698
    Points:
    113
    Les réactions se multiplient face à l'avancée des djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui, aidés d'autres groupes djihadistes sunnites, a pris en moins de quarante-huit heures, presque sans combat, la province de Ninive, et des secteurs de deux autres provinces proches, Kirkouk et Salaheddine, dont la ville de Tikrit. Ils se sont également emparés de la région de Tikrit.

    • L'ONU appelle à la « solidarité » internationale
    Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté mercredi la communauté internationale « à s'unir pour exprimer sa solidarité avec l'Irak, confronté à un grave défi en matière de sécurité ». Il a appelé au « respect des lois humanitaires internationales et des droits de l'homme dans les actions visant à contrer le terrorisme et la violence en Irak ». « Le terrorisme n'a pas le droit de parvenir à défaire le chemin vers la démocratie tracé par la volonté du peuple irakien », a-t-il estimé.
    • Bagdad appelle les dirigeants irakiens à s'unir
    A Bagdad, le ministre des affaires étrangères a annoncé, mercredi, que son pays allait coopérer avec les forces du Kurdistan autonome pour chasser les milices djihadistes de Mossoul. Hochiar Zebari a appelé tous les dirigeants irakiens à s'unir face au péril « grave, mortel » que représente la progression des insurgés sunnites.

    « Je ne peux pas rester silencieux et les bras croisés face au danger qui guette les lieux saints », a aussi réagi le dirigeant chiite radical Moqtada Sadr, se disant « prêt à travailler en coordination avec le gouvernement afin de former des brigades de la paix ».

    • Le régime syrien propose son aide...
    Bagdad a reçu mercredi le soutien de Damas, qui s'est dit « prêt à coopérer avec l'Irak pour faire face au terrorisme, cet ennemi commun » : « le terrorisme soutenu par l'étranger auquel fait face l'Irak frère est le même que celui qui sévit en Syrie », estime le ministère syrien des affaires étrangères. L'EIIL est aussi fortement présent en Syrie, où il se bat contre les troupes de Bachar Al-Assad. Il aspire à créer un Etat islamique entre l'Irak et la Syrie.

    • ... les Etats-Unis aussi
    Les Etats-Unis « se tiennent prêts » à venir en aide à l'Irak, a indiqué mercredi la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki. Washington s'engage à « travailler avec le gouvernement irakien et les responsables à travers le pays pour apporter une réponse unie à l'agression de l'EIIL », a-t-elle ajouté. L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) forme « un des groupes terroristes les plus dangereux du monde », avait souligné auparavant l'ambassadeur américain en Irak, Stuart Jones.


    Les Etats-Unis ont par ailleurs promis de porter assistance au demi-million d'Irakiens qui doivent fuir devant l'offensive fulgurante des rebelles djihadistes.

    • La Ligue arabe et l'UE appellent à l'union des « forces démocratiques »
    La Ligue arabe et l'Union européenne ont appelé « toutes les forces démocratiques irakiennes » à coopérer pour faire face à la « détérioration de la sécurité » dans le pays et « honorer la volonté des Irakiens d'être gouvernés dans le cadre d'un processus démocratique ».

    • Téhéran apporte son soutien à Bagdad
    Le ministre des affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, a appelé son homologue irakien, Hoshyar Zebari, pour apporter le soutien de Téhéran « au gouvernement et au peuple irakiens pour lutter contre le terrorisme », a rapporté mercredi l'agence officielle IRNA.

    L'ONU appelle à la « solidarité » internationale contre les djihadistes de l'EIIL
     

Partager cette page