Banque: Le compte zéro généralisé

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 27 Janvier 2011.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Banque: Le compte zéro généralisé ​
    • [*]Le chèque pré-barré, également

      [*]Premières mesures pour faire progresser la bancarisation

    [​IMG]

    Le système accélère la cadence pour l’amélioration de la bancarisation. Comme nous l’annoncions dans ces colonnes, précédemment, l’objectif fixé au système bancaire à l’horizon des trois prochaines années est de bancariser les 2/3 de la population. Pour ce faire, «plusieurs mesures vont être déployées dans ce sens au cours de 2011», confie à L’Economiste El Hadi Chaïbainou, DG du Groupement professionnel des banques marocaines (GPBM). A commencer par l’ouverture de compte zéro qui sera généralisée à partir du 1er février. Son fonctionnement est assez simple: les banques procèdent à l’ouverture d’un compte au profit des clients non bancarisés, sans exiger de mise de fonds de départ. «Aucun prélèvement de frais au de commissions n’est effectué sur ce compte pendant une durée minimale de 6 mois, tant qu’il n’enregistre pas de mouvements à son crédit», explique le DG du groupement des banques. Toutefois, si au terme de cette période, le compte n’enregistre aucun mouvement, il sera clôturé par la banque, sans facturation de frais au débit du titulaire.
    Autre mesure à généraliser dans les jours à venir, la mise en place du chèque pré-barré, non endossable pour les clients patentés des banques, à la fois les personnes morales, les entreprises individuelles mais aussi les professions libérales. A cet effet, elles sont invitées à retirer leurs nouveaux carnets de chèques à partir du 1er février en restituant «leurs anciennes formules de chèques non barrés avant la fin du premier trimestre 2011», confirme Chaïbainou. Au-delà de l’amélioration de la bancarisation, la généralisation du chèque pré-barré permettra, selon le DG du GPBM, l’amélioration de la transparence, de la traçabilité et de la gestion. A noter que cette mesure devra certainement être généralisée aux particuliers prochainement.
    En plus de ces nouvelles mesures, d’autres actions seront bientôt lancées. On citera le relèvement du plafond des comptes sur carnet à 400.000 DH (vs 300.000 DH avant). Mais, également, leur sortie de l’assiette de calcul de la réserve monétaire. Ce qui induira une injection de cash de l’ordre de 3 à 4 milliards de DH, pour le système bancaire.
    Autre volet important pour les banques, l’éducation financière. A ce titre, un benchmark des pratiques dans un certain nombre de pays en interne a été mené au sein de la banque centrale. Résultat: c’est le ministère de l’Education qui pilote le projet, dans certains Etats. Dans d’autres, cette charge incombe au ministère des Finances, ou même à la banque centrale. Justement, BAM a lancé une étude sur ce chantier en collaboration avec la Banque mondiale, pour tracer une feuille de route.

    M.A.B.


    Source : lien


     

Partager cette page