Barcelone 1 - 0 Almería : soirée maussade, victoire modeste

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 5 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Barcelone a remporté la victoire avec la plus petite des marges. Un succès "léger" qui, avec quelques maladresses, pouvait bien se transformer en désillusion.


    [​IMG]

    En cette première soirée d'octobre au Camp Nou, les enjeux étaient nombreux : le FC Barcelone allait-il remporter une sixième victoire consécutive en Liga ? Ibrahimovic pouvait-il inscrire un sixième but en six rencontres ? Ce match allait-il marquer un premier arrêt dans le duel aux coude à coude que se livrent les catalans et le Real Madrid depuis l'entrée en compétition ?

    Des questions auxquelles Guardiola ne se souciait probablement guère au moment de choisir ses onze titulaires. Valdés, Daniel Alvés, Márquez, Puyol, Maxwell, Busquets, Xavi, Iniesta, Messi, Ibrahimovic, et Pedro, étaient les élus de l'entraîneur catalan. Une composition inédite, qui offrait notamment l'occasion de revoir Márquez d'entrée de jeu, et les absences de Yaya Touré, Piqué, Keita, ou encore Henry.

    Les faits et le jeu

    L'un des intérêts de cette rencontre était la réunion du couple Xavi - Iniesta pour la première fois de la saison au milieu. Mais la stratégie adverse semblait claire : presser les deux espagnols et empêcher la distribution du jeu. Ainsi, Xavi se voyait collé à Ortiz durant l'essentiel du début de match, et Iniesta devait faire face à Chico.

    Pour ce qui est de la stratégie offensive des visiteurs, elle reposait sur l'exploitation du positionnement très haut de la défense catalane : les ballons étaient joués en profondeur dans le dos de Puyol et Márquez. Heureusement, c'était sans conséquence négative et Barcelone parvenait à stopper les tentatives. Comme habituellement à domicile, les hommes de Guardiola prenaient rapidement position dans le camp opposé, et avec un jeu reposant sur une pression constante sur le porteur du ballon, et notamment par un Daniel Alvés très volontaire dans ce domaine. En ce qui concerne les opportunités de buts, elles étaient l'œuvre de Messi, Pedro, et Xavi, mais aucun des trois ne faisait trembler les filets. Le jeu se retrouvait alors très vite dans une configuration "handball", avec un échange de passe des barcelonais devant la surface, en face d'une défense regroupée et sur ses appuis. L'une des solutions pour faire bouger le bloc équipe d'Almería était envisagée par Ibrahimovic, lequel revenait chercher les ballons assez bas et décrochait avec générosité, quasimment comme un milieu offensif axial.

    La plus belle séquence de jeu était sans doute celle initiée par Xavi, qui trouvait Busquets, lequel servait Messi, dribblant avec aisance ses adversaires, et offrant à Pedro l'opportunité d'adresser un bon centre, malheureusement dévié dans la surface. Un Messi assez mobile qui aurait même pu bénéficier d'un penalty, mais il devait se contenter des réprimandes de l'arbitre.

    Si la domination de Barcelone était réelle, c'est pourtant à un moment où on ne s'y attendait pas vraiment que les catalans ouvrirent le score. Un but innatendu car très soudain : Pedro, servit par Maxwell et placé dos au but à l'entrée de la surface, se retournait rapidement et plaçait une frappe magnifique dans les buts de Diego Alvés, avec son pied droit. 1-0 ! Un second but en deux matchs pour Pedro, déjà buteur contre Kiev mardi.

    La suite du match était plus calme, avec un ballon circulant entre les dix barcelonais, sans réelle accélération. 1-0 à la mi-temps, c'est le tarif minimum dans ce type de mach à domicile depuis que Guardiola est aux commandes...

    Après la pause, le rythme redevenait identique à celui de la fin de la première période. Un jeu assez lent, sans accélération, et des joueurs semblant quelque peu émoussés. Surtout, Barcelone insistait dans l'axe avec Iniesta, Messi, Ibrahimovic, et n'écartait pas assez la défense adverse, ce qui offrait des situations sans issue favorable. Quelques frappes de l'extérieur de la surface signées Messi, Iniesta, Xavi étaient à signaler. Si les barcelonais se montraient peu tranchant offensivemment, ils étaient en plus maladroits sur quelques situations défensives. Mais l'équipe d'Almería était trop imprécise pour véritablement déséquilibrer la défense. L'option choisie était de passer par l'axe puis, arrivés vers le dernier rideau défensif, écarter le jeu et essayer d'obtenir des situations de débordements, mais jamais Barcelone n'était réellement mis en danger par ces tentatives, malgré plusieurs imprécisions.

    Du côté du coaching, les choix étaient de faire entrer Piqué pour Márquez, puis, un quart d'heure plus tard, Keita et Yaya Touré pour Pedro et Busquets. Une option qui supposait la montée d'Iniesta en attaque. Dans cette nouvelle configuration, Barcelone était pourtant incapable de changer le rythme de ce match et de trouver la solution qui aurait permis de se mettre à l'abri. Même Ibrahimovic, buteur à chaque fois depuis le début du championnat, ne trouvait pas le but et voyait une de ses frappes déviée par Diego Alvés. Et cette absence de deuxième but aurait bien pu se montrer fatale car, comme souvent dans les matchs de cette physionomie, l'adversaire n'était pas loin de créer la surprise en s'approchant des buts de Valdés et en déposant quelques ballons dangereux dans la surface.

    Finalement, le score en restait là, un score léger, mais un score permettant à barcelone de poursuivre son parcours sans faille en termes de points. On attend cependant bien mieux pour un match à domicile, plus de jeu, plus de détermination, plus de buts, même s'il est vrai qu'espérer des goleadas à chaque match deviendrait une exigence bien difficile à combler même pour une équipe qui a déjà remporté cinq titres cette année.


    Les joueurs
    Valdés 6 : un premier arrêt très tôt dans le match, pour la confiance, puis quelques dégagements manqués.

    Daniel Alvés 6,5 : actif et volontaire sur le pressing, mais pas tranchant comme lors de ses meilleures soirées.

    Márquez 6 : pour son retour dans le onze il a essayé d'apporter plus de variantes dans la sortie du ballon. De bonnes ouvertures mais, forcément, quelques ballons perdus également. Il y avait des matchs moins "faciles" pour un retour, heureusement pour lui. Remplacé par Piqué.

    Puyol 7 : l'homme en forme, il apporte de la sécurité. Sans être irréprochable (il aurait pu être expulsé), il a accomplit sa tâche.

    Maxwell 6 : extrêmement discret, il n'a pas raté grand chose mais n'a pas non plus tiré son épingle du jeu, si ce n'est sur le but où il sert Pedro.

    Busquets 5,5 : plusieurs maladresses dans la distribution des ballons, des choix approximatifs, et un placement défensif efficace résument son match de ce soir. Remplacé par Yaya Touré.

    Xavi 6,5 : marqué de prêt, il n'a pu œuvrer en toute tranquillité mais comme souvent il a joué juste.

    Iniesta 6 : de bonnes courses balle au pieds, mais ce qui est bon pourrait devenir très bon si au lieu de se laisser tomber (fragilité ou recherche de la faute ?) à la fin de chaque percée, il arrivait à donner le bon ballon qui fait la différence.

    Messi 5 : mobile en première période, quelques percées intéressantes se heurtent à un match globalement décevant.

    Ibrahimovic 5 : en pointe ou en soutien, il a essayé de se montrer généreux mais ses choix n'ont pas été très heureux. Il a peut-être manqué de vitesse quand on a voulu le servir dans la profondeur alors qu'il attendait le ballon dans les pieds.

    Pedro 6 : un but splendide qui orne un match ponctué de maladresses et d'imprécisions. Sa technique de frappe est irréprochable. Décisif comme à Monaco.

    Fiche techniqueBarcelone : Valdés ; Daniel Alvés, Márquez (Piqué, min.60), Puyol, Maxwell ; Busquets (Yaya Touré, min.75) ; Xavi, Iniesta ; Messi, Ibrahimovic, Pedro (Keita, min.75).

    Almería : Diego Alvés ; Michel, Acasiete, Pellerano, Cisma ; Ortiz (Soriano,min.79), Chico, Bernardello, Guilherme ; Crusat (Nieto, min.72), Uche (Piatti, min.65).

    Buts : Pedro (min.31)

    Arbitre : Velasco Carballo


    fcbarcelonaclan
     
  2. prince d'amour

    prince d'amour ZaKaRiA

    J'aime reçus:
    210
    Points:
    63
    ma3jebnich le match mais qnd même 3pts ç l'essentiel
     

Partager cette page