Barcelone 2 - 1 Getafe : La marche en avant continue...

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 8 Février 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Au cours d'une rencontre qui aura vu deux catalans être expulsés (Piqué et Márquez), Barcelone s'est tout de même imposé face à Getafe sur le score de deux buts à un. Messi, Xavi, et Iniesta ont conduit la machine avec talent.

    [​IMG]

    La semaine dernière, Barcelone avait assuré l'essentiel en rapportant les trois points de la pelouse de Gijón. Devant ses supporters, et face à Getafe, il était évident que l'on attendait plus des Blaugranas. Pour de nouveau emballer son public et avancer toujours plus vers un second titre consécutif, Guardiola misait sur un onze inédit. En effet, Milito accompagnait Piqué dans l'axe de la défense, entouré de Maxwell à un poste nouveau pour lui, et de l'homme en forme Abidal. Surtout, on notait le grand retour d'un Yaya Touré qui vit une saison bien compliquée tant du point de vue de la confiance qui lui est accordée, que de son rendement individuel. Xavi et Keita jouaient devant lui, de manière à former un trident souvent aligné la saison dernière. Enfin, en attaque, Messi et Iniesta - qui après avoir été descendu au milieu lors des derniers matchs retrouvait un poste qu'il a fréquemment occupé lors de la première partie de saison - devaient servir de pourvoyeurs de ballons à Ibrahimovic, dont le besoin de confiance était total. Ces dix hommes, plus bien entendu Victor Valdés, prenaient donc place sur la pelouse du Camp Nou pour défier une équipe de Getafe qui a souvent posé des difficultés aux catalans ces dernières années.

    Les faits et le jeu
    Dès l'entame du match, la configuration prévue se dessinait : Iniesta était situé plutôt à gauche, mais sur certaines phases de jeu, il reprenait l'axe comme numéro dix derrière les deux attaquants Messi et Ibahimovic. Sa mobilité, son volume de jeu, faisaient de lui un appui constant pour ses partenaires. De plus Getafe laissait énormément d'espace dans sa propre moitié de terrain, ce qui aidait grandement le Barça à faire circuler le ballon sans difficulté dans cette zone. Messi se procurait rapidement une première occasion sur une belle frappe enroulée du gauche, après une action dont il a l'habitude (une chevauchée côté droit pour rentrer dans l'axe et armer son tir), mais c'est sur la suivante qu'il allait ouvrir le score. Sur un corner de Xavi, Yaya Touré héritait du ballon et transmettait à l'argentin intelligemment resté derrière à la reprise : sa frappe placée du pied gauche ne laissait aucune chance à Codina, visiblement gêné par la forêt de joueurs présents dans la surface de réparation. Tout démarrait de manière excellente.

    Ensuite, et malgré parfois quelques imprécisions surprenantes dans les passes (Milito, Abidal, Ibrahimovic, Maxwell, Iniesta), Barcelone parvenait tranquillement à faire circuler le cuir dans le camp adverse. Messi retrouvait une position très écartée qu'il a souvent délaissée cette saison. Quant à Ibrahimovic, une maladresse incompréhensible continuait de l'habiter même si on ne pouvait lui reprocher son envie, en témoigne une très belle récupération de balle après une poursuite effrénée de son adversaire. Il était également l'un des acteurs d'une très belle occasion faisant suite à un superbe mouvement entre Messi et Maxwell, le suédois étant ensuite le dernier passeur mais la frappe de son coéquipier ne trouvait pas la cible.

    De son côté, Getafe arrivait difficilement à accéder à la surface adverse, ce qui est courant chez les visiteurs du Camp Nou, jusqu'à la 24ème minute où, après un ballon sauvé in extremis par Yaya Touré, Piqué essayait de ressortir la balle puis taclait sévèrement Rafa. Rouge direct ! Il n'y avait pas grand chose à contester à propos de cette expulsion logique; Xavi n'était pas de cet avis et recevait pour sa part un carton jaune pour protestations. Soudain, Getafe était décomplexé et sur les vingt dernières minutes, ses joueurs se projetaient beaucoup plus facilement vers l'avant.

    Guardiola avait décidé de ne pas faire entrer de défenseur suite à l'expulsion de Piqué. Yaya Touré était redescendu d'un cran, en défense, tout comme Iniesta qui retrouvait le milieu. Messi et Ibrahimovic étaient les deux seuls attaquants, désormais. Le match était bien plus équilibré. Heureusement, Barcelone avait réussi à marquer avant de se retrouver à dix, et disposait d'une avance précieuse au vu de la nouvelle physionomie du match. En outre, la meilleure occasion de la fin de la première période était encore pour les catalans : Ibrahimovic, lancé en profondeur, tentait d'éliminer Codina puis frappait au but, malheureusement un défenseur en couverture réussissait à dévier le tir. Un but à zéro à la mi-temps, et un match coupé en deux; d'abord une domination confortable de Barcelone, puis après l'expulsion une rencontre plus équilibrée.

    Après la pause, Getafe avait bien compris qu'il y avait un coup à jouer ce soir face à ce Barcça diminué. Prudent, Pep Guardiola choisissait de faire entrer Segio Busquets à la place d'Ibrahimovic. Une décision très significative des intentions barcelonaises. En infériorité numérique, le temps était à la précaution. ­À la soixantième minute, Keita manquait de doubler la mise après une belle séquence Messi - Xavi - Iniesta. Le match baissait ensuite en intensité. On sentait que les locaux pouvaient se contenter de ce résultat même si, bien entendu, la prise de risque redevenait réelle suivant les opportunités de se mettre à l'abri. Et c'est le moins que l'on pouvait dire : après un jaillissement astucieux de Márquez et une relance rapide, Xavi et Messi amorçaient un nouveau contre. L'argentin, entré dans la surface, attendait intelligemment que l'espagnol revienne d'une position de hors jeu puis le servait à sa droite. Le capitaine ne manquait pas l'opportunité et, d'une puissante frappe du droit, ne laissait aucune chance à Codina. 2 - 0.

    Ce but assommait littéralement Getafe, et une nouvelle victoire se dessinait pour Barcelone. Messi s'offrait même une autre occasion, mais sa frappe puissante était boxée par Codina. Keita était plus maladroit quelques instants plus tard et tirait à côté après une passe de Xavi. Ces opportunités manquées n'empêchait pas la victoire de se rapprocher à grands pas. Guardiola se permettait même d'offrir une sortie à Iniesta, sous les applaudissements d'un public conquis par un match rempli du canterano, et plus globalement d'un très bon début d'année de la part de ce dernier.

    Le match avait quant à lui perdu en intérêt. Le score semblait devoir en rester là. Pourtant Getafe obtenait un penalty, et Márquez était à son tour expulsé ! Soldado ne tremblait pas et transformait l'occasion. 2 - 1 à la 93ème minute...Ce but était sans conséquence car l'arbitre sifflait les coups finaux quelques instants plus tard. Et Barcelone, sans goleada, sans football total, continuait son chemin vers un sacre qui, en plein mois de février, semblait déjà vouloir lui tendre les bras.

    Les joueurs
    1 - Victor Valdés 7 : Partidazo du gardien catalan. De bonnes parades, beaucoup de concentration, il est un rempart efficace.

    19 - Maxwell 6,5 : étonnamment très dangereux offensivement, avec de très beaux dribbles et une vivacité extrême. Une bonne surprise, même s'il a été moins en vue en seconde période, ce qui est logique vu la physionomie du match.

    3 - Piqué (n.n.) : expulsé à la 25ème minute pour un tacle dangereux. Il ne semble plus diposer de la sérénité et du sentiment de toute puissance de l'an dernier.

    18 - Milito 6,5 : quelques relances approximatives, mais force est de constater qu'il a une nouvelle fois offert une prestation solide, ce qui est de bon augure pour la suite.

    22 - Abidal 7 : il est au sommet de son art, à trente ans et (presque) toutes ses dents. Un vrai athlète, rapide, puissant, et désormais aussi adroit que ses coéquipiers.

    24 - Yaya Touré 6,5 : Redescendu d'un cran après la sortie de Piqué, il a fait le travail, puis est sorti semble-t-il fatigué. Passeur sur le premier but. Remplacé par Márquez (58'), plutôt bon jusqu'à son expulsion.

    6 - Xavi 7 : sa vista a toujours l'air aussi bon, il a œuvré en tant que métronome et a servi de plaque tournante après le repositionnement tactique en première période. Et il a marqué ce but qui a faire perdre tout espoir à Getafe.

    15 - Keita 6 : maladroit dans la finition, sérieux dans le cœur du jeu.

    10 - Messi 8 : électrique dès le début du match, buteur, passeur décisif, une vitesse d'exécution toujours surprenante. LE leader offensif de l'équipe.

    9 - Ibrahimovic 4 : maladroite est le mot qui sera probablement le plus utilisé pour qualifier sa prestation. Il n'a pas été nonchalant, a voulu récupérer des ballons, l'a fait, a été altruiste, mais que de déchets et de manque de spontanéité ! Remplacé par Sergio Busquets (51') qui a joué avec sa sobriété habituelle.

    8 - Iniesta 7,5 : très bonne prestation. Lui prendre le ballon relève de l'exploit, sa couverture de balle et son dribble court lui permettent de se sortir de toutes les situations périlleuses. Quand est-ce qu'il marque ? Remplacé par Pedro (90') à la fin du match.



    Fiche technique
    Barcelone : Victor valdés; Daniel Alvés, Piqué, Milito, Abidal; Yaya Touré (Márquez, min.58); Xavi, Keita; Messi, Ibrahimovic(Sergio Busquets, min.51) Iniesta (Pedro, min.90).

    Getafe : Codina; Miguel Torres, Díaz, Rafa, Mané (Del Moral, Min.56); Parejo (Casquero, min.64), Boateng, Pedro Rios, Albín; Soldado, Miku (Kepa, min.75).


    Buts : Messi (min.10), Xavi (min.66), Soldado(min.92).

    Arbitre : Fernando Teixeira Vitienes.


    source
     

Partager cette page