Barcelone : Les rois d'Europe

Discussion dans 'Barça' créé par simo160, 18 Janvier 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Le Barça est la meilleure équipe des cinq grands championnats européens en terme de points, de buts marqués et de goal average. Nous avons l'écart le plus important par rapport au deuxième aussi, soit 11 points avant la journée de ce week-end.


    Pep Guardiola ne sait plus comment enrayer l'euphorie qui naît de l'évidente supériorité du FC Barcelona par rapport à tous ses concurrents. En Liga il a réussi à surmonter les difficultés après les deux saisons victorieuses de Madrid et à unir nos forces afin d'obtenir finalement un avantage de 12 points à la trêve. D'ores et déjà les autres prétendants reconnaissent que leur objectif est d'accrocher une place en Champions League car la tâche est bien trop difficile désormais. Le parcours phénoménal du club dans les 17 premières journées a fait qu'il a égalisé le record du meilleur début d'un club espagnol en championnat datant de 1960-1961 (Real Madrid de Miguel Munoz).

    Avec 86,27% de points empochés (44 sur 51), seule l'Inter peut soutenir la comparaison dans les grands championnats avec 82,23% de points pris avant son match nul de samedi. Le fossé est impressionnant par rapport à Manchester United (70,37%), Chelsea (70%), le Milan AC (64,70%), le Real Madrid (62,74%) et Arsenal (58,33%). Dans les autres championnats même le Dinamo Kiev qui compte 43 points sur 51 n'arrive pas à dépasser le Barça de Guardiola, qui compte en plus le plus grand écart avec le deuxième. Les 9 points sur Séville, avec un match en moins, sont quasiment le double des 6 points que compte l'Inter sur la Juve, l'Olympiacos sur le PAOK ou encore le Dinamo Kiev sur le Metalist Kharkiv.

    Le spectacle produit par le Barça se traduit par un goal average impressionnant (+40), avec 51 buts marqués et 11 encaissés. Aucune autre équipe n'égale la moyenne de buts marqués par match, qui s'élève à trois, et même Arsenal, paradigme du football offensif, en reste à 1,65 buts. En défense seuls Chelsea (0.45), Manchester United (0.58), et Lyon (0.63) atteignent une moyenne inférieure à la notre.

    Même dans les domaines extra-sportifs le Barça domine les autres clubs du Vieux Continent. Seulement Liverpool, qui est dans un véritable état de grâce inattendu, toujours en lice en Champions League et pour la FA Cup, résiste aux problèmes bien que Steven Gerrard risque la prison pour l'agression qu'il a commise dans un pub. La crise économique a gravement touché Roman Abramovitch qui risque de devoir vendre Chelsea. Cristiano Ronaldo fait parler de lui pour ses piètres prestations et pour l'accident de voiture qu'il a eu au volant de sa Ferrari. Arsenal, sans Cesc blessé, est en dehors de la zone qualificative pour la Champions League et les critiques pour l'éternelle philosophie de recrutement de jeunes d'Arsène Wenger se font de plus en plus entendre. L'Inter reste assez calme avec sa position de leader incontestable du Calcio mais le huitième de finale de la Ligue des Champions contre Manchester fait peur, sans oublier les problèmes que pose le cas Adriano dans l'effectif. Le Milan AC semble plus centré sur le marketing avec l'arrivée de David Beckham que sur la mise en place d'un projet sportif crédible avec moins de pépés. Au Bayern on doit aussi résoudre certains problèmes puisque Van Bommel est en colère après la maigre offre de contrat qui lui a été faite et surtout à cause des velléites de départ de Franck Ribéry.


    Et chez nous? Le championnat est très bien parti, la voie est libre jusqu'à la finale de la Copa, en Champions on affronte la pire équipe de Lyon des cinq dernières saisons. C'est facile dès lors de rêver d'un triplé de la "Pep Team", mais ne le dites surtout pas au coach, il risque de s'énerver.

    fcbarcelonaclan.com
     

Partager cette page