Belgique: une tuerie au couteau dans une crèche fait trois morts

Discussion dans 'Info du monde' créé par Serviteur, 25 Janvier 2009.

  1. Serviteur

    Serviteur Visiteur

    J'aime reçus:
    179
    Points:
    0
    Un jeune Belge de 20 ans s'est introduit vendredi dans une crèche de Termonde (nord de la Belgique) où il a semé la panique en tuant à coups de couteau deux enfants et une employée, blessant dix autres enfants et deux nourrices avant de s'enfuir.

    Il a été arrêté peu après dans un village voisin, mais s'est refusé à toute explication devant les policiers, a indiqué en début de soirée le procureur de Termonde Christian Du Four, refusant de dévoiler l'identité du suspect.


    "C'est un Belge de 20 ans, pas d'origine étrangère. Il ne s'est pas évadé d'une institution psychiatrique. Il n'était pas sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants", a précisé le magistrat, démentant ainsi un certain nombre de rumeurs qui avaient circulé sur l'agresseur dans la journée.

    "Il y a suffisamment d'indices de culpabilité pour le présenter au juge d'instruction et le placer sous mandat d'arrêt", a-t-il dit.

    "L'arme a été retrouvée: il s'agit d'un grand couteau" d'environ 30 centimètres, a précisé le procureur.

    "Il va probablement être inculpé d'assassinat et de tentative d'assassinat", a-t-il indiqué.

    L'agression s'est produite dans la matinée à Termonde, -ville flamande de quelque 40.000 habitants à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Bruxelles-, dans une crèche publique baptisée "Le pays des fables" où se trouvaient 18 enfants âgés au plus de trois ans et six femmes, toutes membres du personnel.

    Le jeune homme est entré dans la crèche et s'est immédiatement attaqué aux enfants, ont raconté les témoins. Un enfant et une femme --une employée de 54 ans, Marita Blindeman, selon le parquet-- ont été tués sur le coup et un autre enfant a succombé peu après à ses blessures.

    Les douze autres victimes, dix enfants et deux puéricultrices, ont été hospitalisées avec de nombreuses blessures. Un bébé de 6 mois et un enfant de 3 ans sont dans un état grave, mais leurs jours ne sont pas en danger, a assuré un porte-parole de l'hôpital universitaire de Gand, où ils ont été opérés.

    Le drame a provoqué une énorme émotion dans le royaume, encore sous le coup du procès en décembre d'une mère de famille qui avait égorgé en février 2007 ses cinq enfants et toujours commotionné par la pénible affaire Dutroux, dans les années 1990.

    Dans un message de condoléances aux familles des victimes, le Premier ministre Herman Van Rompuy s'est fait l'interprète de ce malaise.

    "Une fois encore, le pays est sous le choc et endeuillé par cet épouvantable acte de violence perpétré dans une société qui aspire à vivre en harmonie et en paix avec chacun", a-t-il écrit.

    "Nous sommes horrifiés par ces événements", a pour sa part déclaré le ministre de l'Intérieur Guido De Padt, soulignant que beaucoup de parents étaient "dans un état de choc".

    "Il y avait du sang partout, c'était incroyable. Vraiment, c'était un carnage", a raconté à l'AFP l'adjoint au maire de Termonde chargé des Affaires sociales, Theo Janssens, qui était arrivé à la crèche en même temps que les forces de l'ordre.

    Lorsque le forcené est arrivé vers 10H00 à la crèche publique, il a dit qu'il voulait demander un renseignement à quelqu'un.

    Ensuite, a expliqué M. Janssens, tout s'est passé "en quelques secondes". "Il est allé tout de suite vers les bébés et les a frappés".

    "Les plus jeunes étaient dans leur petit lit, ils dormaient sans doute", a-t-il ajouté, les larmes aux yeux.

    Les six employées ont essayé de s'interposer, mais l'homme qui "s'est comporté comme un fou", a frappé à mort l'une d'entre elles.

    L'homme a ensuite quitté la crèche sans difficulté, et selon un témoin, en montrant le plus grand calme.

    Le prince Philippe, héritier du trône, et son épouse la princesse Mathilde, se sont rendus à Termonde en fin de journée pour témoigner de leur solidarité avec les famille des victimes.

    Source : إنا لله وإنا إليه راجعون
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
  3. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le meurtrier de la crèche était équipé pour commettre un carnage

    Le jeune homme de 20 ans qui a tué deux bébés et une puéricultrice dans une crèche en Belgique était équipé pour commettre un véritable carnage, avec sur lui trois couteaux, une hachette et, sous ses vêtements, un gilet pare-balles, a révélé samedi la justice.


    "A proximité du bâtiment de la crèche, on a retrouvé deux couteaux qui appartenaient certainement au prévenu", a déclaré, lors d'une conférence de presse, Christian Du Four, le procureur de Termonde, la commune où s'est déroulé le drame vendredi. Puis, lors de son interpellation par la police, "il était encore en possession d'un couteau, d'une petite hache et d'un faux pistolet", a-t-il dit.

    Les armes étaient dissimulées dans un sac à dos et "il avait sous ses vêtements un gilet pare-balles", a précisé le magistrat. L'agresseur a assassiné deux bébés de 6 et 9 mois, tué une employée de la crèche qui tentait de s'interposer et a blessé dix autres enfants, certains très grièvement, et deux adultes. Quatre enfants et un adulte ont pu quitter l'hôpital samedi, tandis que les cinq autres toujours hospitalisées sont hors de danger.

    "Dans chaque pièce, il a essayé de faire le plus grand nombre de victimes possible", a indiqué samedi lors de la conférence de presse un autre magistrat, Jan Kerkhofs, substitut du procureur de Termonde. La justice locale n'a pas confirmé des affirmations de certains journaux belges selon lesquelles l'homme avait l'intention de s'en prendre à au moins une autre crèche dans les environs lorsqu'il a été arrêté.

    Il n'y a "pas de certitude qu'il voulait se rendre dans une autre crèche", a dit M. Du Four, démentant des informations selon lesquelles les enquêteurs auraient retrouvé sur lui un morceau de papier portant le nom d'une autre crèche. Les mobiles de ce triple assassinat, qui a révulsé la Belgique, restent mystérieux car le jeune homme demeure muré dans le silence.

    "Il n'a rien avoué, il n'a rien déclaré", a dit le procureur, qui n'a pas voulu révéler son identité, indiquant seulement qu'il s'appelait "Kim D.". Le jeune homme était sans emploi, "au chômage depuis plus que 15 jours" et "il vivait seul" non loin de Termonde, dans le village de Sinaai, à l'ouest de la ville d'Anvers (nord), a encore dit le magistrat. Le procureur s'est refusé à commenter l'hypothèse, relayée par tous les médias belges samedi, selon laquelle le jeune homme serait un déséquilibré qui aurait voulu se faire passer pour un personnage des films de "Batman", un meurtrier sinistre appelé "Joker". Il était en effet maquillé comme lui lors de son arrestation, le visage grimé de blanc et les yeux cernés de noir.

    "Il ne dit rien du tout, donc je ne peux pas dire" ce qu'il en est, a déclaré M. Du Four, tandis qu'une autre source proche de l'enquête estimait qu'il s'agissait seulement d'une "interprétation". "Il est très passif", a ajouté M. Du Four, mais "je ne dirais pas qu'il est arrogant avec les enquêteurs".

    http://www.midilibre.com/articles/2...e-etait-equipe-pour-commettre-un-carnage.php5
     

Partager cette page