"Belhanda aurait dû être plus intelligent"

Discussion dans 'France' créé par simo160, 4 Mai 2012.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Cédric Mongongu dément formellement avoir prémédité l'expulsion de Younes Belhanda mardi, lors de Montpellier - Evian-TG (2-2). Le défenseur haut-savoyard livre sa version des faits dans L'Equipe et renvoie le milieu de terrain héraultais à sa responsabilité.

    Décidément, les propos de Younes Belhanda n'ont pas fini d'agiter le microcosme de la Ligue 1. Au lendemain du nul concédé face à Evian-TG (2-2), le meneur de jeu montpelliérain a ouvertement pointé du doigt les responsabilités d'Olivier Giroud et de Souleymane Camara. Cette sortie médiatique, mal maîtrisée, a agité le clan héraultais toute la journée de jeudi (lire Montpellier pique sa crise). Elle a poussé René Girard à monter au front, le club à calmer le jeu via un communiqué, et Belhanda à faire "son mea culpa". Mais l'incendie n'est peut-être pas encore totalement éteint. Lui aussi mis en cause par Belhanda, Cédric Mongongu a remis de l'huile sur le feu vendredi. Dans L'Equipe, le défenseur haut-savoyard réfute la thèse du meneur de jeu héraultais, selon laquelle il aurait volontairement provoqué l'expulsion du Marocain dans le temps additionnel d'une rencontre pour le moins houleuse.


    "Ce n’était pas prémédité, assure Mongongu. Mon intérêt c’est quoi ? A ce moment-là, le match est fini, je m’en fous qu’il prenne un rouge. Nous, on n’a presque plus rien à jouer, lui joue le titre. C’est une erreur de sa part, il aurait dû être plus intelligent." Le joueur de l'ETG raconte : "J’étais en train d’enlever mon strap à la main et je l’ai balancé par terre devant l’arbitre. A ce moment-là, Belhanda passe devant l’arbitre et lui dit : 'Et ça, ça ne mérite pas un rouge ?' Je lui demande : 'Pourquoi tu dis ça ? Il vous siffle un penalty et tu veux aussi mon expulsion ?' C’est parti de là. Je lui ai touché l’épaule, on a commencé à s’insulter, à se pousser."

    "Enervé", Mongongu a ensuite giflé Belhanda, parce qu'on "vient de se prendre un but hors jeu, de se voir annuler un but valable". S'il "regrette l’image qu’on a donnée", l'international congolais "répète" que le Montpelliérain a une grande part de responsabilités dans cet accrochage. "C’est lui qui passe devant moi. S’il n’avait pas demandé le rouge à l’arbitre, je ne l’aurais même pas 'calculé'. Il ne m’a rien fait, on n’avait eu aucune embrouille avant." Résultats : le MHSC a perdu deux points précieux dans la course au titre, et n'en compte plus que trois d'avance sur le PSG à trois journées de la fin. Mongongu "espère pour eux qu’ils (les Montpelliérains) ne vont pas le payer cher à la fin". Pour peu qu'ils maîtrisent leurs nerfs...

    Eurosport
     

Partager cette page