Belhanda - Utaka, duo de choc

Discussion dans 'France' créé par simo160, 20 Février 2012.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Par leur activité soutenue, Younes Belhanda et John Utaka ont donné du tournis à la défense du Paris Saint-Germain, dimanche. Leurs buts sont venus récompenser un match solide, que Montpellier a failli remporter grâce à une maturité collective supérieure.

    Pour ce choc au sommet, René Girard n'a pas changé ses habitudes. Aligné en 4-2-3-1 avec Younes Belhanda en soutien d'Olivier Giroud, le onze montpelliérain a considérablement gêné les Parisiens dans les premières minutes, monopolisant le ballon et obtenant une succession de corners. L'activité de Belhanda n'a pas été étrangère à ce bon début. Par la suite, Paris a quelque peu repris le dessus, avant de baisser de pied au retour des vestiaires. Le MHSC, sans être totalement tranchant, a fait parler son énergie et sa force physique. A l'usure, les Héraultais sont passés à deux doigts d'une victoire au Parc. Mais un relâchement coupable sur un exploit individuel de Ménez en fin de match a permis au PSG d'égaliser.

    JOURDREN (5) : Le gardien montpelliérain s'est montré solide sur les quelques interventions qu'il a eu à gérer. De bonnes sorties sur des ballons en profondeur pour Gameiro (9e, 53e). Masqué par le mur, il n'a rien pu faire sur le but d'Alex (40e). Et pas grand chose non plus sur le deuxième d'Hoarau (87e).

    BOCALY (5) : Positionné assez haut, Bocaly a multiplié les centres dangereux pour Giroud (20e). Combinant régulièrement avec Souleymane Camara, placé devant lui, il a donné du fil à retordre à la défense parisienne. Un match sérieux dans l'ensemble.

    YANGA-MBIWA (3) : Le capitaine montpelliérain a commencé avec un dégagement raté (16e). Sa bonne entente avec Hilton a considérablement gêné les attaquants parisiens, obligés de tirer de loin (Menez, 36e). Mais c'est lui qui a commis la faute qui a permis à Paris d'ouvrir le score sur une frappe d'Alex de 35 mètres (40e). Et c'est lui qui s'est fait enrhumer par Ménez sur le deuxième but (87e).

    HILTON (6) : Pour son retour au sein du onze héraultais après avoir laissé l'intérim à Benjamin Stambouli contre Ajaccio, Hilton, remis de sa blessure à la cuisse, a fait preuve d'autorité, notamment sur Ménez (18e). Le Brésilien, du pied gauche, a délivré le centre menant à l'égalisation de Belhanda (45e). Il a contenu Gameiro dans la surface (55e), sans s'affoler.

    BEDIMO (7) : En évidence dès la première minute avec un centre dangereux pour Giroud, Henri Bedimo a gagné de nombreux duels sur son côté gauche. Il n'a pas non plus hésité à monter quelques fois pour épauler Utaka. Une grosse activité qui n'est pas étrangère au bon match de son équipe.

    SAIHI (6) : Positionné en sentinelle devant la défense, il a rassuré ses partenaires en relançant proprement avec Estrada. Coupable d'une grosse faute sur Menez (32e) qui aurait pu - ou dû - lui valoir plus qu'un simple carton jaune. Après la pause, il n'a pas hésité à monter pour faire le relais entre Utaka et Camara et écarter le jeu (56e). Remplacé à la 76e par Joris Marveaux.

    ESTRADA (6) : Pour épauler Saihi, René Girard avait choisi de faire confiance à Marco Estrada plutôt que Joris Marveaux ou Rémy Cabella. Solide dans les duels (24e), le milieu de 29 ans a tenu son rôle. Remplacé par Benjamin Stambouli à l'heure de jeu qui a solidifié le milieu de terrain, n'hésitant pas à offrir quelques bons ballons en profondeur (78e).

    S. CAMARA (6) : Camara a proposé des solutions sur le côté droit et a combiné à plusieurs reprises avec Belhanda (12e) mais aussi Bocaly (20e). Victime d'un grosse tacle par derrière de Sakho (33e), il est resté de longues minutes par terre avant de se relever. Il a ensuite poursuivi sur son côté droit, posant régulièrement des problèmes à la défense parisienne. Solide.

    BELHANDA (7) : Capable de gestes de classe comme ce drible sur Matuidi (6e), il a multiplié les ouvertures pour Utaka (13e) ou Giroud. Une belle activité récompensée par un but juste avant la pause (45e). En seconde période, il a poursuivi sur sa lancée, trouvant le cadre à plusieurs reprises (58e), sans réels dangers toutefois pour le portier parisien.


    UTAKA (7) : L'ancien Rennais a souvent pris le dessus sur Bisevac et multiplié les raids sur le coté gauche (8e, 44e, 49e). Sa belle activité a bien failli être récompensée dès la 8e minute avec une grosse frappe boxée par Sirigu. Ce n'était que partie remise avec une tête imparable sur un centre côté droit de (81e), offrant la victoire à son équipe.

    GIROUD (6) : Pris au marquage par Alex qui ne le connaissait pas la veille, Olivier Giroud a bien failli ouvrir le score à la 8e, sur le ballon boxé par Sirigu. Il n'a pas touché énormément de ballons en première période. Après la pause, il aurait pu ajouter un 17e but à son compteur sur un ballon récupéré (68e) mais son tir trop mou a fini dans les gants de Sirigu. Une grosse activité devant le but ensuite (71e, 80e).

    Eurosport
     

Partager cette page