Benzema va mieux

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 27 Janvier 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Karim Benzema a reconnu avoir connu des moments difficiles à son arrivée au Real Madrid. Dans un entretien au journal El Mundo, l'attaquant français, qui évoque aussi sa situation en équipe de France, avoue avoir été "très mal" mais veut s'imposer au sein de la Maison Blanche.

    Sa prestation contre Malaga (2-0) n'a rassuré personne. Même s'il est à l'origine du premier but de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema n'a pas livré un grand match. "Ce n'était pas le Benzema de Lyon. On sent que ses partenaires ont dû mal à le trouver. Il est encore en phase d'adaptation", a ainsi reconnu Selim Benachour dans L'Equipe. Un avis que partage peut-être l'ancien Gones. S'il n'a pas voulu revenir sur sa performance de dimanche, l'international français a fait le point sur son arrivée au Real Madrid dans un entretien au journal El Mundo. Et il reconnait avoir souffert : "Les quatre premiers mois, j'étais à l'hôtel, et je l'ai mal vécu. J'étais très mal", a déclaré l'ancien buteur de l'OL.

    A 22 ans, ce changement de vie a été compliqué à gérer. Sans grande surprise. On ne quitte pas son club formateur aussi facilement. Surtout pour rejoindre l'un des tous meilleurs clubs du monde avec la pression médiatique qui va avec. Et encore moins quand on a été acheté pour 35 millions d'euros. Mais Benzema ne veut pas se cacher derrière ça pour justifier son début de saison loin des espérances (5 buts en Liga): "Je ne veux pas que ce soit une excuse. En aucune manière. Mais c'est terminé. Maintenant ma vie privée a changé et on finit par le noter", glisse-t-il. Ce n'est toutefois pas entre très évident sur les carrés verts.

    "Je ne suis encore rien"

    Mais malgré ces difficultés, Karim Benzema n'a dit son dernier mot. Alors que la presse espagnole craint de revivre un cas Nicolas Anelka et évoque ces dernières semaines un possible transfert, vers Manchester United notamment, le Français a balayé de la main ces rumeurs. Il ne veut pas s'en aller et fera tout pour s'imposer chez les Merengue : "Je ne veux pas être de passage à Madrid pour quelques années et partir pour un autre club. Je veux être utile à Madrid (...) pendant de nombreuses années. C'est pour cela que les difficultés que je peux avoir pour jouer ou pas sont toujours reléguées au second plan par rapport aux choses merveilleuses qui sont en train de m'arriver. Je ne suis encore rien. Tout ce que j'ai à faire, c'est de continuer à apprendre (...) J'espère être à la hauteur de toute la confiance que les responsables (du club) m'ont témoignée", a-t-il affirmé.

    Une mentalité humble qui devrait plaire à Manuel Pellegrini et à tout le vestiaire de la Maison Blanche. Pour s'imposer, il a toutefois encore du pain sur la planche. Malgré son immense talent, Karim Benzema fait les frais de la concurrence au Real. S'il profite en ce moment de la blessure du très productif Gonzalo Higuain pour être dans le onze de départ, il n'a pas encore réussi à démontrer qu'il pouvait être un titulaire indiscutable et prendre la place de l'Argentin. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle qu'il vit avec l'équipe de France. Et là aussi, il joue la carte de la modestie : "J'ai commencé avec lui (ndlr : Raymond Domenech), il m'a donné ma première chance et je suis régulièrement appelé. Je ne peux pas me plaindre. Bien sûr je veux être titulaire, mais il y a beaucoup de concurrence et c'est lui qui commande. Je ne me vois pas réclamer de jouer tout le temps", avoue l'attaquant aux 27 sélections (8 buts). Dans sa communication, Benzema démontre qu'il a bien muri. Mais il serait temps de retrouver le Benzema de Lyon sur la pelouse. Sinon, sa chance pourrait définitivement passer...


    Eurosport

     

Partager cette page