Bilan mitigé après cinquante ans d'indépendance

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 20 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Trois jours de festivités sont au programme au Maroc pour célébrer le cinquantenaire de l'indépendance. Une occasion, pour le peuple marocain, de revisiter son histoire et de se tourner vers l'avenir

    "Le cinquantenaire revisite la mémoire récente", note L'Economiste, qui ajoute : "Riche est le programme de la commémoration du cinquantième anniversaire de l'indépendance. Il sort du schéma classique des fêtes habituelles, pour donner naissance à un nouveau concept visant à sensibiliser les jeunes à l'importance de l'histoire récente du Maroc", souligne le quotidien.

    "Le roi Mohammed VI a inauguré mercredi à Rabat la place du 16-Novembre, date anniversaire de l'indépendance du Maroc en 1955, en présence de nombreux invités dont le Premier ministre français Dominique de Villepin, Bernadette Chirac et le chef du gouvernement espagnol José Luis Zapatero", raconte le quotidien Le Matin. Pour le souverain, la célébration de cet anniversaire offre "l'occasion d'apprécier à leur juste valeur les acquis avant-gardistes réalisés par le Maroc grâce au concours de tous les Marocains, qui, chacun à partir de sa position, nous ont légué un Maroc libre et souverain", note Le Matin, citant les propos du roi.


    "Il y a un siècle à peine, le Maroc était en butte aux attaques et aux visées du colonialisme européen. Cinquante ans plus tard, il retrouvait sa place dans le concert des nations indépendantes. Le Maroc retrouvait sa pleine et entière souveraineté grâce à la lutte conjointe de son auguste roi, feu Sa Majesté Mohammed V, et de son peuple qui n'avait cessé de réclamer le retour d'exil de son souverain", se souvient le quotidien La Tribune. "Cette commémoration est l'occasion de dresser le bilan de ce demi-siècle de construction d'un Maroc indépendant, moderne, ouvert sur l'environnement international", n'hésite pas à dire Le Matin.

    "L'enjeu des prochaines années et décennies à venir sera de surmonter les handicaps et les déficits structurels, économiques et sociaux, et de donner aux Marocains un cadre de vie digne et décent dans un climat de liberté et de responsabilité", préconise La Tribune. Quant au quotidien Le Maroc aujourd'hui, il insiste sur le fait que ces journées de commémoration vont permettre à plus de 10 000 détenus de renouer avec la liberté, à la faveur d'une grâce présidentielle sans précédent.

    Pour L'Economiste, cet anniversaire est également l'occasion de faire un bilan mais aussi de se tourner vers l'avenir. "Les Marocains ont besoin de confiance et de croire à de nouveaux slogans mobilisateurs. La rage de vaincre doit être à la hauteur de l'ampleur des maux qui rongent la société", note le journal. Et de citer pêle-mêle la pauvreté, l'analphabétisme, la précarité, les bidonvilles, l'exclusion, l'enclavement du monde rural… "Tous ces problèmes ne peuvent plus attendre des années."

    Par Anne Collet
    Source: Courrier International

    _________________________________________________


    Proposé par aghilasse
     

Partager cette page