BMCE-BEI : un prêt de 30 millions d'euros pour soutenir les PME

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 2 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    BMCE Bank, qui s'apprête à célébrer cette année le dixième anniversaire de sa privatisation, a signé, le 29 septembre à Casablanca, une importante convention avec la Banque européenne d'investissement - BEI - dans le cadre de la Facilité européenne d'investissement et de partenariat (FEMIP).

    La BEI a consenti à la BMCE, sans garantie souveraine, un concours de 30 millions d'euros, devant contribuer au financement à moyen terme des petites et moyennes entreprises.
    Le contrat de financement relatif à cette opération a été signé par Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI en charge de FEMIP et Othman Benjelloun, président de BMCE Bank en présence de Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation.

    A cette occasion, M. De Fontaine Vive a précisé que "ce prêt vient en appui à la politique de dynamisation de l'économie menée ces dernières années par les autorités marocaines". En commun accord avec BMCE Bank, qui a la connaissance du terrain, la FEMIP souhaite renforcer les PME marocaines.

    Cette opération est la première en son genre pour la BEI. Elle est, en effet, accordée à une Banque locale qu'est la BMCE sur la base de sa propre qualité et sans qu'aucune garantie ne soit requise. A cet égard, il a ajouté que " Le soutien de la FEMIP au développement du secteur privé correspond à l'objectif premier de son action".

    Décidement, l'étoile de BMCE bank continue de briller. Au moment où la Banque, présidée par Othman Benjelloun se prépare à célébrer le dixième anniversaire de sa privatisation, les bonnes nouvelles, ou plutôt les excellentes performances, ne cessent de combler sa vie. Consacrée meilleur établissement bancaire pour la quatrième fois en cinq ans, BMCE Bank s'est vu gratifiée par ses propres clients comme étant la banque qui offre le meilleur service.

    Les résultats semestriels de la banque confirment un exceptionnel trend haussier et en Bourse, la banque fait depuis longtemps le bonheur de ses actionnaires et des boursicoteurs.

    Grâce à son management et à la mobilisation de l'ensemble de ses cadres, BMCE Bank a bien fini par conforter sa position sur le marché. Le regain de confiance dont bénéficie cet important établissement bancaire prend de plus en plus une véritable plénitud, surtout, "si l'on juge par l'évolution des cours de l'action de cette banque qui a superformé l'indice boursier de Casablanca en progressant de 33% … du titre BMCE par rapport au Masi (13,2%) et à l'indice bancaire (20,6%).

    Ce qui, de fait, traduit la confiance du marché dans la valeur BMCE Bank".
    Dans un contexte régi par des projets d'entreprise novateurs, l'ensemble des branches de métiers bancaires ont connu, à l'issue du premier semestre de cette année, une progression sensible.

    Mais le tout dernier exploit de la banque reste pour le moins exceptionnel. Elle vient de signer une convention avec la Banque européenne d'investissement, dans le cadre de la Facilité européenne d'investissement et de partenariat (FEMIP), sans garantie souveraine, un concours de 30 millions d'euros, devant contribuer au financement à moyen terme des petites et moyennes entreprises.
    La convetion de signature de cet important contrat, a eu lieu au siège de BMCE Bank à Casablanca, le 29 septembre, en présence de M. Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation.


    Le contrat de financement relatif à cette opération fut signé, par Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI en charge de FEMIP et Othman Benjelloun, président de BMCE Bank
    A cette occasion M. De Fontaine Vive a précisé que " ce prêt vient en appui à la politique de dynamisation de l'économie menée ces dernières années par les autorités marocaines ". " En commun accord avec BMCE Bank, qui a la connaissance du terrain, la FEMIP souhaite renforcer les PME marocaines.

    Cette opération est la première en son genre pour la BEI. Elle est, en effet, accordée à une banque locale qu'est la BMCE sur la base de sa propre qualité et sans qu'aucune garantie ne soit requise ".
    " Le soutien de la FEMIP au développement du secteur privé marocain correspond à l'objectif premier de son action dans les pays partenaires méditerranéens " a-t-il conclu.

    Dans une allocution prononcée à cette occasion, Othman Benjelloun a indiqué que cet accord est, " au-delà de l'objet et de son montant, au-delà de l'opportunité et de la pertinence de l'outil novateur de financement qu'il représente, révélateur de l'excellence de notre partenariat, la BEI ayant choisi en premier lieu la BMCE pour signer ce genre de convention ".
    " Il est également, a poursuivi M. Benjelloun, révélateur d'une communion de pensée et de stratégie par rapport au rôle dévolu aux banques en tant que partenaires privilégiés de la BEI et relais puissants de son action en Méditerranée et, au Maroc en particulier, de même que de l'importance accordée à notre institution en tant que représentant emblématique du secteur privé marocain ".

    " Veuillez considérer, a conclu le Président Benjelloun à l'adresse du Vice-Président de la BEI, le groupe Finance.Com, au c½ur duquel est placée BMCE Bank, comme le partenaire et allié stratégique de la BEI, comme l'allié des Pouvoirs Publics Marocains, l'allié responsable social, engagé dans quelques chantiers nationaux prioritaires de développement humain tels que l'Education ".
    Pour sa part, le ministre des Finances et de la Privatisation, M. Oualalou s'est félicité de cette première convention entre " une grande Banque Marocaine " et la BEI, soulignant " l'excellence et l'étroitesse des relations entre le Maroc et la BEI ". " Depuis 8 ans, a-t-il précisé la contribution financière de la BEI fut consacrée, à 87%, aux projets d'infrastructures dans les domaines du transport routier, autoroutier, des chemins de fer et des ports et à 13% aux projets d'environnement, essentiellement, l'assainissement dans les villes ".

    " Le programme 2006, a ajouté le ministre, est aussi prometteur " à l'issue d'une ‘'année historique'' que sera 2005, dans les relations entre BEI et les pouvoirs publics du Royaume du Maroc.

    Najib El Amrani
    Le Matin
     

Partager cette page