Boeing fait état de fissures sur les ailes de 787 pas encore livrés

Discussion dans 'Info du monde' créé par titegazelle, 8 Mars 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    [​IMG]

    Le constructeur aéronautique Boeing a annoncé vendredi qu'il allait faire inspecter "une quarantaine" de 787 "Dreamliner" non encore livrés, en raison de fissures sur les ailes.

    Boeing maintient néanmoins intactes ses prévisions de livraisons 2014, tout en indiquant qu'il devrait y avoir quelques retards, a précisé un porte-parole dans un courriel à l'AFP.

    Il a aussi assuré que cette découverte n'aurait pas d'impact "matériel" sur les résultats de l'entreprise, sans davantage de précision.

    "Nous avons été notifiés par notre sous-traitant" japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), chargé de la production des ailes, "du fait qu'un changement dans le processus de production pourrait avoir provoqué des fissures de la taille d'un cheveu sur un nombre limité" d'ailes, précise le communiqué du porte-parole.

    "Nous sommes convaincus que ce problème n'existe pas dans la flotte (de 787 Dreamliner) actuellement en service", affirme-t-il.

    "Nous comprenons le problème et ce qui doit être fait pour le résoudre. Et nous sommes en train de terminer les inspections des avions potentiellement affectés", a-t-il encore dit.

    Il a ajouté qu'en raison de la petitesse des zones concernées le temps de réparation prévu devrait varier entre "une et deux semaines".


    "Il y aura certes des retards dans les livraisons, mais nous espérons respecter le calendrier de livraison 2014", a-t-il conclu.

    Boeing prévoyait de livrer 110 Dreamliner 787 cette année.

    C'est un nouveau coup dur pour Boeing et son Dreamliner, un appareil nouvelle génération utilisant une large part de matériaux composite.

    Depuis sa mise sur le marché il y a deux ans, le Dreamliner a rencontré une série d'incidents, notamment ceux liés à ses batteries qui avaient conduit à l'immobilisation de toute la flotte mondiale de 787 l'an dernier pendant plusieurs mois.

    Depuis Boeing s'efforce de faire oublier ces déboires.




    Crédit image : Getty Images North America/AFP/Archives
    Mise à jour : samedi 8 mars 2014 00:29 | Par AFP

    Boeing fait tat de fissures sur les ailes de 787 pas encore livrs - M6info by MSN
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Des fissures sur les ailes :
    nouveau coup dur pour le Dreamliner de Boeing


    La série noire va-t-elle recommencer ? Boeing a fait état vendredi de fissures sur les ailes de certains Dreamliner 787 pas encore livrés, réveillant le spectre de la série d'incidents ayant déjà cloué au sol cet avion pendant des mois.

    "Nous avons été notifiés par notre sous-traitant" japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), chargé de la production des ailes, "du fait qu'un changement dans le processus de production pourrait avoir provoqué des fissures de la taille d'un cheveu sur un nombre limité" d'ailes, a déclaré par courriel un porte-parole.

    Conscient des craintes que ce nouvel épisode difficile pourrait réveiller, le constructeur aéronautique s'est voulu tout de suite rassurant au sujet des appareils déjà livrés: "Nous sommes convaincus que ce problème n'existe pas dans la flotte (de 787 Dreamliner) actuellement en service", a-t-il affirmé.

    "Nous comprenons le problème et ce qui doit être fait pour le résoudre. Et nous sommes en train de terminer les inspections des avions potentiellement affectés", a-t-il encore dit. Il a ajouté qu'en raison de la petitesse des zones concernées le temps de réparation prévu devrait varier entre "une et deux semaines".

    Les réparations auront lieu dans ses usines de l’État de Washington (ouest), en Caroline du sud (sud-est) et sur des sites japonais de MHI.

    L'industriel japonais, qui construit notamment des fusées, des satellites, produisait les ailes du Boeing 787 Dreamliner à Nagoya, au Japon.

    Le 787 Dreamliner est un appareil nouvelle génération utilisant une large part de matériaux composites. Il peut transporter entre 210 et 330 passagers et est présenté comme très économe en carburant comparé aux anciennes générations de long-courriers.

    - 110 livraisons prévues en 2014 -

    A Wall Street, l'action Boeing perdait 0,49% à 127,91 dollars vendredi soir vers 23H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle.

    En dépit de ce nouveau casse-tête, Boeing a maintenu inchangées ses prévisions de livraisons pour 2014 et assuré que cette découverte n'aurait pas d'impact "matériel" sur les résultats de l'entreprise, sans davantage de précision.

    Il devrait néanmoins y avoir quelques retards dans les livraisons, a prévenu le porte-parole. Son calendrier prévoit 110 exemplaires du 787 Dreamliner livrés cette année, après 65 en 2013. Boeing a augmenté le rythme de sa production à 10 appareils par mois.

    Le constructeur table pour 2014 sur un bénéfice par action hors exceptionnels, la référence aux États-Unis, situé entre 7 et 7,20 dollars et sur un chiffre d'affaires de 87,5 à 90,5 milliards.

    Même si sa croissance ne sera pas affectée, c'est la réputation de cet avion qui s'en trouve entachée.

    Depuis sa mise sur le marché il y a plus de deux ans, le Dreamliner a rencontré une série d'incidents, pour certains liés à ses batteries, ce qui avait conduit à l'immobilisation de toute la flotte de 787 en service dans le monde de la mi-janvier à la fin avril 2013.

    Boeing avait alors pris des dispositions pour réduire les risques et éviter surtout "tout départ de feu" ainsi que toute propagation d'un éventuel problème au-delà du caisson de la batterie.

    Ce sont ces modifications de conception qui avaient convaincu les autorités de permettre de nouveau les vols du Dreamliner à partir d'avril 2013, mais l'appareil reste régulièrement victime de petites avaries qui occasionnent annulations et retards de liaisons.

    Selon les analystes, Boeing paie le modèle mis en place pour cet avion, qui repose sur une production éclatée en de multiples sites et un recours aux sous-traitants plus important que jamais, ce qui entraîne des coûts de supervision beaucoup plus élevés que prévu et de gros retards de livraison.

    Le constructeur semble en avoir tiré les leçons puisqu'il a finalement décidé de produire les ailes de son futur gros porteur, le 777x, dans l'Etat de Washington, le site où il sera assemblé.





    Mise à jour : samedi 8 mars 2014 - -08:13 | Par AFP

    Des fissures sur les ailes: nouveau coup dur pour le Dreamliner de Boeing - Actualités : Toute l'actualité et l'info en France et dans le Monde-MSN&M6
     

Partager cette page