Boom de la location des voitures dans les aéroports!!

Discussion dans 'Scooooop' créé par Angelika, 20 Janvier 2006.

  1. Angelika

    Angelika Visiteur

    J'aime reçus:
    21
    Points:
    0
    L'Office national des aéroports (ONDA) diversifie ses prestations pour s'aligner sur les normes de qualité en vigueur dans les aéroports internationaux.
    Parmi les nouveaux services désormais disponibles à l'aéroport Mohammed V, la location de voitures. Un service assuré par 21 agences parmi les 1.500 que compte le pays. Les agences opérant dans l'aéroport louent les voitures aux clients à un prix variant entre 300 et 1.000 dirhams selon la marque et la période de location.
    Les véhicules sont entretenus par les agences qui disposent d'un personnel trié sur le volet.
    Au total, elles comptent plus de 100 employés spécialisés tous titulaires d'un diplôme universitaire et qui, avant leur recrutement, subissent une série d'épreuves pour s'assurer de leur compétence et de leur sens de la communication.
    Cependant, il s'avère que le confort offert par les agences de location ne semble pas pour autant séduire la clientèle marocaine, comme le déplore le président de l'Association des loueurs d'automobiles sans chauffeurs, Mohamed Diouri.
    Hormis une petite minorité de résidents marocains à l'étranger qui recourent à ce service dans les périodes de vacances ou à l'occasion des fêtes, il reste que les hommes d'affaires et autres experts constituent le gros lot de la clientèle de ces agences. Jacques Failly, un expert français en équipements des ports qui visite une fois par mois le Maroc, est l'un de ses clients pour qui la location est le meilleur moyen de circuler en toute liberté partout dans le Maroc pour superviser l'ensemble des chantiers dont il a la charge dans les ports marocains, comme c'est le cas dans le projet Tanger-Med où il opère pour le compte de la société allemande ''Head office Germany''.
    Un projet qu'il considère comme une des grandes réalisations portuaires dans le pourtour méditerranéen.
    Il ne cache pas sa satisfaction quant à la qualité des services et le prix raisonnable de la location (1.000 dirhams pour deux journées).
    Secteur à fort potentiel qui dispose de 15.000 véhicules destinés à la location pour une courte durée et 10.000 pour une longue durée pour certains établissements publics, banques et sociétés, il n'en demeure pas moins que l'activité de location de voitures a, comme le revendique M. Diouri, besoin en urgence d'une mise à niveau pour lui assurer l'organisation et la performance nécessaires.
    Il plaide, à ce propos, pour un amendement de la loi de 1972 régissant le secteur et appelle le ministère du Transport à se pencher sérieusement sur toutes les problématiques qui freinent l'essor de la location de voitures.

     

Partager cette page