BOUGEZ CONTRE LE CANCER DU SEIN !

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par jijirose, 14 Octobre 2010.

  1. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    Avoir une activité physique régulière, même très modérée comme par exemple une demi-heure de marche active tous les jours, est particulièrement bénéfique contre le cancer du sein. Les preuves s’accumulent aussi démontrant qu’après un cancer du sein, l’exercice physique diminue fortement le risque de récidives.

    L’activité physique, une thérapie complémentaire contre le cancer

    Les bienfaits de l’activité physique en prévention du cancer commencent à être bien documentés. Mais les études s’accumulent aussi montrant l’intérêt de l’exercice physique pendant et après un cancer.

    Activité physique et cancer du sein

    Concernant plus précisément le cancer du sein, en prévention, l’activité physique réduit le risque de développer ce cancer de 20 à 30%. Après un cancer du sein, l’activité physique réduit également de 20 à 50% le risque de récidives. Enfin, initiée tôt, voire pendant le traitement, une pratique régulière améliore la qualité de vie des femmes, avec une réduction du niveau de fatigue, de l’état dépressif, de l’anxiété et une amélioration du sommeil. Au final, la mortalité diminue chez les femmes qui restent actives.


    On peut donc considérer aujourd’hui l’activité physique comme un traitement complémentaire de la thérapie anti-cancer conventionnelle (chimiothérapie, radiothérapie…).

    Activité physique contre le cancer du sein : un peu seulement suffit

    Et bonne nouvelle, un peu seulement suffit. Autrement dit, inutile de s’adonner à un sport intensif. Une activité physique de type marche active pendant plus de 3 heures par semaine est suffisante. C’est la régularité au cours de la vie qui compte le plus. Et vraiment, ça vaut le coup !

    Alors qu’octobre rose vient de débuter (mois du cancer du sein), rappelons qu’avec 50.000 nouveaux cas chaque année, près d’une femme sur neuf est concernée au cours de sa vie. Mais grâce au dépistage et aux progrès thérapeutiques, la mortalité ne cesse de reculer, à tel point qu’aujourd’hui, on parle de plus en plus de l’après cancer du sein


    source
     

Partager cette page