Bureautique: Google Document et Tableur bêta

Discussion dans 'High tec' créé par Le_Dictateur, 26 Février 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Avec Google Document et Tableur, l’éditeur propose une véritable solution bureautique globale, intégrant un traitement de texte et un tableur. Google Document et Tableur est né de la fusion de deux programmes : Writely pour la création de documents textes et Spreadsheets pour la réalisation de tableaux. La combinaison des deux fonctions dans une unique interface offre plus de souplesse de travail et simplifie considérablement la gestion des données. Au lancement du programme, celui-ci s’apparente à un gestionnaire de fichiers.


    http://docs.google.com

    Les documents créés dans les trente derniers jours y sont listés par ordre chronologique. Plusieurs méthodes de filtres sont autorisées, dont la date, le type de documents ou encore le marqueur, matérialisé sous la forme d’une étoile. Il est également possible de retrouver rapidement un fichier grâce au moteur de recherche intégré. Pour affiner la liste de résultats, un ou plusieurs mots-clés peuvent être associés à chaque fichier.


    Google Document et Tableur dispose d’une fonction d’importation de documents créés avec vos applications habituelles. La plupart des formats textes (Word, Rich Text, OpenDocument, StarOffice, HTML et text) et feuilles de calcul (CSV, Excel et OpenDocument) sont reconnus. Seule restriction : la taille du fichier limitée à 500 Ko. Peu contraignant dans la plupart des cas, hormis si vous éditez régulièrement des documents textes avec des visuels intégrés.

    Une suite très collaborative


    L’édition d’un fichier importé entraîne automatiquement l’ouverture d’une nouvelle fenêtre. Pour un meilleur confort d’utilisation, il s’avère donc préférable de recourir à un navigateur gérant les onglets multiples. C'est notamment le cas de Firefox 2 et Internet Explorer 7. Côté fonctionnalités, les deux outils brillent par l’étendue de leurs fonctions d’édition. Rien de comparable néanmoins avec les applications bureautiques traditionnelles.

    Le tableur pâtit le plus de l’absence d’outils indispensables. Impossible par exemple d’effectuer des collages spéciaux ou d’intégrer des visuels dans une feuille de calcul. Les fonctions de tri sont par ailleurs limitées au strict minimum. Quant aux formules disponibles, si leur nombre est appréciable, leur usage reste plus délicat. Qu’il s’agisse d’un document importé ou créé avec le logiciel en ligne, la sauvegarde s’effectue automatiquement. L’application de modifications ou l’enregistrement d’un fichier révèle dans notre cas une lenteur regrettable.

    Mais le vrai bénéfice de ces applications en ligne tient à l’aspect collaboratif et la publication de ses documents sur le web. Il suffit ainsi de sélectionner un document puis de cliquer sur le bouton Publier le document pour rendre ce dernier accessible à tous les internautes à partir d’une adresse web unique voire même de votre blog personnel. Vous avez également la possibilité de ne partager vos données qu’avec les personnes de votre choix.

    Ceux-ci se répartissent en deux catégories : les collaborateurs et les visiteurs. Contrairement aux seconds, les premiers sont autorisés à éditer les fichiers partagés. Cette fonction est particulièrement utile pour les groupes de travail dans les petites entreprises. Pour les feuilles de calcul, Google Document et Tableur propose même de débattre à distance autour d’un fichier grâce à la fonction de chat intégrée.

    Malgré une interface quelque peu austère, Document et Tableur bénéficie d’une ergonomie plutôt agréable et bien pensée. Cette suite est à présent disponible dans une dizaine de langues dont le français. Reste un dernier problème de taille. Pour profiter de cette suite, il suffit de disposer d’un compte Google. Cela sous-entend que l’ensemble de vos données personnelles, qu’il s’agisse de vos fichiers, de vos mails ou encore de vos contacts et rendez-vous, sont stockées sur les serveurs de Google et protégées par un unique mot de passe !

    Source - ZdNet.fr
     

Partager cette page