Burqa:interdite dans les services publics?

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 16 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a estimé aujourd'hui qu'il fallait interdire le voile intégral dans les services publics, y compris par la loi, et que la naturalisation pourrait être refusée à une femme voilée et à son mari.

    Au cours de son intervention devant la mission d'information parlementaire, il a estimé qu'une telle interdiction, qui s'appliquerait à La Poste, dans les préfectures, devant les écoles, dans les transports en commun, serait fondée sur la nécessité d'être identifiable.

    Le ministre suggère par ailleurs de faire du voile un critère d'intégration à la communauté nationale: "rien ne serait plus normal que de refuser systématiquement l'accès à la carte de résident à la personne portant le voile et à son mari. (...) La naturalisation, c'est-à-dire l'entrée dans la communauté nationale, ne me paraît pas souhaitable en pareil cas".


    Il avait auparavant indiqué que quelque 1.900 femmes portent le voile intégral sur l'ensemble du territoire, "soit quelque 3 cas pour 100.000 habitants". Toutes les régions sont concernées "mis à part peut-être la Corse", a-t-il ajouté, en précisant que 50% des femmes voilées sont en Ile-de-France. 90% des femmes portant le niqab ont moins de 40 ans, un quart d'entre elles sont des converties et les deux tiers seraient Françaises.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...689-voile-integrale-interdit-de-le-public.php
     
  2. Serviteur

    Serviteur Visiteur

    J'aime reçus:
    179
    Points:
    0
    Il y'en a marre de cette France de merde, ils n'ont rien à ****** d'autre que de nous faire chier !!!! pays à la noix dont le développement est fait par la dette publique !!!
     
  3. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Les trois ministres auditionnés, mercredi 16 décembre, par la mission d'information parlementaire sur le voile intégral n'ont pas dégagé de ligne commune sur les moyens de lutter contre le développement de cette pratique radicale et minoritaire de l'islam en France. Au contraire.

    Tout en affirmant à plusieurs reprises que sur ce sujet, "la parole du gouvernement est une", les ministres de l'intérieur, Brice Hortefeux, du travail, Xavier Darcos, et de l'immigration, Eric Besson, ont exposé une palette d'options très large, privilégiant chacun une position particulière.

    La réponse la plus radicale a été apportée par M. Besson : "Notre République doit interdire cette atteinte à la dignité humaine dans l'ensemble de son espace public", a-t-il soutenu, en dépit des difficultés d'application qu'une loi générale ne manquerait pas de poser ainsi qu'il l'a lui-même rappelé. "Mais, face à ce problème juridique nouveau, ma conviction est que nous devons faire preuve d'un volontarisme républicain renouvelé."

    Il a annoncé son intention de demander aux préfets de considérer le port du voile intégral comme un motif de rejet d'obtention des cartes de résident de dix ans et assuré que cette tenue sera considérée comme une preuve d'intégration insuffisante à la société dans le processus d'accession à la nationalité.

    INTERDICTION DANS LES SERVICES PUBLICS

    Sur une ligne médiane, M. Hortefeux a estimé que les députés et le gouvernement "n'avaient pas le droit à l'erreur". Il a plaidé pour une norme "efficace, acceptable, applicable et juste" pour lutter contre une "pratique marginale" qui concernerait selon lui 1 900 femmes, dont 50 % en Ile-de-France et 270 à La Réunion et Mayotte. Deux tiers seraient françaises, un quart seraient des converties et 90 % auraient moins de 40 ans, a-t-il aussi précisé.

    Conscient qu'une loi d'interdiction générale dans l'espace public comporterait des "fragilités" au regard des normes constitutionnelles ou de la Convention européenne des droits de l'homme, le ministre de l'intérieur a défendu l'idée d'une loi d'interdiction dans les services publics qui "serait d'une très grande portée et conforterait les agents" publics.

    Il a parallèlement privilégié l'adoption d'une résolution parlementaire : cette déclaration solennelle, sans force de loi, est désormais prévue par la Constitution. Elle pourrait être complétée par une "circulaire".

    C'est aussi la position défendue par M.Darcos qui, au fil d'un propos charpenté, s'est montré défavorable à une loi. Tout en rappelant que "la République se vit à visage découvert", il a reconnu : "Quelque déplaisir que nous cause l'affirmation d'une servitude volontaire, il est difficile d'en proclamer l'illégitimité."

    Laissant au Parlement le soin de "trancher", il a préconisé une résolution "unanime" rappelant les "valeurs qui nous fondent" avant d'envisager toute suite législative ou réglementaire.

    Ce principe de réponse graduée pourrait être au cœur des préconisations de la mission, qui remettra son rapport fin janvier. Une résolution parlementaire comporte l'avantage d'être adoptée rapidement – avant les élections régionales de mars 2010 –, de ne pas hypothéquer l'éventualité d'une loi et de rallier un consensus a minima sur un sujet dont la complexité est apparue aux parlementaires au fil de leurs travaux.



    http://www.lemonde.fr/societe/artic...pas-degage-de-ligne-commune_1281725_3224.html
     
  4. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    توجه لإصدار قانون بمنع الحجاب في فرنسا



    ـ تتجه اللجنة البرلمانية الفرنسية التي نظمت جلسات استماع حول موضوع النقاب نحو التوصية بقانون يمنع ارتداءه من دون التعرض لمكانة المسلمين في المجتمع.

    وكان وزراء الهجرة "اريك بيسون" والداخلية "بريس هورتوفيه" والعمل "كزافيه داركوس" اخر من استمعت اليهم اللجنة الاربعاء حول النقاب الذي ترتديه اقل من الفي مسلمة في فرنسا، وفق المتخصصين في المجال.

    وشكلت اللجنة في تموز/ يوليو 2009 وتضم 32 نائبا من مختلف التوجهات.

    وتفيد مصادر عدة ان وزير الداخلية يؤيد قانونا يمنع النقاب في الاماكن العامة في حين يؤيد وزير العمل صدور قرار برلماني غير ملزم.




    http://www.alarabonline.org/index.a...16\982.htm&dismode=x&ts=16/12/2009 05:58:17 م
     
  5. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    فرنسا: سننزع الجنسية عن المتنقبات

    [​IMG]



    تتجه اللجنة البرلمانية الفرنسية التي نظمت جلسات استماع حول موضوع النقاب نحو التوصية بقانون يمنع ارتداءه في بعض الأماكن العامة، متخلية بذلك عن حظر أوسع نطاقاً، مع فرض غرامة مالية على من ينتهك ذلك القانون، بالإضافة إلى الحرمان من الحصول على الجنسية الفرنسية، بحسب وسائل إعلامية ومسئولين فرنسيين.

    ونقلت وكالة (آكي) الإيطالية للأنباء عن مصادر برلمانية فرنسية قولها: "إن بعض الوزراء الفرنسيين يؤيدون بشدة حظراً تاماً للنقاب في الأماكن العامة، ومن بينهم وزير الداخلية بريس هورتفو الذي يرى فيه (النقاب) تعبيراً عن إسلام متطرف وهو ما يتعارض مع مبادئ الجمهورية، وقد يحول دون حصول التي ترتديه وزوجها على الجنسية الفرنسية".

    وكان وزراء الهجرة إريك بيسون والداخلية بريس هورتوفيه والعمل كزافيه داركوس آخر من استمعت إليهم اللجنة البرلمانية حول النقاب الذي ترتديه نحو ألفي مسلمة في فرنسا، بحسب متخصصين في المجال، وشكلت اللجنة في حزيران 2009 وتضم 32 نائباً من مختلف التوجهات.


    "إن الأمر ليس خياراً بين الهجرة أو الدين.. مبادئنا على المحك".

    وفي مقالة بصحيفة "لوفيجارو" الفرنسية، قال جان فرنسوا كوبيه زعيم الكتلة البرلمانية لحزب الاتحاد من أجل الحركة الشعبية (حزب ساركوزي): "إن إخفاء وجه شخص ما بشكل دائم في الأماكن العامة ليس تعبيراً عن الحرية الفردية".
    وأضاف: "إنه إنكار للذات وإنكار للآخرين وإنكار للحياة الاجتماعية، لكنه أقر بأن الحظر الكامل يواجه بعض العقبات القانونية"، ونقلت الصحيفة عن مستشارين قولهم: "إن مثل هذا الحظر (الكامل) يمكن الطعن فيه أمام المحكمة الأوروبية لحقوق الإنسان على أساس أنه ينتهك الحرية الدينية".

    وحاول كوبيه في مقاله (الفصل بين حظر النقاب المحتمل ومشروع الهوية الوطنية) قائلاً: "إن الأمر ليس خياراً بين الهجرة أو الدين.. مبادئنا على المحك".
    وأوضحت الصحيفة: "أن الحكومة ستسعى بدلاً من ذلك إلى حظر النقاب في المباني العامة مثل قاعات البلديات ومراكز الشرطة، حيث يمكن أن تستند إلى مخاوف أمنية.. ولن يمس الحظر الجامعات أو الشوارع أو وسائل النقل العام"، وبعد تأكيد الرئيس الفرنسي نيكولا ساركوزي مرتين في حزيران وتشرين الثاني الماضيين معارضته للنقاب صدرت أصوات عديدة محذرة من تبعات مثل هذا القانون.



    http://www.islamonline.net/servlet/...tm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=rss
     
  6. angelmaroc

    angelmaroc Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    3ajbatni had twichiya dial mane3 ni9ab intihak li l7ou9ou9 diniya. Daba koun kant 3andna chi diyana katgoul l nass t3araw koun rah man9addouch ngoulou li l3atba3 dialha tghataw i7tiraman li 7ou9ou9houm diniya.
     
  7. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
  8. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Burqa:"pas un problème religieux"(Copé)

    Le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, a estimé ce matin sur RTL que le voile intégral n'était "pas un problème religieux, ni d'immigration".

    "Tout le monde est d'accord sur ce point : le voile intégral, ce n'est absolument pas une question religieuse (...) d'ailleurs les responsables que nous avons auditionnés, que ce soit ceux de la communauté musulmane ou même laïque, nous ont tous dit que porter le voile intégral n'était pas une prescription religieuse", a déclaré M. Copé, qui avait constitué un groupe de travail sur le port du voile intégral tandis qu'une mission d'information parlementaire planchait sur le même sujet.

    "Ce n'est pas un problème de religion, ce n'est pas non plus un problème d'immigration, Ca n'a rien à voir avec tout ça et je ne laisserai pas faire des amalgames", a insisté le patron des députés UMP.

    Il a fait valoir que "maintenant le temps de la décision politique (était) venu" alors que les députés UMP ont annoncé la veille le dépôt d'une proposition de loi pour interdire le port du voile intégral (burqa ou niqab, ndlr) dans les lieux publics et dans la rue.
    La mission parlementaire doit quant à elle remettre son rapport fin janvier.
    Pour M. Copé, "c'est un problème qui a trait à deux choses : premièrement le respect des femmes, et deuxièmement l'ordre et la sécurité publique, dans le sens juridique".
    "Il ne faut surtout pas stigmatiser une communauté religieuse mais le voile intégral c'est la négation de soi, de la vie en société; c'est ça que nous devons refuser", a-t-il conclu.


    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...00309-burqa-pas-un-probleme-religieuxcope.php
     
  9. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Burqa: Sarkozy soutient la mission


    Nicolas Sarkozy souhaite que la mission parlementaire sur le voile islamique intégral "aille jusqu'au bout", a indiqué à la presse Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), à l'issue d'un entretien avec le chef de l'Etat. Devant le président, "nous avons émis nos réserves sur (une) loi" pour interdire le voile intégral, a affirmé M. Moussaoui.

    Selon lui, M. Sarkozy a répondu que c'était "notre droit d’avoir des réserves", tout en souhaitant "que la mission (parlementaire sur cette question) aille jusqu’au bout et qu’elle fasse des propositions". "Nous avons dit (au président) que le CFCM avait déclaré devant la mission d’information parlementaire qu’il oeuvrerait pour faire reculer cette pratique sur le territoire national", a ajouté M. Moussaoui.

    "Nous sommes confiants que la mission va aboutir jusqu’au bout avec des préconisations", a-t-il également affirmé




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...WW00535-burqa-sarkozy-soutient-la-mission.php
     

Partager cette page