CAN 2006 - le coach national a présenté son rapport au bureau fédéral : Les aveu

Discussion dans 'Autres Sports' créé par alphomale, 7 Février 2006.

  1. alphomale

    alphomale Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Modeste dans ses propos comme il l'est dans son habillement, Fakhir a parlé aux journalistes de ce qu'il a exposé devant le Bureau fédéral lundi et qui n'était autre que ce qu'il a toujours raconté. Il dit qu'il n'a pas essuyé la moindre remarque de la part du BF «puisqu'il connaît parfaitement les conditions dans lesquelles j'ai hérité de l'Equipe Nationale». Fakhir maintient que la participation à la CAN-2006 n'était pas négative.
    Il se défendit en invoquant les contraintes explicatives des résultats récoltés dont notamment le manque de compétition de la majorité des joueurs clé et les blessures survenues au dernier moment.

    Ceci peut-il excuser la stérilité totale de notre ligne d'attaque ? Fakhir se veut réaliste, reconnaissant que c'est justement la stérilité de nos attaquants qui a mis le feu dans la baraque. Elle s'explique, dit-il, par l'absence forcée de Zairi, Armoumen en plus de Aboucherouane qui aurait évolué à 30 % de ses moyens.

    Ces absences ont permis à Chamakh, Hadji et Boussaboune de s'imposer en tant que titulaires, à l'abri de toute concurrence. «Cela s'est soldé malheureusement par le manque de combativité des attaquants à laquelle il faudrait ajouter la fatigue du fait qu'ils ont joué tous les matches en un temps si bref ».

    Fakhir a présenté son rapport devant le BF et exposé son approche pour la préparation de l'Equipe nationale. «Le BF s'est montré confiant vis-à-vis du plan de travail présenté».


    Entre la théorie et la pratique, il y a souvent de grands écarts. Fakhir demeure confiant du moment qu'il bénéficiera, dit-il, du soutien nécessaire et surtout qu'il aura tout le temps pour connaître mieux encore les joueurs présents et ceux à prospecter.

    Son travail commence lundi, car jusqu'à cette date, il était simple observateur quand bien même la Fédération l'a obligé à porter la casquette d'entraîneur. Une casquette qui lui a valu un déluge de critiques après l'écueil, malgré tous les appels lancés depuis le Caire visant à rejeter la responsabilité sur les circonstances à savoir les conditions dans lesquelles il a pris le gouvernail et qui sont marquées par la grisaille dans le ciel d'une fédération plutôt éclatée, secouée par des guéguerres intestines entre fédéraux rivaux. « C'est par devoir national que j'ai accepté l'offre, mais j'ai eu un adversaire de taille : le temps.

    Ce qui m'incombait de faire est incroyable. Il me fallait choisir le staff technique, choisir les joueurs, chercher des lieux de concentration et chercher des matches amicaux. Tout cela en trois jours. Mieux encore, il me fallait dresser la liste des titulaires en l'espace d'un match contre la RDC. Je ne connais pas un entraîneur au monde capable de réussir son choix des 23 joueurs en l'espace d'un match de 90 mn».

    Mais comment parbleu Fakhir ferait-il pour coacher concomitamment le team national et les FAR ? Aura-t-il le temps matériel, les moyens matériels et humains? Fakhir reconnaît que la mission est effectivement difficile mais qu'il saura trouver une solution. Cette question n'a pas été abordée lors de la réunion du BF lundi dernier mais qu'elle le sera certainement à la prochaine.
     
  2. prince05

    prince05 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : CAN 2006 - le coach national a présenté son rapport au bureau fédéral : Les aveu

    personellement j suis optimiste pour l'avenir de l'équipe nationale
     
  3. alphomale

    alphomale Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : CAN 2006 - le coach national a présenté son rapport au bureau fédéral : Les aveu

    maykoune hi lkhir inchaa allah
     

Partager cette page