CAN 2010 - Les Eléphants à l'arrêt

Discussion dans 'Caf competitions' créé par simo160, 12 Janvier 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    La Côte d'Ivoire a manqué son envol lors de son premier match lors de la Coupe d'Afrique des Nations. Les coéquipiers de Didier Drogba ont été tenus en échec par le Burkina Faso (0-0) dans le groupe B. Les Eléphants ont largement dominé les débats mais manqué d'impact et de réalisme.


    COTE D'IVOIRE -BURKINA FASO : 0-0

    Après d'innombrables désillusions sur le territoire africain, dont la lourde défaite face aux Pharaons en finale de la CAN 2008 (4-1), les Eléphants de Côte d'Ivoire retrouvaient la CAN avec sérieux et ambition, avec en point de mire le doux rêve de remporter le titre comme leurs glorieux aînés de 1992. Il faut dire que malgré une génération de joueurs dorée, avec les Eboué, Drogba, Touré ou encore Zokora, les Eléphants n'ont jamais rien gagné ensemble et cette 27ème édition de l'épreuve se présentait bien comme le moment ou jamais de le faire. Et en défiant en match d'ouverture une formation du Burkina Faso novice - et absente des deux précédentes éditions - la tâche des Eléphants ne semblait pas insurmontable.

    Légitimement favoris, les Eléphants prenaient d'entrée le contrôle des opérations face à des Etalons bien décidés à jouer regroupés et si monsieur Bennaceur restait de marbre après des accrochages sur Drogba (2ème) et Eboué (20ème), la domination des Eléphants était incontestable. Plus prompts dans l'entrejeu et physiquement dominateurs, les troupes de Vahid Halilhodzic multipliaient logiquement les occasions sans parvenir toutefois à trouver l'ouverture. Drogba (27ème), Koné (5ème, 16ème, 42ème), Eboué (29ème), Tioté (37ème) ou Zokora (19ème) tentaient ainsi successivement leur chance mais la réussite n'était clairement pas de leur côté et les deux équipes regagnaient le vestiaire sur un score de parité nul et vierge.

    Impeccable Diakité

    Bien en place défensivement, le Burkina Faso tenait donc la barre mais la stratégie de Paulo Duarte allait-elle pouvoir tenir 45 minutes supplémentaires ? Et bien la réponse est oui ! Si les Ivoiriens reprenaient la rencontre sur le même rythme, c'est bien Daouda Diakité, le portier burkinabé, qui allait principalement s'illustrer dans cette seconde période.

    Impérial dans les airs et vigilant sur sa ligne, le gardien des Etalons multipliait les interventions décisives face à des attaquants ivoiriens à la recherche d'un réalisme égaré. Butant inlassablement sur l'arrière-garde adverse, Drogba (85ème, 91ème), Koné (54ème, 68ème) ou Keita (77ème) ne trouvaient pas le chemin des filets et la domination des Eléphants s'effilochait logiquement au fil des minutes avec une pluie d'approximations techniques. Physiquement émoussés dès l'heure de jeu, les Eléphants lâchaient progressivement prise face à des Etalons décomplexés qui décrochent là un précieux point. Le résultat est d'autant plus décevant pour les Eléphants que, avec le retrait du Togo de la compétition, le groupe B ne comporte que trois équipes et la Côte d'Ivoire se retrouve d'ores et déjà dos au mur... Plus qu'un match à quitte ou double, la rencontre du 15 janvier face au Ghana sent déjà la poudre.


    Eurosport
     

Partager cette page