Carlos écrit à Barack Obama

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 13 Février 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Dans un courrier rédigé depuis sa prison en France, le célèbre terroriste demande au président américain d’intervenir pour retrouver la trace de son camarade suisse Bruno Bréguet.


    La lettre manuscrite de deux pages porte l’en-tête "Ilich Ramirez Sanchez". Ecrite en anglais, elle est adressée à "Son Excellence Barack Hussein Obama, président des Etats-Unis", et se termine par ces mots:

    "Comme votre grand-père l’aurait dit, 'Allahou akbar!' (Dieu est grand). Je reste votre dévoué dans la révolution."

    http://www.rue89.com/2009/02/12/de-sa-prison-le-terroriste-carlos-ecrit-a-barack-obama

    Voici une copie de cette lettre :

    http://www.rue89.com/files/2009_02_12_obama_carlos_lettre.pdf
     
  2. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    je pense que Carlos s est convertis en islam, et qu il etait implique dans des attentats anti israeliennes.

    bon, j avais lu sur lui, mais je me rappel plus grande chose.
     
  3. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    En décembre de l'année 1975, il organise et dirige la séquestration de 11 ministres de l'OPEP à Vienne, probablement la plus impressionnante prise d'otages de toute l'histoire du terrorisme moderne, le 13 janvier de cette même année, il tire au lance-roquettes sur un avion de la compagnie El Al, depuis la terrasse de l'aéroport d'Orly, et manque l'avion. Les terrasses de l'aéroport sont fermées par arrêté ministériel quelques jours plus tard. Le 19 janvier 1975, Carlos revient avec deux autres personnes. Ils attaquent l'aéroport et prennent deux personnes en otage. Ils demandent et obtiennent un avion pour partir à Bagdad. Cette attaque a fait 21 blessés. Quatre ans plus tard, pourchassé un peu partout, il s'installe à Beyrouth. Suite à la défaite des Palestiniens en 1982, il la quitte. Peu après, il est signalé au Yémen du Sud, en Libye et en Syrie. En 1991, il est lâché par ses protecteurs et trouve refuge au Soudan.

    Un an plus tard, pour le meurtre de deux policiers de la Direction de la surveillance du territoire et de leur informateur survenu le 27 juin 1975, un tribunal français le condamne à la détention à perpétuité par contumace.

    Le 14 août 1994 à Khartoum, la Direction de la surveillance du territoire, dirigée alors par le préfet Philippe Parant, parvient à le faire enlever sur ordre de Charles Pasqua alors ministre de l'Intérieur, sans mandat d'extradition, puis à le ramener vers la France, où il est maintenant détenu à perpétuité.
     
  4. ID^^

    ID^^ Accro

    J'aime reçus:
    375
    Points:
    83
    l'ecriture dialou khayba ... mrowna
     
  5. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83

    mafhamtihach 7eta nti 3ad ghadi yfahamha Obama ! [24h]
     
  6. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    oui Alex, il s'est converti à l'Islam en prison !

    voilà, j'ai resumé) un article sur sa vie de Wikipédia pour ceux qui sont interessé de le connaitre mieux :


    Ilich Ramírez Sánchez (12 octobre 1949, Caracas, Venezuela), mieux connu sous le nom de Carlos ou Chacal, a été condamné par la justice française à la réclusion criminelle à perpétuité pour des actes terroristes. Il est actuellement détenu à la prison de Poissy. Il est surtout connu pour les différents attentats qu’il a menés en Europe et pour son habileté à rester dans la clandestinité.

    Biographie
    Il est le fils d’un riche avocat communiste vénézuélien, Ilich étant le patronyme de Lénine. Il est entré dans la vie clandestine à quatorze ans, au Venezuela. Peu après, il a suivi un entraînement de guerre révolutionnaire à Cuba.

    Un responsable du KGB le détecta parmi les recrues, ce qui lui ouvrit les portes, en 1968, de l’Université Patrice-Lumumba à Moscou, un établissement destiné à former les élites du Tiers-Monde. Il y parfait son entraînement, mais se fait expulser de celle-ci en 1970 à cause de son goût immodéré pour l’alcool et les femmes.

    Il prend alors son nom de guerre, Carlos, et devient membre du Front populaire de libération de la Palestine - Opérations externes. En décembre de l’année 1975, il organise et dirige la séquestration de 11 ministres de l’OPEP à Vienne, probablement la plus impressionnante prise d’otages de toute l’histoire du terrorisme moderne, le 13 janvier de cette même année, il tire au lance-roquettes sur un avion de la compagnie El Al, depuis la terrasse de l’aéroport d’Orly, et manque l’avion. Les terrasses de l’aéroport sont fermées par arrêté ministériel quelques jours plus tard. Le 19 janvier 1975, Carlos revient avec deux autres personnes. Ils attaquent l’aéroport et prennent deux personnes en otage. Ils demandent et obtiennent un avion pour partir à Bagdad. Cette attaque a fait 21 blessés. Quatre ans plus tard, pourchassé un peu partout, il s’installe à Beyrouth. Suite à la défaite des Palestiniens en 1982, il la quitte. Peu après, il est signalé au Yémen du Sud, en Libye et en Syrie. En 1991, il est lâché par ses protecteurs et trouve refuge au Soudan.

    Un an plus tard, pour le meurtre de deux policiers de la Direction de la surveillance du territoire et de leur informateur survenu le 27 juin 1975, un tribunal français le condamne à la détention à perpétuité par contumace.

    Le 14 août 1994 à Khartoum, la Direction de la surveillance du territoire, dirigée alors par le préfet Philippe Parant, parvient à le faire enlever sur ordre de Charles Pasqua alors ministre de l’Intérieur, sans mandat d’extradition, puis à le ramener vers la France, où il est maintenant détenu à perpétuité. Sa capture a eu lieu pendant quil était endormi pour une chirurgie plastique qui visait à cacher son identité. Il aurait rencontré à plus de vingt reprises à Damas Jacques Vergès (voir le témoignage de Carlos lui même par téléphone dans le film l’Avocat de la terreur ainsi que les renseignements de la Stasi). La prison le conduit à rencontrer le juge Jean-Louis Bruguière très proche de la future présidente de l’association de SOS Attentats, ainsi que les avocats Jacques Vergès et Isabelle Coutant-Peyre, puis à épouser cette dernière.

    En prison il s’est converti à l’Islam.

    Il a publié une autobiographie en 2004.
     
  7. يحيى عـيّـاش

    يحيى عـيّـاش لا إله إلا الله

    J'aime reçus:
    150
    Points:
    0
    ceux qui se battent pour libérer leurs pays sont des terroristes pour toi?!
     
  8. ID^^

    ID^^ Accro

    J'aime reçus:
    375
    Points:
    83
    w lmossiba maymkanch ddar liha copier coller l google translateur :eek:
     

Partager cette page