Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 24 Mars 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Casablanca se décide enfin à solutionner le calvaire de la circulation. Deux tunnels seront creusés sur le boulevard Roudani, reliant le centre-ville au quartier Maarif et au rond-point Chimicolor.


    Ils ne coûteront pas moins de 110 millions de dirhams à la commune, à Lydec et à Maroc Telecom. L’appel d’offres sera lancé début avril. Un troisième chantier sera ouvert en 2006 ou 2007 en collaboration avec le ministère de l’Équipement et la Wilaya, sur le boulevard Jerada.

    "On a longtemps cru que pour résoudre le problème de la circulation, il fallait simplement construire des routes de plus en plus larges ou remettre des couches de bitume". Cette remarque de Mohamed Sajid, lors d’un récent débat organisé par les professionnels de l’immobilier autour de l’urbanisme de Casablanca, en dit long sur les nouvelles orientations de la ville. En effet, désormais, il ne s’agira plus d’élargir les routes, mais d’adopter des solutions définitives. La voie choisie est celle des tunnels. Ainsi, "deux grands chantiers seront lancés incessamment pour creuser des tunnels sur le boulevard Brahim Roudani et au niveau du rond-point Dakar, plus connu sous le nom de Chimicolor", explique Abderrahmane Bricha, chef de la division Infrastructures de la ville de Casablanca.

    La commune a procédé aux études préliminaires de faisabilité, sur la base desquelles un cahier des charges a déjà été établi. Ce n’est donc plus qu’une question de temps. En effet, "l’appel d’offres devrait être lancé dans une quinzaine de jours seulement, c’est-à-dire au plus tard en début d’avril 2006", explique la même source. D’ailleurs, ces deux ouvrages ont été budgétisés dans le cadre de l’année en cours, ce qui signifie qu’il n’est plus question de les faire perdurer. Les équipes de Mohamed Sajid font ici preuve d’une efficacité que l’on aimerait voir plus souvent de la part de certains élus locaux. Quoi qu’il en soit, le tunnel de Brahim Roudani devra coûter quelque 26 millions de dirhams. Ce coût relativement faible s’explique par la longueur courte et qui ne sera que de 350 mètres. L’ouvrage passera juste sous le Boulevard Zerktouni, permettant ainsi de relier plus facilement le centre-ville au quartier Maarif, dont le taux de fréquentation s’accroît de jour en jour. Ce même tunnel permettra également d'atténuer l’intensité des flux de voitures incessants en provenance de la route d’El Jadida, de l’Oasis, etc. Cependant, c’est au niveau du rond-point Chimicolor que le chantier est encore plus important. En effet, les études préliminaires font état d’une estimation d’au moins 50 millions de dirhams, ce qui porte à 76 millions de dirhams l’investissement que consentira le conseil de la ville. En outre, ce passage souterrain pour les véhicules sera l’un des plus importants ouvrages du genre jamais réalisé au Maroc. En effet, ce tunnel partira du rond-point Albert 1er et sera creusé sur le boulevard Emile Zola, il sera donc long de 800 mètres. Il permettra ainsi de décongestionner le boulevard de la Résistance, mais également la rue Mohamed Diouri qui est un passage obligé pour aller du centre-ville vers la gare Ouled Ziane, l’Autoroute, etc. Toutefois, il faut prendre en compte l’impact sur les réseaux d’eau, d’électricité et surtout d’assainissement dont le déplacement est souvent très coûteux. Pour ces deux projets, les mêmes études préliminaires estiment que le concessionnaire Lydec devrait débourser pas moins de 33 millions de dirhams. Il en est de même pour Maroc Telecom qui fournira beaoucp d’efforts surtout au niveau de Brahim Roudani compte tenu de la proximité avec la centrale de l’opérateur de téléphonie fixe, souligne toujours Abderrahamane Bricha.
    D’ailleurs, La Lydec a déjà été contactée par les services du Conseil de la ville pour procéder aux compléments d’études nécessaires. Apparemment, la ville ne compte pas s’arrêter sur ces deux premiers tunnels. En effet, elle a signé une convention tripartite avec la Wilaya et le ministère de l’Équipement pour un chantier encore plus important. Il s’agit de deux tunnels et d’un pont qui verront le jour sur le boulevard Abderrahim Bouabid, ex- Jerada. Ainsi, cette artère passera sous les boulevards de la Mecque et de l’Oasis, mais également au-dessus de la voie ferrée.

    Il faudra toutefois attendre 2007 avant d’y voir plus clair concernant ce projet capital. Aujourd’hui, il est clair que c’est une nouvelle politique qui se dessine à l’horizon. C’est un début louable certes, cependant, il reste bien d’autres n½uds à défaire pour fluidifier davantage la circulation. Par exemple, il était question de construire un échangeur au niveau de la route de Marrakech à hauteur de sidi Maarouf. Car, aux heures de pointes, la circulation automobile y est quasi impossible, dans la mesure où les autorités n’avaient pas anticipé le développement fulgurant que connaîtra la zone. Aujourd’hui, non seulement les entreprises ont en fait leurs destinations favorites, mais le logement social s’y est développé à un rythme impressionnant. Le même constat peut également être fait au niveau du Maarif, dans la mesure où la rencontre des boulevards Bir Anzarane, Yacoub El Mansour, Brahim Roudani et la Route d’El Jadida crée des embouteillages monstres. Là même, un passage souterrain ne permettra que de résoudre le problème pour les dix ans à venir. Car le développement constaté dans les quartiers Oulfa et à Hay Hassani, toujours grâce aux habitats bon marché (HBM) fait que la circulation continuera à se densifier jour après jour. Au niveau du Boulevard Ghandi, il faudra également commencer à raisonner dans la même perspective.

    La Gazette Du Maroc
     
  2. profares

    profares Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    Ouf , quel bonne nouvelle

    je fesais mes études de Mohammedia à casablanca Mâarif à l'ESTEM qui en plein milieu de brahim Roudaniqui commence de Marechal ou (moulay youssef) jusqu'a Lâ3wina (Rond point derb galef) et c'état un calvère quotidien qui a duré 4 ans.
    souvent en avance ou en retard on arrivé trés tard en attendant dans les feu rouges dans les taxis blancs
     
  3. faissal0

    faissal0 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    c est tres bien le fait de planifier et essayer de chercher des solutions efficaces et durable et non pas le fait de se contenter de faire le make up a travers des demis solutions et ceux de conserve mais en attendant comment vont ils se realiser quand et combien vont ils couter le budget de la wilaya
    afin de les juger
     
  4. Walidben

    Walidben Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    cette fois si on va parlé de Salé ub tit peu ........Une nouvelle vallée pour le Bouregreg : Les travaux commencent, les espoirs grandissent.
     
  5. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    [24h] Tamara, mssafer
     
  6. Walidben

    Walidben Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Salé ville de rêve ....Une nouvelle vallée pour le Bouregreg : Les travaux comme

    « Je ne sais pas ce qui se passe ces jours-ci à Salé : il y a un mouvement inhabituel dans la ville. Des camions passent toutes les heures devant chez moi transportant de la terre. », s’exclame Ba Mohammed, commerçant au quartier Tabriquet à Salé, et qui ne quitte que rarement sa boutique. Ce qu’il ignore c’est que les travaux d’aménagement de la vallée du Bouregreg ont en effet démarré depuis plus de deux mois.

    Le roi Mohammed VI a lui-même donné le coup d’envoi des travaux le 7 janvier dernier sous un temps pluvieux. Aujourd’hui, mardi 14 mars, c’est sous un temps pluvieux également que les pelleteuses continuent leurs travaux, à 8 heures du matin. Sur les deux rives du Bouregreg, une centaine d’ouvriers sont à l’ouvrage, sous les yeux curieux des automobilistes coincés dans un embouteillage infernal : « j’espère que ce projet d’aménagement va vite mettre un terme aux embouteillages quotidien », lance un automobiliste. Il faut dire qu’il y a beaucoup d’espoirs fondés sur l’aménagement de la vallée qui va rendre la circulation beaucoup plus fluide entre Rabat et Salé, grâce à la construction d’un tunnel et d’un pont tunnel.
    En attendant, on prépare le site qui va abriter ces projets entre autres. On creuse, on démolit, on bâtit. Un véritable bataillon qui travaille presque 18 heures sur 24, 6 jours sur 7.

    Pourtant, les travaux ont accusé un retard: l’Agence pour l’aménagement du Bouregreg devait commencer l’aménagement depuis mi-2005, mais ce n’est que cette année qu’il a démarré, grâce à la Dubaï International Properties. Une entreprise émiratie qui a décroché le droit d’exploiter une partie du terrain pour son projet ‘’Amwaj ‘’ qui comporte des hôtels, des logements, des commerces, des terrains de sport etc. La firme n’attend que la fin des aménagements pour commencer les constructions.

    Devant plusieurs panneaux publicitaires qui entourent le site, et qui montrent les maquettes de la vallée dans 10 ans, quelques curieux restent bouche bée. Ce projet pharaonique coûtera plus de 35 milliards de DH: « si ce qui est prévu là se réalise vraiment, cela va donner un grand coup d’accélérateur aux villes de Salé et de Raba », déclare Rachid, un chômeur de 22 ans. Les jeunes souhaitent de ce projet la résorption du chômage. « La vallée deviendra un haut lieu du tourisme. Cela va drainer de l’argent et des postes de travail ». Mais pour Rahma, une Slaouie de 34 ans, elle attend plutôt la réhabilitation de sa ville : « Beaucoup de gens considèrent Salé comme un patelin annexe de la capitale, alors qu’elle est une agglomération à part entière ! J’espère que cet ambitieux projet va changer la vision de ces gens là ».

    Aujourd’hui, la physionomie des deux rives du Bouregreg est déjà transformée. Il suffit de faire un tour à la plage de Salé pour s’en rendre compte. Ici, tout a été rasé, ou presque. Le camp des Forces Armées Royales, le stade de l’Association Sportive de Salé de football et son court de tennis, des maisons etc. Seul le complexe Temps Vert résiste encore à la progression des bulldozers. Un litige est toujours en cours entre Driss Sentissi, le maire de Salé, qui est propriétaire dudit complexe, et l’Agence pour l’aménagement du Bouregreg qui veut à tout prix raser le complexe. Mais pendant ce temps, le projet d’aménagement de la vallée du Bouregreg s’agrandit de jour en jour, l’espoir des habitants des deux rives aussi.
     
  7. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    faire d'une pierre deux coups, bravo !!
    en fait t'as oublié de mentionner la source !!
     
  8. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    Wa ch7al fik dial Stylo rouge [22h]
     
  9. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    ma39oula, kan khasni ndir min :« Je ne sais pas ce qui se passe ...» ila «des deux rives aussi.» madich 3liya le39al 7fa !! [22h]
     
  10. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    siri madih 3and s7ab Lamda [22h]
     
  11. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    stur nta ghada rak f casa ila ktab, rabbi ila matchouf li 8ad rond-point Chimicolor kifachnou 3amel !! [07h]
     
  12. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    hehe ok ila salit ndouzz nssawero lik [:Z]
     
  13. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    ytoub 3likkkk, allah ykater men lmou7sinin mtalek !! [06c]
     
  14. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    amine ya rab l3alamin [25h]
     
  15. Walidben

    Walidben Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Deux tunnels sur Roudani et Chimicolor

    la source a Sahbi ..........gachette du maroc
    yallah a sidi :)
     

Partager cette page