Casablanca (en cours)

Discussion dans 'Bibliothèque Wladbladi' créé par titegazelle, 18 Février 2014.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Casablanca


    Casablanca (en amazigh: ⴰⵏⴼⴰ, Anfa ou Akhame Tamellalt) ; en arabe : الدار البيضاء, ad-Dar al-Baïdaa, ; ou Casa, diminutif de Casablanca, qui veut dire "maison blanche" en espagnol), de son véritable nom Anfa ("colline" en amazigh), est une ville du Maroc, chef-lieu de la région du Grand Casablanca et capitale économique du pays, située sur la côte atlantique, à environ 80 km au sud de Rabat, la capitale administrative.

    CASABLANCA MONTAGE.jpg
    Description : Pêlemêle de Casablanca créé à partir de photographies de Wikimédia Commons.
    Date : 22 janvier 2014, 18:49:18
    Source : montage - Travail personnel ;
    Auteur : Julien1978
    Source des images : Enzo^ - Karimobo - Othmanlah - cliffwilliams - HombreDHojalata
    - TarikossMazti - Othmanlah - elchicogris
    Licence : Ce fichier est disponible selon les termes de la
    licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)
    ________________________

    Sur le plan administratif, son territoire (à distinguer de celui de l’agglomération casablancaise incluant sa banlieue) d'une superficie de 386,14 km2 correspond à celui de la préfecture de Casablanca qui, depuis le retour au principe de l'unité de la ville en 2002, est composée d'une part de la municipalité de Casablanca, divisée en 16 arrondissements répartis dans 8 préfectures d'arrondissement(s) ; d'autre part de la minuscule municipalité du Méchouar de Casablanca placée en son centre et où siège un palais royal. Lors du dernier recensement de 2004, sa population était de 2 949 805 habitants (2 946 440 pour la municipalité de Casablanca et 3 365 pour celle du Méchouar de Casablanca).

    CASA CORNICHE.jpg
    Vue sur la corniche casablancaise
    Description : corniche de casablanca
    Date : 21 décembre 2012, 21:35:34
    Source : Travail personnel
    Auteur : Othmanlah
    Licence : Ce fichier est disponible selon les termes de la
    licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)

    ____________________________


    COUCHER DE SOLEIL CASA.jpg
    Coucher de soleil à Casablanca
    Description : Coucher de soleil
    Date : 21 décembre 2012, 23:18:24
    Source : Travail personnel
    Auteur : Othmanlah
    Licence : Ce fichier est disponible selon les termes de la
    licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)
    ____________________________


    Rendue légendaire par le film Casablanca (1942), la ville possède un patrimoine architectural moderne important, dû à la diversité architecturale qu'elle a connue pendant le XXe siècle, où elle était alors le «laboratoire de la modernité» d'une nouvelle génération d'architectes qui débarquaient directement des bancs de l'École des beaux-arts de Paris.

    Casablanca possède l'une des plus grandes mosquée de la planète et la plus importante en taille du Maghreb, la Mosquée Hassan II, véritable symbole de la ville, dont le minaret est le plus haut du monde.

    Les habitants de la ville se nomment البيضاويين "Al bidawiyine" en arabe, en dialecte marocain Casawiyine ou Casawa, et "les Casablancais" en français.


    Géographie

    Situation géographique
    Casablanca est localisée sur la plaine de la Chaouia, région historiquement agricole et à ce jour l'un des principaux pôles de l'activité agricole du pays. Sa position sur la côte atlantique lui permet l'accès aux ressources maritimes (principalement relatives à la pêche). La seule étendue forestière avoisinant la ville est celle de Bouskoura, qui fut plantée au XXe siècle et qui se compose principalement d'Eucalyptus, de Pins et de Palmiers.

    Relief, géologie ou hydrographie

    Climat
    Casablanca possède un climat méditerranéen à forte tendance océanique qui est particulièrement agréable. Sa localisation en bordure de l'Océan Atlantique lui confère des hivers doux et relativement humides, ainsi que des étés modérément chauds mais sans précipitations. La température moyenne annuelle y est de 18,88 °C, et le cumul annuel des précipitations s'élève à 426,1 mm.

    Pendant l'hiver, le gel est quasiment absent : la température la plus basse jamais enregistrée est de -2,7 °C . L'été, les températures sont généralement agréables lorsque le vent souffle de la mer. En revanche, lors des épisodes de vent de terre (équivalent Marocain du Sirocco), la ville peut enregistrer des températures caniculaires pendant quelques jours. Ainsi, la température maximale enregistrée est de 40,5 °C . Enfin, la ville enregistre de forts écarts de températures que l'on peut observer en été entre les quartiers de bord de mer (tempérés par l'océan), et les quartiers périphériques, plus chauds car moins exposés aux brises marines.

    RELEVE METEO CASA.png


    ..........
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Casablanca
    _______________________________________________



    Transports

    En tant que centre économique du Maroc, Casablanca constitue un nœud de transport majeur pour l'ensemble du pays, voire de la partie nord du continent africain.


    Aéroports

    L'aéroport Mohammed V - Casablanca (arabe : مطار محمد الخامس الدولي) est situé à 30 km au sud de Casablanca dans la commune de Nouaceur. D'une capacité de 16,4 millions de passagers et de 150 000 t/an de fret, c'est le principal aéroport du Maroc et le 4ème plus important en Afrique après Johannesbourg, Le Caire et Le Cap.

    Casablanca est desservie par l'aéroport le plus important du Maghreb, l'aéroport Mohammed V, situé à environ 15 km au sud de la ville. Il est desservie par plus de 50 compagnies aériennes régulières qui le relient à plus de 80 destinations. En 2012, il a traité environ 7,2 millions de passagers et plus de 50 000 tonnes de fret. Il constitue le hub des compagnies aériennes marocaines Royal Air Maroc et Air Arabia.

    Desservi par 50 compagnies régulières et relié à 80 destinations, l'aéroport a traité en 2011 un volume de trafic de près de 7,3 millions de passagers, avec près de 70 000 mouvements d'avions et plus de 50 000 tonnes de fret.

    Casablanca dispose d'un deuxième aéroport, l'aéroport Casablanca-Tit Mellil, réservée à des vols privés et régionaux exclusivement. L'ancien aéroport de Casablanca-Anfa est définitivement fermé à toute circulation et déclassé depuis 2007. Son vaste terrain de 350 hectares fait l'objet d'un projet d'aménagement urbain majeur.

    L'Aéroport de Casablanca Tit Mellil (arabe : مطار الدار البيضاء تيط مليل) se situe dans la commune de Tit Mellil dans la banlieue est de Casablanca. Cet aéroport traite surtout des vols privés et régionaux.

    Relié au centre-ville de Casablanca, par une voie express 2x2, il est prévu qu'à l'horizon 2014, l'aéroport soit relié directement à l'Aéroport Mohammed V - Casablanca, par la nouvelle autoroute reliant Tit Mellil à Berrechid.

    Histoire

    La construction de l'aéroport a débuté en 1951 pour le compte de l'USAF qui y maintient, sous le nom de Nouasseur Air Base une base aérienne pour les bombardiers du Strategic Air Command. Les Américains ont rendu les installations de la base au gouvernement marocain le 15 août 1963.

    En septembre 2007, l'aéroport double sa capacité avec l'inauguration du nouveau Terminal 22.

    Il est aujourd'hui le Hub des compagnies aériennes marocaines Royal Air Maroc, Jet4you, Air Arabia Maroc et Regional Air Lines.

    À noter que l'aéroport de Casablanca a mis en place des moyens pour accueillir l'A380.

    Infrastructures et équipements

    L'aéroport dispose aujourd'hui de trois terminaux pour passagers :

    Terminal 1 : dont la superficie globale de 80 000 m² et une capacité de 10 millions de passagers3.
    Terminal 2 : dont la superficie globale est de 66 000 m² et d'une capacité de 6 millions de passagers
    Terminal 3 : dont la superficie globale est de 4 000 m² et d'une capacité de 400 000 passagers​

    [​IMG]
    Passagers à l'aéroport de Casablanca
    Description : Casablanca Mohammed V
    Date : 1er avril 2009
    Source : 1 Year ago: Casablanca Mohammed V Airport | Flickr : partage de photos !
    Auteur : Joris-Jan
    Licence : Ce fichier est disponible selon les termes de la
    licence Creative Commons paternité 2.0 générique
    ____________________________


    Il dispose également de deux terminaux fret :

    - Terminal Fret 1 : de 11 200 m² et d'une capacité de 50 000 t/an
    - Terminal Fret 2 : de 20 000 m² et d'une capacité de 100 000 t/an​

    Un aéroport alimenté en énergie verte
    L’aéroport sera alimenté par l’électricité verte à partir de 2012, grâce à un parc éolien d’une puissance de départ de 10 mégawatts qui alimentera à hauteur de 95 % les besoins en énergie de l’aéroport. Le hub de Casablanca consomme annuellement près de 21 GWh.

    Activité Cargo
    L'aéroport sert de base à Royal Air Maroc Cargo mais est également desservi par de nombreuses compagnies de fret. D'autres compagnies sont présentes sur l'aéroport mais représentent un taux d'activité sur la plateforme plus faible.

    Services au sein de l'aéroport

    Hôtels
    L'aéroport possède deux hôtels, le Atlas Hôtel, un hôtel 3 étoiles appartenant à Atlas Hospitality, et un hôtel à l'intérieur de la zone Duty Free du Terminal 2 et qui offre des chambres pour de courtes périodes exclusivement pour les voyageurs en transit.

    Galeries marchandes
    Plusieurs enseignes internationales sont présentes au sein de l'aéroport, ainsi que plusieurs guichets d'agences bancaires.

    Parkings voitures
    Deux grand parkings voitures sont à la disposition des voyageurs devant le bâtiment du terminal. L'un à l'arrivée et l'autre au départ,avec des places pour courte et longue durée.

    Accès à l'aéroport

    - Par route
    L'autoroute A 7, qui relie Casablanca à Agadir, passe à proximité et une bretelle la relie à l'aéroport. L'aéroport est aussi accessible par les routes secondaires reliant Casablanca à Nouasser, soit via Bouskoura (S 114) ou via Médiouna (S 315).

    Afin d'alléger l'autoroute A 7, très saturée sur le tronçon Casablanca - Berrechid. Une nouvelle autoroute est en cours d'études et permettra de relier à l'horizon 2014, Tit Mellil à Berrechid en passant près de l'aéroport par l'est.

    - Par Train (TRAB)
    L'aéroport est desservi par le TRAB Al Bidaoui avec une fréquence de 1 train par heure.

    La gare de l'Aéroport Mohammed V se trouve au niveau -1 du terminal 1 et permet d'accéder directement à l'intérieur de l'aéroport.

    Les départs de l'aéroport vers Casablanca se font entre 6h00 et 22h00. Les départs de Casablanca vers l'aéroport se font entre 4h30 et 21h57 à partir la gare d'Ain Sbaâ.

    - Par taxi
    La station de taxi se trouve au niveau 0 du Terminal 1. Les taxis sont disponibles 24 heures/24 et 7 jours/7 et sont facilement identifiables à leur couleur (blanche), leur enseigne et à leur numéro de taxi.

    - Par navette privée
    Le service de navettes privées de l'aéroport vous conduira à votre destination en centre ville. Vous pourrez réserver en ligne votre transfert privé et bénéficier d'un transport rapide et personnalisé. Ce service couvre également les liaisons vers les principales villes comme Rabat ou Marrakech

    - Par navette de bus
    Des navettes de bus CTM (Eurolines) et RAM relient, tout au long de la journée, l'aéroport au centre-ville de Casablanca, le trajet dure une heure en moyenne.
    Le pôle économique constitué par l'aéroport

    L'aéroport constitue un pôle d'emploi majeur dans la région du Grand Casablanca ; autour de l'infrastructure aéroportuaire a été construite la Technopole de Nouasser, une plate-forme industrielle et économique internationale, regroupant plusieurs entreprises de renoms appartenant à des secteurs de pointe tels l'aéronautique et l'industrie pharmaceutique.

    Projets en cours

    - Rénovation du Terminal Fret 1
    - Construction d'un 4e terminal d'une capacité de 7 millions de passagers et d'une superficie de 50 000 m²
    - Construction d'un nouvel hôtel de 200 lits au sein du Terminal 1. Un troisième hôtel de 250 chambres et un centre commercial sont à l'étude.
    - Construction d'une 3e piste de 3 600 m dimensionnée pour l'accueil des avions de type Airbus A380.

    ..........
     
    hidayati aime ça.
  3. hidayati

    hidayati Li nwa lkhir yel9ah :)

    J'aime reçus:
    2864
    Points:
    113
    @titgazelle ma ktebtich 3la derbna :(


    Envoyé de mon iPhone à l'aide de Tapatalk
     
  4. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    mazal ma kemalt le sujet 3laCasa..... ra8 twiiiiiiiiiiiiiiiil :D
     
    hidayati aime ça.
  5. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Casablanca - Transport, suite 1
    _______________________________________________


    Chemins de fer

    Casablanca est particulièrement bien connectée au réseau marocain de chemins de fer de l'ONCF, permettant de rejoindre les principales villes du pays sans correspondance. La ville dispose de deux gares principales, Casa-Voyageurs et Casa-Port. Ces deux gares enregistrent un trafic voyageurs d'environ 8 millions de passagers par an. La ville dispose d'ailleurs de plusieurs autres petites gares, en général desservies seulement par des trains de banlieue ou des trains régionaux et desservant des quartiers particuliers.

    Casablanca est notamment desservie par les trains navettes rapides (TNR), un réseau de type RER qui constitue le service ferroviaire régional de référence de l'ONCF et qui, après un fort succès sur la relation Casa-Port - Rabat (puis son prolongement à Kénitra) a été progressivement étendue à d'autres liaisons.

    Avec l'ouverture de la LGV Tanger-Casablanca, prévue à l'horizon 2015, la gare de Casa-Voyageurs sera le terminus des trains à grande vitesse en provenance de Tanger (temps de parcours estimé à 2h10). Dans une phase ultérieure du projet marocain de grande vitesse et un prolongement de la LGV au sud de Kénitra, une nouvelle gare Casa Sud pourrait voir le jour dans le quartier d'Anfa


    Gare de Casa-Voyageurs

    La gare de Casa-Voyageurs (arabe : محطة الدار البيضاء المسافرين) est une gare ferroviaire du réseau de l'ONCF, située au centre-ville de Casablanca. La gare est desservie par des trains régionaux et des trains à moyenne et longue distance. Elle constitue la gare principale de Casablanca, avant la gare de Casa-Port.

    Construite durant le protectorat français, la gare de Casa-Voyageurs dispose de 8 voies. Son bâtiment voyageurs est construit en 1923. Il est l'œuvre du service de l'architecture de la Compagnie des chemins de fer du Maroc (CFM). Située sur l'axe ferroviaire principal du pays, elle offre une liaison directe avec de nombreuses villes du Maroc (Aïn Sebaâ, Fès, Khouribga, Marrakech, Rabat, Tanger, ...) ainsi que l'aéroport Mohammed V de Casablanca.

    Accès
    La gare de Casa-Voyageurs est desservie par la ligne T1 du tramway de Casablanca, une station étant située sur la place devant la gare. Elle est également accessible par le taxi, ou les bus du réseau M'dina Bus.


    Gare de Casa-Port

    La gare de Casa-Port est une gare ferroviaire du réseau de l'ONCF, située au centre-ville de Casablanca, à proximité du port. La gare est desservie par des trains régionaux et des trains à moyenne et longue distance. C'est une des principales gares de Casablanca, à côté de la gare de Casa-Voyageurs.

    Présentation
    La gare de Casa-Port est une gare de type cul-de-sac et dispose de 6 voies et 4 quais. Elle est desservie notamment par les trains TNR Casablanca - Rabat - Kénitra.

    Accès
    La gare de Casa-Port est accessible par le taxi, ou les bus du réseau M'dina Bus. Une station de la ligne T1 du tramway de Casablanca est située à environ 900 mètres de la gare, place des Nations Unies.

    Réaménagement
    Un important projet de réaménagement de la gare de Casa-Port est actuellement en cours. Il comprend entre autres une modernisation des infrastructures ferroviaires et des quais, un nouveau bâtiment voyageurs, la création de commerces et d'un parking souterrain d'environ 500 places ainsi qu'un projet immobilier annexe avec une programmation de 27 000 m² de bureaux. L'investissement total est estimé à environ 1,2 milliards MAD1,2. L'investissement total est estimé à environ 1,2 milliards MAD. La fin des travaux, réalisés sous maîtrise d'ouvrage ONCF et maîtrise d'œuvre AREP/Groupe 3A, est annoncée pour l'année 2013.

    Pendant la phase travaux, l'accès aux quais se fait par un bâtiment voyageurs provisoire situé du côté du boulevard Moulay Abderrahmane. La position d'arrêt des trains a également été modifiée pour permettre la réalisation du chantier sans interruption du trafic.

    Après finalisation des travaux de rénovation et de réaménagement, la gare comptera 8 voies et 5 quais pour une capacité de 20 trains par heure et permettra de gérer un flux d'environ 10 000 voyageurs par jour.

    LGV Tanger-Casablanca

    La liaison LGV Tanger-Casablanca est une ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) s’inscrivant dans un projet marocain ambitieux élaboré en 2005 par l'ONCF et visant à doter le pays en deux décennies de 1 500 km1 de lignes ferroviaires à grande vitesse. Ce projet, baptisé TGVM2, s'articule en l'élaboration de nouvelles lignes en deux axes : Casablanca-Oujda en 3 heures (ligne maghrébine, 600 km) et Tanger-Casablanca-Agadir en 4 heures (ligne Atlantique, 900 km)3. La liaison Tanger-Casablanca (350 km)4 est la première étape de ce projet LGV Atlantique marocain.

    D'autre part, les études préliminaires à la réalisation du tunnel de Gibraltar en cours permettent d'envisager une liaison ferroviaire Afrique-Europe rendant possible une liaison LGV Rabat-Madrid en quatre heures et Rabat-Paris en huit heures. À priori le tracé privilégié côté espagnol correspondrait à l'axe Tanger-Algésiras-Antequera-Madrid dont il reste environ 150 km de LGV à accomplir au lieu se servir de la LGV Cadix-Séville située à 50 km des côtes marocaines et qui est en cours de finalisation puis d'emprunter la première LGV espagnole LGV Madrid - Séville édifiée en 1992 à l'occasion de l'exposition universelle. Cette ligne s'inscrit donc aussi dans la continuité des projets ferroviaires à grande vitesse européens sous le nom de la LGV Transversale (ou Scandinavie-Maroc) dont les extrémités sont Stockholm et Casablanca qui traverse sept pays en seize heures selon le tracé suivant : Stockholm-Copenhague-Cologne-Bruxelles-Paris-Madrid-[Tanger-Casablanca].
    La majeure partie de cet itinéraire ferroviaire à grande vitesse est dorénavant achevé sur 3000 km environ allant de Hambourg à l'encablure de la pointe sud espagnole. Au-delà de l’Allemagne vers la Scandinavie et en dessous de la pointe sud ibérique, les projets de tunnels respectivement des détroits de Fehman et de Gibraltar sont constamment évoqués et repoussés au-delà de 2020.

    Le projet de cette ligne à grande vitesse Tanger-Kénitra a d'abord pour objectif immédiat de relier les deux pôles économiques constitués par les deux hubs maritimes marocains, l'Atlantique Port de Casablanca et le Méditerranéen Tanger Med et leurs zones d'activités adjacentes.

    Quant à la future ligne dite «maghrébine», elle est destinée à relier Casablanca à Alger, les deux mégapoles du Maghreb, en quatre heures. Elle s'inscrit dans un projet baptisé TGV-M, ou TVG maghrébin, allant de Casablanca à Tripoli en passant par Tunis.

    Histoire

    2007 : signature du premier protocole d'accord du TGV Tanger-Kénitra ;
    2010 : signature du contrat définitif du projet ;
    2010 : commande des rames TGV le 10 décembre 2010 au fournisseur Alstom ;
    2011 : fin des études d'avant projet et validation du tracé définitif, le 29/09/2011 coup d’envoi des travaux d'infrastructure ;
    2014 : fin des travaux de la première section Tanger-Kenitra et tests ;
    2015 : mise en service : la durée du trajet Tanger-Casablanca 2h 10;
    2020 : construction de la deuxième section Kenitra-Casablanca : la durée de trajet Tanger-Casablanca passe à 1h 30.​

    Tracé

    La ligne LGV Tanger-Casablanca s’étend sur un total de 350 km. Elle suit un nouveau tracé longeant la côte atlantique. La première phase du projet consiste à construire cette nouvelle ligne Tanger-Kenitra de 200 km et la relier au réseau existant entre Kenitra et Casablanca. Cela ne pourra permettre aux TGV Duplex du fournisseur Alstom de dépasser 220 km/h16 au-delà de Kenitra dans un premier temps. C'est au cours d'une phase ultérieure que le renouvellement des voies Kenitra-Casablanca permettra d'effectuer le trajet global à 320 ou 350 km/h selon le choix de l'ONCF, l'opérateur marocain à la fin des travaux sur la totalité de la ligne LGV Tanger-Casablanca. C'est dans cet objectif que deux nouvelles gares TGV multimodales seront spécialement érigées à Rabat (Gare Rabat Technopolis) et à Casablanca (Gare Casa Sud).

    Première phase
    La première phase de la construction est le tronçon reliant Kénitra à Tanger, d'une longueur de 200 km. Les travaux sont en cours, et se termineront fin 2014. Le trafic voyageurs débutera en décembre 201517. Dans cette première phase le TGV parcourra ce premier grand tronçon en 40 minutes et continuera sans rupture de charge jusqu'à Casablanca les 150 km restant en 1h10 ce qui correspond à une durée totale du voyage Tanger-Casablanca de 2h10 en comptant les temps d'arrêt à Kénitra, et Rabat.

    Deuxième phase
    La deuxième phase consiste à remplacer les voies classiques du trajet Kénitra-Casablanca en 202015 par des voies rapides à très grande vitesse ferroviaire. La présence de la troisième voie de chemin de fer qui sera désormais opérationnelle sur ce même tronçon18 sera en mesure de faciliter les travaux de remplacement. À l'issue de cette deuxième phase le temps de parcours du TGV passera à une demi-heure entre Kénitra et Casablanca au lieu de 1h10 en 2015. La durée du trajet Tanger-Casablanca descendra alors à 1h30 soit une durée qui peut être considérée comme un temps de parcours domicile-travail presque ordinaire.

    Équipement

    La ligne TGV Tanger-Casablanca sera conçue pour une vitesse commerciale de 320 km/h (vitesse potentielle 350 km/h)19 sur la partie Tanger-Kénitra dans un premier temps. En attendant la fin totale des travaux sur la portion Kénitra-Casablanca, la même rame TGV continuera à une vitesse maximale de 220 km/h14 sur cette dernière pour servir Rabat puis Casablanca sans rupture de charge.

    Le choix des rames TGV Duplex11 pour cette ligne a été effectué par l'opérateur marocain, l'ONCF, dans le but de répondre à la montée en charge du trafic sur cette ligne à plus forte croissance durant les cinq dernières années. La version du TGV Duplex commandée correspond au duplex de 3e génération baptisé Euroduplex une rame TGV tricourant capable de servir même les artères basses tension et adaptée aux conditions climatiques marocaines. Les rumeurs courent dès à présent sur l'éventualité de la continuité de quelques rames TGV jusqu'à Marrakech étant donnée la planification de la mise à niveau de la ligne ferroviaire Casablanca-Marrakech sur les 170 km vieillissantes avant 201620. Le caractère tricourant de l’Euro-duplex en ce sens est un plus non négligeable.

    Le recours aux TGV Duplex est dans l'objectif d'atteindre huit millions de voyageurs par an soit environ 15 % de l'ensemble du trafic voyageurs en 201521. Le succès du modèle TGV Duplex en France, et notamment en termes de réduction des coûts d'exploitation, porte l'ONCF à espérer tenir sa promesse de ne pas augmenter de plus de 20 % le prix du trajet Tanger-Casablanca en TGV22 par rapport au prix actuel pour rester en dessous de 150 dirhams (environ 14 €). Cette promesse a certes du mal à être crédible aux yeux du grand public au Maroc, cependant, cela reste facilement réalisable étant donné que la LGV Ankara-Konya mise en service en Turquie dernièrement est longue de 306 km (soit proche de la distance Paris-Bruxelles) pour un prix de 9,87 € le billet.
    Il convient de noter qu'en janvier 2012 le billet 2e classe Tanger-Casablanca est de 125 dirhams pour un tracé actuel qui avoisine les 450 km. La nouvelle liaison à grande vitesse prévue sera de 320 km, la centaine de km économisée par le raccourcissement du parcours est donc en mesure de maîtriser les coûts sur cette ligne de manière à en démocratiser l'accès.




    ..........
     
    hidayati aime ça.
  6. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Casablanca - Transport, suite 2
    _______________________________________________​



    Axes routiers

    Casablanca est dotée d'une voie rapide urbaine d'une longueur de 22 km qui dessert la ville sur un axe est-ouest, ainsi que d'une autoroute de contournement d'une longueur de 33,5 km qui donne naissance à trois axes majeurs du pays : l'autoroute A3 reliant Casablanca à Rabat, l'autoroute A5 reliant la ville à El Jadida et l'autoroute A7 reliant Casablanca à Agadir en passant par Marrakech. La ville constitue ainsi le nœud autoroutier le plus important du pays.

    Transports urbains

    Tramway

    Le tramway de Casablanca est un système de transport en commun desservant l'agglomération de Casablanca, au Maroc. En 2014, il comprend une ligne en fourche de 31 km avec 48 stations. Mise en service le 13 décembre 2012, après seulement deux ans de travaux, elle relie Sidi Moumen à l'est avec Aïn Diab et le quartier des Facultés à l'ouest en passant par le centre-ville. Il s'agit d'une ligne en fourche avec une longueur de 31 km et 48 stations au total. À horizon 2015, 250 000 voyageurs quotidiens sont attendus.

    La première ligne de tramway n'a pas été pensée comme un simple moyen de transport, mais a été accompagnée d'une ambition urbanistique avec notamment un traitement de la voirie et des aménagements urbains de l'ensemble des zones traversées, la réhabilitation de bâtiments et la «piétonisation» de plusieurs voies dans le centre-ville.

    [​IMG]
    Tracé de la ligne T1.
    Description : Detailed scheme of Casablanca Tramway Line 1 - COMPLETELY OWN MADE -
    Date : 13 avril 2013
    Source : Travail personnel
    Auteur : Omar-toons
    Licence : Ce fichier est sous licence Creative Commons Paternité –
    Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 Unported, 2.5 Générique, 2.0 Générique et 1.0 Générique
    ______________________


    Histoire

    La maîtrise d'ouvrage de la première ligne du tramway de Casablanca est assurée par Casablanca Transports en Site Aménagé SA («Casa Transports»), société anonyme ad-hoc créée en mars 2009 contrôlée par l’État marocain (ministères de l'Intérieur et des Finances), les collectivités locales (Région, Préfecture et Commune urbaine de Casablanca) ainsi que d'autres acteurs institutionnels (fonds Hassan II, CDG Capital, Banque populaire du Maroc, ONCF). Casa Transports a attribué un marché de maîtrise d’œuvre globale à un groupement mené par le français Systra. Le marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage a été remporté par un groupement mené par l'espagnol Ayesa.

    Les travaux préparatoires ont débuté en 2009, les travaux de construction de l'infrastructure de la première ligne en 2010. Elle a été inaugurée le 12 décembre 2012 par le roi Mohammed VI, en présence du premier ministre français, Jean-Marc Ayrault. Le service commercial a démarré le 13 décembre 2012.

    Exploitation

    Les temps de parcours prévus sont d'environ 64 minutes d’Ennassim à Facultés et de 69 minutes d’Ennassim à Hay Hassani. Avec un taux de priorité aux carrefours de 75 %, la vitesse commerciale moyenne du tramway devrait atteindre environ 19 km/h. En semaine, le tramway circule entre 6 heures 30 et 22 heures et le week-end entre 6 heures 30 et 23 heures 30. La fréquence de passage prévue est de 4,5 minutes aux heures de pointe et 8,5 minutes en heures creuses. Cependant, ces fréquences pourront être tenues seulement après réception de la totalité des rames commandées.

    Casa Transport a confié l'exploitation de la première ligne au groupement Casa Tram mené par le groupe RATP et sa filiale RATP Dev aux côtés de la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc et de Transinvest. Le contrat d'une valeur de 1,1 milliard de dirhams, soit 90 millions d'euros, porte sur 5 ans.

    Matériel roulant

    Le tramway de Casablanca est équipé de 74 rames du type Citadis 302 construites par Alstom en France. L'assemblage final s'est effectué à Reichshoffen, en Alsace. Les rames sont dotées d'une climatisation et de vitres teintées ainsi que d'un système d'information voyageurs en arabe et en français. Elles circulent systématiquement en unités multiples d'une longueur totale de 65 mètres. Le plancher bas intégral assure la pleine accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Le marché conclu avec Alstom comprend également la maintenance de ces rames, pour une période de 15 ans. Sa valeur, tranche ferme, maintenance et options incluses, s'élève à plus de 190 millions d'euros.

    Fréquentation

    Au cours du premier mois d'exploitation, entre 40 000 et 45 000 voyageurs ont été comptabilisés par jour, en moyenne. Un comptage en juin 2013 a recensé 70 000 usagers quotidiens. En 2013, le tramway de Casablanca avait déjà dépassé ses objectifs avec près de 100 000 voyageurs par jour. D'ici 2015, 255 000 voyageurs sont attendus chaque jour sur la première ligne.

    [​IMG]
    Description : Une rame du tramway de Casablanca, place des Nations Unies
    Date : 18 juin 2013, 16:36:47
    Source : Travail personnel
    Auteur : Fmjwiki
    Licence : Ce fichier est disponible selon les termes de la
    licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée
    ______________________


    Projets de développement

    Le Schéma directeur d'aménagement urbain (SDAU) et le Plan de déplacement urbain (PDU) du Grand Casablanca prévoient à terme un réseau constitué de 4 lignes de tramway, dont deux transversales (T1, T2) et deux radiales (T3, T4). Ces lignes composeront avec une ligne de métro léger et les lignes de chemin de fer régionales. Cela permettra d'offrir à la ville un réseau d'une longueur de 76 km pour un coût d'investissement de 5,9 milliards de dirhams.

    Prolongement de la ligne T1
    Le SDAU et le PDU prévoient un prolongement de la ligne 1 depuis son terminus dans le quartier des Facultés jusqu'au centre d'affaires CaseNearShore. Cette extension portera la longueur de la ligne, amputée de son antenne vers Aïn Diab, qui elle sera rattachée à la future ligne T2, à 22 km.

    Ligne T2
    Selon le Schéma directeur d'aménagement urbain (SDAU) et le Plan de déplacement urbain (PDU), la ligne 2 du tramway de Casablanca, d'une longueur de 17 km, reliera le quartier Aïn Diab à Aïn Sebaâ, via les quartiers El Fida et Derb Sultan. À son lancement, elle récupérera le tronçon compris entre les stations Anoual et le terminus d'Aïn Diab, exploité jusqu'alors par la ligne 1.
    À plus long terme, la ligne 2 sera prolongée à son extrémité ouest d'Aïn Diab jusqu'au quartier Hay Hassani et à son extrémité est de Aïn Sebaâ jusqu'au quartier Sidi Bernoussi. Cette extension portera sa longueur à 27 km.

    Lignes T3 et T4
    La ligne T3 reliera le quartier Sidi Othmane au quartier d'El Hank via le centre-ville et la gare de Casa-Port, tandis que la ligne T4 reliera le quartier Sbata au quartier Lissasfa via Aïn Chock et le Quartier des Facultés.

    Prévues à plus long terme d’après le Schéma directeur d'aménagement urbain (SDAU) et le Plan de déplacement urbain (PDU), les lignes T3 et T4 seront longues respectivement de 14 km et 13 km.


    Taxis

    Compte tenu de l'absence de moyen de transport de masse, les taxis jouent un rôle majeur pour la mobilité dans l'agglomération casablancaise. Le parc de taxis comprend près de 15 000 véhicules au total, qui transportent près de 1,2 million de personnes par jour.

    On distingue deux types de taxis :

    - les «taxis rouges», appelés aussi «petits taxis» : ils sont utilisés comme moyen de transport pour les déplacements à l'intérieur du périmètre urbain. Ils acceptent jusqu'à trois passagers à la fois. Ce sont les seuls munis d'un compteur et le prix minimal d’un déplacement est de 7,50 Dhs la journée et 10 Dhs le soir (après 20h). Les taxis rouges circulent en permanence dans la ville et forment une grande partie de l'ensemble du trafic casablancais ;

    - les «taxis blancs», appelés aussi «grands taxis» : il s'agit généralement de vieilles Mercedes de plus de 30 ans, qui circulent sur des lignes fixes reliant très souvent le centre ville aux zones périphériques. Ils ont une capacité d'accueil de 6 passagers, en plus du chauffeur (soit 7), cette capacité étant permise par l'installation d'un siège entre le conducteur et le passager. Certains «grands taxis » (de couleur blanche ou vert-pistache) font des trajets interurbains.​


    Bus

    M'dina Bus fut officiellement mis en service le 1er novembre 2004, avec un réseau de 320 véhicules desservant 42 lignes à travers le Grand Casablanca, à son lancement en 2004. Le parc a été constitué d'anciens bus de la RATP , les autres étant des bus rénovés de l'ancienne Régie autonome de transport de Casablanca ainsi que des actionnaires Haddou et El Bahja. À la fin de 2004, le réseau est passé à 450 bus pour une soixantaine de lignes, puis 600 bus le 31 décembre 2005, pour atteindre 650 bus en 2012, faisant ainsi passer le nombre de lignes à 75 en 2009.

    Le parc est constitué de Volvo B7R à girouettes LED, de Irisbus/Hispano Eurorider 27A et de Renault R312 ex-RATP.

    Le réseau des autobus urbains transporte chaque jour 900 000 personnes, soit 14 % des déplacements des casablancais.





    ..........
     
    Dernière édition: 20 Février 2014
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page