Casablanca : lancement de la campagne nationale "Sauvons 10 000 nouveau-nés"

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 26 Février 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Casablanca : lancement de la campagne nationale "Sauvons 10 000 nouveau-nés"

    La campagne nationale sur la prévention des risques de mortalité des nouveau-nés au Maroc "Sauvons 10 000 nouveau-nés", initiée par l'Association Al Hayat-Chaînes de vie, placée sous la présidence d'Honneur de S.A la Princesse Lalla Zineb, a été lancée, mardi, à Casablanca.
    [​IMG]
    Cette campagne d'envergure, pilotée par l'association en partenariat avec plus de 50 institutions, ambitionne de réduire de près de 75 pc les risques de mortalité et de morbidité maternelles et néonatales à travers quatre chaînes de vie, des gestes simples afin que l'accouchement comporte moins de risques tant pour les femmes que pour les nouveau-nés.

    Sur les 600.000 nouveau-nés/an dans le pays, 12.000 décèdent ainsi que 700 mères au moment de l'accouchement. A ces drames s'ajoutent quelque 12.000 handicaps chez les mamans et près de 24.000 handicaps néonataux souvent neurologiques sévères et ce, par ignorance voire par négligence, selon un constat de l'association.


    C'est pourquoi l'association lance cette campagne en vue de vulgariser et de faire connaître ces quatre chaînes de vie (hygiène, chaleur, respiration et allaitement maternel), des gestes simples mais indispensables pour sauver jusqu'à 10.000 nouveau-nés et leurs mamans au moment où elles donnent vie.

    Le Maroc mène la lutte de la réduction de la mortalité et de la morbidité maternelle et néonatale et a réussi à modifier de façon spectaculaire les chiffres et les ratios de leur indicateur, entre fin des années 1970 et l'année 2010, passant de 359 décès pour 100.000 naissances vivantes à 112 et de 129 décès d'enfants de - 5 ans pour 1.000 naissances vivantes à 34 pour 1.000, a précisé, lors de la cérémonie officielle de lancement, le président de l'association Moulay Idriss Alaoui.

    Toutefois, a-t-il fait remarquer, ce grand combat n'est pas terminé car le pays, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, désire honorer ses engagements d'atteinte des objectifs du Millénaire, ce qui exige que d'ici 2015 le Maroc réduise la mortalité maternelle à 50 pour 100.000 naissances vivantes et celle infanto-juvénile à 28 pour 1.000.

    C'est un combat continu nécessitant la mobilisation de tous en particulier la société civile. C'est la raison pour laquelle, l'Association s'est fixée pour objectifs de réduire ces indicateurs par le simple respect de règles simples qui, si systématiquement appliquées, permettront de réduire de près de 75 pc la mortalité et la morbidité maternelle et néonatale.

    Intervenant de son côté, le ministre de l'éducation nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Belmokhtar a souligné que cette initiative peut aboutir à des résultats immédiats et la baisse de cet indicateur pourrait ainsi contribuer à améliorer l'index de développement du pays auprès des agences internationales.

    Son département compte initier des actions pour accompagner cette campagne notamment l'incorporation de ces quatre chaînes dans les manuels scolaires afin de sensibiliser dès le jeune âge et d'intégrer dans les esprits ces gestes.

    Les mêmes efforts doivent être menés au sein des établissements de formation professionnelle car une grande partie des stagiaires sont de futures mères, a-t-il fait savoir, mettant en exergue la disposition du ministère à oeuver de concert avec l'association pour arrêter un programme continu de sensibilisation des élèves et des enseignants.

    Pour sa part, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi a rappelé les efforts considérables déployés par le Maroc pour avoir un système de santé répondant aux besoins, invitant à la mobilisation et l'implication de la société civile et des citoyens dans cette lutte pour sauver les nouveau-nés et les mamans.

    Il a réitéré l'engagement du ministère dans ce genre d'initiatives pour faire connaître les quatre chaînes de vie à travers des pièces de théâtre grand public et des activités et soirées culturelles pour la sensibilisation des citoyens.

    Cette campagne voit le jour trois années après le lancement de cette idée. C'est un rêve qui se réalise, un projet qui commence à grandir et qui donne une grande satisfaction, a indiqué Mme Nadira El Guermai, coordinatrice nationale de l'initiative nationale du développement humain (INDH), se félicitant de l'implication d'institutions et de personnes versées dans l'action sociale à être au service et à l'écoute de l'autre pour permettre aux bébés de vivre dans la dignité.

    Cette action converge avec les objectifs de l'INDH et ces petits gestes simples sont à même d'éviter le handicap pour des milliers d'enfants et d'avoir ainsi un enfant normal vivant une vie normale, a-t-elle ajouté.

    Une large part de la mortalité infantile pourrait être évitée si les gestes d'hygiène notamment sont respectées. Les pneumonies et les diarrhées représentent encore près de 21 pc des décès des enfants de moins de 5 ans et le manque d'hygiène cause près de 10 pc des décès maternels, a relevé, pour sa part, la représentante de l'UNICEF au Maroc, Regina De Dominicis.

    Les résultats d'une étude de l'organisation onusienne en 2010 sur les connaissances, attitudes et pratiques en matière d'hygiène dans les provinces de Chefchaouen, Taounate, Taza, Oujda et Figuig ont montré qu'au moins un tiers des familles vulnérables interrogées n'avaient pas une connaissance compatible avec la santé du nouveau-né.

    De même que l'allaitement exclusif au sein ne bénéficie qu'à 26 pc des enfants, a-t-elle précisé, soulignant que ces quatre gestes font la différence dans la vie des enfants, de leurs parents et de la communauté.

    Ce fléau peut être endigué par des actions de communication et de sensibilisation massives, a souligné la vice-présidente de l'association Meriem Othmani, se félicitant du formidable élan de solidarité autour de cette cause de ministères, d'ONG, de la société civile et d'entreprises partenaires, chacun selon ses moyens humains, techniques ou logistiques, pour réussir ce difficile challenge de lutter contre la mortalité néonatale.

    Ainsi 8,2 millions de flyers seront distribués, entre autres, par l'office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), des régies de distribution d'électricité, de la Lydec, la Redal, Amendis, la caisse de dépôt et de gestion(CDG), la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la CNOPS et la Société générale des banques (SGMB), a décliné Mme Othmani.

    Cette campagne sera également relayée par les médias dont l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), partenaire de cette opération, par l'affichage dans les lieux publics, les salles de classe, gares, les organismes patronaux et syndicaux, sièges des associations, pharmacies et cabinets de médecins, bureaux de poste ou encore les espaces publicitaires (Casa Tram).

    Dans cette perspective, Al Hayat-Chaînes de Vie a, en collaboration avec LDS Charities, assuré la formation de 950 sages-femmes et 1.050 le seront en 2014 afin que les 2.000 sages-femmes en exercice puissent s'appliquer à respecter ces gestes si faciles à exécuter.

    MAP
    www.lavieeco.com
     

Partager cette page