Casablanca Nearshore Park : les coûts bas sont permis

Discussion dans 'Info du bled' créé par kochlok03, 9 Octobre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Le Maroc mise beaucoup sur l'ouverture prochaine de "Casablanca Nearshore Park", future vitrine africaine des centres d'appels offshore destinée à attirer les entreprises européennes. Le Royaume soigne son image d’Eldorado fiscal et social, dans un pays francophone au coût salarial sans pareil


    "Casablanca Nearshore Park" devrait enfin voir le jour début 2008, avec la première des trois tranches de 40.000 m² de bureaux, puis 6.000 emplois annoncés dans la foulée... Axa, CapGémini, M2 Technologies, HPS, TATA Consultancy Services, Logica CMG, UbiSoft, Bull ou encore BNP Paribas, seraient parmi les vingt premières entreprises locataires. L'ouverture programmée cet automne a été repoussée de quelques mois, ce qui n'a rien d'anormal ici. "La seconde tranche de travaux est lancée" s'emballe Mahdi Bouziane, du Centre Régional d'Investissement (CRI) du Grand Casablanca. La troisième devrait boucler le programme de 250.000 m² de bureaux en 2010, cinq ans après la pose de la première pierre par le roi Mohammed VI.

    Emergence :

    "Casablanca Nearshore Park" ressemblera à une giga-pépinière d'entreprises sur 53 hectares, à 20 minutes de l'aéroport Mohammed V. Le lieu propose aux entrepreneurs les meilleures conditions de fonctionnement, avec des bureaux clés en main open-space dotés du web haut-débit, de services avec cantine, banque, poste, salle de sports, avec une main d'oeuvre francophone avantageuse, le tout couronné de conditions fiscales et sociales séduisantes (lire encadré ci-dessous).
    Car le Maroc assume sans vergogne son statut d'Eldorado économique devant les yeux gourmands des sociétés européennes. Le pays met aussi en avant ses atouts de proximité géographique et culturelle avec la France. Dell ou Webhelp à Rabat (Alice, La Redoute, Noos) sont déjà sur la place marocaine depuis longtemps, tout comme Renault et son service clientèle installés en plein coeur de Casablanca. Le Maroc part à la conquête du marché de la délocalisation avec un nom de programme appelé "Emergence". A terme, il devrait créer de milliers emplois, et contribuer pour 5 milliards de dirhams au PIB du pays en 2015. Et placer le Royaume du bon côté de la mondialisation.

    Formations :

    Pour sa part, "Casablanca Nearshore Park" ambitionne de créer la bagatelle de 30.000 emplois. Le CRI du grand Casablanca frappe aux portes européennes pour promouvoir le site. Plus de 200 millions d'euros y ont été investis sous la houlette de Casanearshore SA, filiale de MedZ, aménageur de parcs industriels spécialisés du groupe CDG (public). "Notre travail de prospection met en avant 14 métiers de l'offshore, back office, développement informatique... Une stratégie de formation a été mise en place avec des écoles d'ingénieurs. 10 000 jeunes seront formés en 2012", poursuit Mahdi Bouziane.
    La première promotion spécialisée offshoring est sortie cette année pour occuper des postes de cadres de gestion de plateau de centres d'appel. Depuis 2005, des techniciens offshore sont eux aussi formés dans une école spécialisée, proche du nouveau site. Les entreprises bénéficient d'aides à la formation de leur personnel, avec des chèques-formation pouvant atteindre les 7.000 euros par individu sur trois ans. Les conditions de travail dans les centres d'appel sont réputées "soutenues". Mais les salaires y sont plus élevés qu'ailleurs au Maroc, boostés par de motivantes primes au rendement.


    Source & Suite

     
  2. vanlee

    vanlee Abou Mouataz

    J'aime reçus:
    118
    Points:
    0
    c' bien srtou hadok 6000 emplois
     
  3. husband

    husband Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    interessant

    mais qu'est-ce que vous entendez par "...dans un pays francophone au coût salarial sans pareil"?
     
  4. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    c'est l'auteur qui dit que le maroc a un niveau de salaire Bas je présume...
     
  5. husband

    husband Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    ah ok,et je confirme,,je donne l'exemple de la multinationale SQLi, qui est venue s'installer dernierement a oujda, l'ecole nationale des sciences appliquées ENSA lui a donné le local (en attendant la construction du sien) et SQLi a commencé a recruté les lauréats l'ENSA, ce sont des ingénieurs d'état,,imaginez le salaire que la MULTINATIONALE leur a proposé cet année...5500 dh,,vous croyez pas que c'est la honte pour un ingénieur d'etat!!!
     
  6. omario27

    omario27 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    désole mais je crois pas que ENSA délivre des diplome d'ingenieur d'état seulement ingenieur d'application si tu veux un diplome d'ingenieur d'état cé (EMI,ENIM,INSIAS,ENSEA,EHTP,ESIT,INPT,ENSEM)+ qlqs ecoles privés.
    ENSA= ecole national des sciences appliqué<D<D
     
  7. husband

    husband Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    et bien non omario,désolé d te décevoir mé l'ENSA délivre bien a diplome d'ingénieur d'etat je tassur,et si t'a un doute la dessus,va jeter un coup d'oeil sur le site de n'importe kel ensa o maroc et t'en sera aussi sur que moi;)
    par contre,j'aimerais qu'on discute du probleme qu'on a évoqué plus haut,pourquoi a votre avis les salaires chez nous sont si bas?
     

Partager cette page