Casablanca plongée dans le noir

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 1 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Mercredi 31 août, vers 13h50 et pendant près de quatre heures, plusieurs quartiers de la métropole ont été privés d'électricité. Les secteurs qui ont été touchés par ces coupures sont : Belvédère, Roches Noire, Sidi Bernoussi, Aïn Sebaâ, ainsi que les zones de Mohammedia, Zénata et Aïn Harrouda. Les provinces de Nouaceur et de Médiouna, alimentées directement par le réseau Moyenne Tension de l'ONE (Office National de l'Electricité) ont également été affectées par ces coupures.

    Ce sont des perturbations sur le réseau national d'électricité Haute Tension qui ont été à l'origine de ces coupures. Des perturbations qui ont affecté plusieurs villes du pays dont Casablanca, et en particulier les postes sources « Laâyoune », « Chavigné », «Mohammedia » et « Zénata » de Lydec. Pour parer à cette situation, le dispositif de crise a été immédiatement mis en place et ce dès la constatation des diminutions de fourniture en électricité.

    Précisons cependant que ces incidents relèvent des services de l'ONE et non pas de ceux de la Lydec.
    En effet, c'est un incident au niveau de la centrale thermique de Jorf Lesfar qui a provoqué une chute de tension au niveau des réseaux Centre et Sud du pays et l'arrêt de deux unités de production de la Centrale Thermique de Mohammedia.

    Cet incident a ainsi affecté l'alimentation électrique non seulement au niveau de la wilaya du Grand Casablanca, mais également dans d'autres villes du Maroc notamment Marrakech et Safi. Précisons néanmoins que c'est le réseau de la métropole qui a été le plus touché par ces perturbations.

    Selon le Directeur Général de l'ONE, Ahmed Nakkouch : « le déclenchement simultané de deux unités de production de la Centrale Thermique de Jorf Lesfar a provoqué un écrasement de la tension au niveau du réseau national ».
    Pour faire face à cet incident d'exploitation, considéré comme « tout à fait normal» par le Directeur Général de l'ONE, le plan de sauvegarde du réseau national a été déclenché. Mis en place par l'ONE, ce plan de sauvegarde a permis d'éviter l'effondrement total du réseau.

    Ahmed Nakkouch a parallèlement signalé que c'est en fait l'arrêt simultané de deux unités de production qui constitue un fait exceptionnel et que c'est ce qui a occasionné ces perturbations sur le réseau électrique national.

    Au niveau de la métropole, et dès l'annonce de cet incident, les équipes techniques de Lydec se sont mobilisées, en collaboration avec celles de l'ONE, pour rétablir progressivement le courant normal des clients concernés par ces coupures, au fur et à mesure du retour de l'alimentation électrique fournie par l'ONE. Ainsi, les différentes zones coupées ont été progressivement rétablies à partir de 15h35, en fonction de la disponibilité de la puissance accordée par l'ONE à Lydec. Le retour de la situation normale a été enregistré à 17h40, nous renseigne la Lydec dans un communiqué de presse.

    En cas de dégâts matériels dus à cette coupure d'électricité, ce n'est pas à la Lydec de dédommager ses clients. Pour justifier cet état des lieux, les responsables de Lydec font référence à l'article 13 du cahier des Charges de la gestion déléguée. Il y a lieu de souligner que ces perturbations du réseau électrique national Haute Tension ont engendré à leur tour des perturbations dans l'approvisionnement de LYDEC en eau potable (stations de production de Daourat et de Saïd Maâchou), ainsi que dans les principales stations de prétraitement des eaux usées de Casablanca et de Mohammedia.

    Selon Lydec, malgré cet incident, toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour continuer à assurer l'alimentation de ses clients en eau potable, et cela grâce à ses réserves.

    Des perturbations ont également été enregistrées au niveau des services de l'ONCF. Les Trains ont en effet été suspendu sur la ligne reliant Casablanca et Rabat. Rappelons que cet incident a occasionné la coupure du courant électrique dans certaines parties des préfectures de Aïn Sebaâ, Mohammedia, Zénata. Le temps de cette panne s'est situé entre 17 et 50 min. Des coupures ont également été enregistrées à Marrakech (12min) et Safi (35 min).

    Durée d'interruption du courant
    dans chaque centre
    Centres
    Marrakech
    Mohammedia
    Une partie de Casablanca (Poste de Laâyoune)
    Zenata
    Khouribga
    Safi
    Taroudant
    Ouarzazate
    Essaouira

    Durée d'interruption
    12 min
    17 min
    17 min à 50 min


    1h07 min
    30 min
    35 min
    1h30 min
    43 min
    1h40 min


    Source: LE MATIN
     

Partager cette page