Casablanca : Un terroriste tué et un autre se fait exploser

Discussion dans 'Info du bled' créé par FoX, 10 Avril 2007.

  1. FoX

    FoX حديدان آل نهيان Membre du personnel

    J'aime reçus:
    164
    Points:
    63
    Re : Casablanca : Un terroriste tué et un autre se fait exploser


    l'année d'avant même ... je rectifie
    ceci dit même pour quelqu'un qui va se faire exploser et quelqu'elle en soit ma cause moi je la considère comme une pure lâcheté mis à part bien sûr le cas dans lequel il se défend contre un envahisseur, pour le compte de son propre pays et qu'il a pas la possibilité de prendre les armes aux mains
     
  2. ZIKAS

    ZIKAS Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    117
    Points:
    63
    Re : Casablanca : Un terroriste tué et un autre se fait exploser

    3ème terroriste li kan hareb tferge3 9bayla [21h]
     
  3. mmmmmmmmm

    mmmmmmmmm WolfGang

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Casablanca : Un terroriste tué et un autre se fait exploser

    عندما نرى ما يقع الآن في المغرب نشم أن الولايات المتحدة الأمريكية بدأت مخططها الخماسي لبسط سيطرتها على شمال إفريقيا في إطار ما تسميه الشرق الأوسط الكبير فهي تتحكم عبر وسطاءلها في أجهزة الأمن المغاربية يتحكمون بدورهم في مسار تطور الشبكات السلفية عبر اختراقها بواسطة عملاء لها و يبقى الهدف النهائي هو تحضير الأجواء لدريعة أو عمليةإرهابية ضخمة على غرار عملية11 شتنبر اللتي مكنت أمريكا من استحلال أفغانستان و الخليج العربي بأمت

    un Com repris sur aljazeera et qui me parait tout a fait logique
     
  4. Jamaldine

    Jamaldine Touriste

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    18
    Re : Casablanca : Un terroriste tué et un autre se fait exploser

    C’est confirmé, il y a toujours des prisonniers et disparus marocains à Tindouf. L’affirmation est venue du congressman démocrate Tom Lantos. “Je salue le travail effectué par les sénateurs Mc Cain et Lugar qui ont libéré plus de 400 prisonniers, mais il y a encore des Marocains à libérer.


    S’il le faut, je suis prêt à aller voir Bouteflika pour résoudre le problème”, a-t-il déclaré mardi à l’Institut des Hautes études de management à Rabat. La déclaration inattendue de Lantos, en réponse à la question d’un étudiant, vient corroborer les dires de l’Association des fils de disparus du Sahara, qui évalue le nombre de Marocains toujours en détention à Tindouf entre 60 et 70 personnes. “Nous nous basons, explique Brahim Hajjam, le président de l’association, sur les recensements du CICR et les messages que reçoivent les familles”.

    Jusqu’à présent, les autorités marocaines ne relayaient pas assez ces revendications. Maintenant qu’un responsable américain s’avance là-dessus, le dossier prendra-t-il une nouvelle tournure ?

    copie-coller via info du maroc
     

Partager cette page