Ce que « croient » les Marocains

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 29 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Islam, démocratie, terrorisme, religion juive... Le sondage Pew passe au scanner les opinions publiques des principaux pays arabes. Résultats contrastés et éloquents.


    Le Pew Research Center vient de rendre public son dernier sondage sur les opinions de certains pays arabes et occidentaux sur le thème général de l'islam radical. Outre les résultats pour le Maroc, dont nous commentons les principaux aspects dans ce dossier, le rapport met en exergue des différences notables à travers le monde arabe. Il en est ainsi pour les populations à majorité palestinienne de Jordanie, la Turquie laïque, le Liban multiconfessionnel et le Maroc. Si par exemple, 73 % des Marocains redoutent l'islamisme, 87% des Jordaniens n'y voient aucune menace (mais on peut se demander si la question porte sur la perception de dangerosité en soi ou sur le risque pour les institutions du pays).
    Fait marquant, le soutien pour les assassinats suicides baisse. 57% des Jordaniens trouvent que des actes de violence envers des cibles civiles sont parfois justifiés alors que 79% des Marocains y sont opposés. Les attentats de Casablanca ont forcément influencé une opinion très sensible aux conflits irakien et israélo- palestinien. Mais la question demeure ouverte, car contrairement à l'an dernier, les sondeurs de Pew ne l'ont rattachée à aucun conflit. Ce ne sont pas les Marocains (dont l'opinion s'est altérée au sujet du chef d'Al Qaïda), mais les Libanais et les Turcs qui sont les plus anti-Ben Laden.


    Les libanais, les plus nationalistes

    En revanche, les Jordaniens sont parmi les plus enthousiastes à l'égard de la démocratie (avec les Indonésiens) et les moins enclins à souhaiter que l'islam joue un plus grand rôle, alors que nos compatriotes, très favorables à la démocratie, estiment que l'islam demeure au c½ur de la vie politique. Les Turcs sont les plus divisés sur la question. Tandis que les Indonésiens sont ceux qui considèrent le plus qu'il n'y a pas d'incompatibilité entre la montée du sentiment religieux et l'aspiration à plus de démocratie. Pour l'ensemble du monde arabe, le discours nationaliste est en repli par rapport à la Communauté des croyants. Selon les chiffres du sondage, il n'y a que les Libanais (en partie à cause de la forte communauté de chrétiens maronites) pour prétendre mettre leur identité nationale au-dessus de l'islam. Autre constat : l'anti-judaïsme reste très élevé parmi les populations sondées. 100% des Jordaniens disent avoir une opinion défavorable des juifs et même en Turquie, le pays musulman allié d'Israël, il y a 60% d'opinion défavorable. Par comparaison, les pays les plus hostiles aux juifs en Europe sont la Russie et la Pologne avec 27%. En France, le taux s'élève à environ 13%. En Europe, le pays dont l'opinion est la plus hostile à l'islam est les Pays-Bas. L'assassinat du cinéaste Théo Van Gogh y est certainement pour beaucoup. Globalement, dans les opinions arabes, la laïcité ne prend pas. Peut-être parce que le sondage montre qu'aucun pays au monde n'atteint l'hostilité de la France, pays considéré par excellence comme « laïque », aux signes religieux à l'école…


    Source: Le JOURNAL HEBDO.
     

Partager cette page