Chambre des conseillers :L’argent pèse sur le renouvellement du tiers

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 28 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Le prix de la voix des grands électeurs selon les régions

    · Le PAM, grand vainqueur de ces élections?


    TOUS les partis politiques sont engagés dans le renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers. On connaîtra les noms des 90 nouveaux (et anciens) parlementaires ce vendredi 2 octobre, une semaine avant l’ouverture de la session d’automne par le Souverain.

    En attendant, la bataille fait rage et le recours à l’argent pour l’achat des voix des grands électeurs n’est plus un secret. C’est celui qui donne le prix fort qui le remporte. Le tarif de la voix diffère d’une région à l’autre. Il est élevé dans les régions où la confrontation tribale est forte.
    Dans les zones où le trafic de drogue et la contrebande prospèrent, le ticket d’entrée au Parlement se monnaie au prix fort. Et pour cause, l’immunité que procure la fonction de parlementaire.

    Le nombre réduit des sièges du collège des chambres professionnelles gonfle le tarif. Ce recours à l’argent ne semble pas susciter d’indignation particulière auprès des partis politiques, à l’exception du PAM qui avait publié un communiqué dans ce sens.
    Comment parler de moralisation de la vie politique et publique alors que les partis continuent de donner les accréditations à n’importe qui.

    De son côté, le ministère de l’Intérieur a fait preuve de finesse en rejetant plusieurs candidatures douteuses pour motif de dossier incomplet. La plupart de ces candidats malheureux se sont tournés vers le tribunal administratif pour déposer plainte.
    Il est à rappeler que le délai du dépôt des candidatures a pris fin vendredi dernier. Ils sont 601 candidats à se disputer les voix des grands électeurs. C’est le collège des collectivités locales qui attire le plus avec 379 candidats pour 54 sièges, suivi par celui des chambres professionnelles avec 69 candidats pour 27 sièges.

    Le collège des salariés canalise 153 candidats pour 9 sièges. Par candidatures, c’est le PAM qui arrive le premier, suivi notamment par l’Istiqlal, le RNI, l’USFP et le MP. Selon les pronostics, le parti créé par Fouad Ali El Himma cartonnera lors de ce scrutin. En effet, le PAM était en tête dans les différentes élections des trois derniers mois. Ce qui pourrait porter son secrétaire général, Mohamed Cheikh Biadillah, à la présidence de la Chambre des conseillers.

    Ce scénario risque de mettre en difficulté le gouvernement puisque le PAM est dans l’opposition.


    http://www.leconomiste.com/

     

Partager cette page