Chambres professionnelles : La nouvelle carte

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 13 Août 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    · Le fonds de commerce politique prédomine toujours

    · Le PAM... encore



    «De simples coquilles vides!» La rengaine revient à chaque fois que l’on évoque le rôle des Chambres de commerce, d’industrie et de services (CCIS). D’autant plus que certains voient en elles un simple moyen d’accéder à la deuxième Chambre du Parlement. La question s’impose d’elle-même: à quoi servent réellement ces Chambres qui viennent d’organiser leurs élections professionnelles. «Les Chambres de commerce réunissent des opérateurs économiques, principalement les PME et les TPE, qui défendent leurs intérêts. Elles ont un rôle consultatif», explique Driss Houat, président de la Fédération des Chambres de commerce, d’industrie et de services (FCCIS). Partout ailleurs, ces institutions constituent une force de proposition, un formidable outil de frappe commerciale et de veille sectorielle. Mais au Maroc, leur rendement est souvent décrié. Pour Houat, «c’est une situation qui est due aux statuts régissant les Chambres de commerce. Raison pour laquelle nous avons préparé une proposition de loi», poursuit-il. Le nouveau texte, qui sera bientôt voté au Parlement, prévoit de reconfigurer les missions des Chambres de commerce et de leur conférer de nouvelles prérogatives.
    La formation est un autre secteur dans lequel elles pourront s’impliquer. En effet, le nouveau texte prévoit la création d’instituts de formation professionnelle, de formation continue et de mise à niveau des entreprises et ce, au profit des commerçants. Plusieurs secteurs économiques sont concernés: le tourisme, l’industrie, les services… Autre prérogative prévue par la réforme, la possibilité de signer des partenariats avec les collectivités locales, les Centres régionaux d’investissement (CRI), les institutions universitaires et les instituts de formation professionnelle dans le but de créer des projets communs, promouvoir l’investissement, l’emploi, la recherche scientifique dans la zone de couverture géographique de chaque CCIS… Par ailleurs, les Chambres de commerce revendiquent également d’avoir voix au chapitre dans l’élaboration des stratégies sectorielles en rapport avec leur champ d’action.
    A noter enfin qu’il existe pas moins de 28 Chambres de commerce, réparties à travers les 16 régions administratives du Royaume. «Certaines sont maintenues pour des raisons plus politiques qu’économiques puisque la taille de certaines villes ne justifie pas d’avoir une Chambre de commerce à part entière», déclare une source interne à la FCCIS. «Notre vision stratégique est de revoir ce nombre en créant des Chambres de commerce régionales, qui formeront la Fédération, et des structures provinciales plus légères», annonce Houat.


    http://www.leconomiste.com/
     
  2. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    FOUAD vise la CHAMBRE DES CONSEILLERS
     
  3. dima_bella

    dima_bella rose épanouie

    J'aime reçus:
    277
    Points:
    83
  4. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    c rectifié a rass Tanga [20h]
     

Partager cette page