Chargés d’enrôler des terroristes pour l’Irak, la Somalie et l’Afghanistan :Trois rec

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 17 Octobre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Trois recruteurs de kamikazes pour l'Irak, la Somalie et l'Afghanistan, ont été déférés jeudi par la Brigade nationale de la police judiciaire à Casablanca, devant le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat. Ce qui porte à 28, le nombre de personnes poursuivies dans cette affaire, après l’arrestation en septembre dernier de 25 autres individus, tous membres d’un réseau terroriste spécialisé dans le recrutement de volontaires pour des opérations-suicide dans nombre de pays, comme annoncé par le ministère de l’Intérieur au moment des faits.
    Ces arrestations qui ont été opérées dans plusieurs villes, démontrent bel et bien que les activités ténébreuses de ces terroristes ne se limitent pas à une seule région, mais visent différentes villes et localités pour enrôler et recruter un maximum de « moujahidine ».
    Comme pour la vingtaine d’individus arrêtés en septembre, le ministère de l’Intérieur ne révèle pas l’identité des trois recruteurs, ni les villes où ont eu lieu ces interpellations.
    Les mis en cause sont poursuivis notamment pour constitution de bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter atteinte à l’ordre public par la violence et l’intimidation, appartenance à un groupe interdit, récidive et collecte et gestion de fonds devant être utilisés dans des actions terroristes.
    Ce réseau, selon le ministère de l’Intérieur, qui a des connexions avec des terroristes actifs en Suède et en Belgique, ainsi que dans la région syro-irakienne, a recruté et envoyé 20 kamikazes en Irak et s’employait au recrutement de dix autres.
    De même source, les individus interpellés projetaient également de perpétrer des actes terroristes dans le Royaume et envisageaient l’accueil d’artificiers du réseau d’Al Qaïda afin de bénéficier de leur expertise en matière de fabrication d’explosifs.







    Source : libe.ma

     

Partager cette page