Chine: deux morts dans des explosions de bus

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 21 Juillet 2008.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    PEKIN (AFP) - Des explosions dans deux bus, qualifiées d'actes délibérés de sabotage par la police, ont fait deux morts lundi à Kunming (sud-ouest de la Chine), dans un climat sécuritaire tendu à trois semaines des jeux Olympiques de Pékin.
    Les deux explosions, espacées de moins d'une heure, ont secoué le centre de la capitale provinciale du Yunnan, à l'heure de pointe matinale.

    "Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agit d'une affaire de sabotage", a indiqué à l'AFP le porte-parole du Bureau de la sécurité publique du Yunnan, à la mi-journée.

    Il n'a fourni aucune précision ni sur l'origine des explosions, qui ont également blessé 14 personnes, ni sur les raisons pour lesquelles la police s'oriente vers la piste d'un attentat.

    Kunming, située à 2.100 km au sud-ouest de Pékin, compte plus de 6 millions d'habitants.

    La première explosion, juste après 7h00 du matin, a tué une femme et blessé dix personnes, selon la police. Le bus se trouvait à un arrêt, juste en face d'un hôpital, précise le Quotidien du Yunnan sur son site internet.

    "Les vitres des deux côtés du véhicule ont volé en éclats et des sièges ont été déformés", selon un communiqué du Bureau de la sécurité publique.

    Des photos, sur le site du Quotidien du Yunnan, montrent un autocar rouge aux vitres brisées sur le côté. Des débris de verre recouvrent la chaussée, mais le pare-brise de l'autocar semble intact. L'explosion, localisée vers l'avant du bus, n'a apparemment pas entraîné d'incendie.

    La deuxième explosion a eu lieu sur la même artère qui traverse le centre ville, un peu plus loin, tuant un homme et blessant quatre personnes, selon la police.


    "On nous a dit qu'il n'y avait, par chance, que cinq personnes à bord du bus, y compris le chauffeur", a indiqué à l'AFP M. Li, propriétaire d'un commerce situé à proximité.

    Des images, à la télévision publique, montraient aussi un bus éventré avec d'importants dégâts à l'intérieur.

    A la suite des explosions, la police a bouclé les deux zones et procédé à des contrôles d'identité en ville, a précisé la police.

    "Les gens sont très secoués. Ca a créé un choc que ce genre de chose puisse se passer ici, à Kunming", a indiqué un employé d'hôtel, qui n'a pas souhaité être identifié.

    En mai déjà, trois personnes étaient mortes à Shanghai dans une explosion d'origine inconnue dans un bus, qui avait ensuite pris feu. La police avait indiqué par la suite que l'incendie était lié à la présence de liquides inflammables, sans fournir d'autre explication.

    Ces dernières semaines, les autorités ont brandi la menace terroriste, en provenance notamment de la région musulmane du Xinjiang (nord-ouest), pour expliquer la mise en place de strictes mesures de sécurité en vue des jeux Olympiques (8-24 août).

    Pékin a aussi récemment ordonné aux gouvernements locaux de mettre tout en oeuvre pour résoudre les conflits sociaux qui secouent plusieurs provinces et éviter une multiplication des incidents pendant les Jeux.

    Depuis un mois, une succession de manifestations, dans différentes régions de Chine, ont donné lieu à des violences.

    Samedi, dans le dernier incident en date, deux personnes ont été tuées dans le Yunnan par la police lors d'affrontements avec des cultivateurs de l'ethnie Dai, mécontents du prix fixé par le gouvernement local pour leur récolte de caoutchouc.

    http://fr.news.yahoo.com/afp/20080721/tts-transport-route-explosion-c1b2fc3.html
     

Partager cette page