CIN et état civil, une obsession chez les Marocains

Discussion dans 'Scooooop' créé par Psy, 13 Mars 2007.

  1. Psy

    Psy Visiteur

    J'aime reçus:
    71
    Points:
    0
    Preuve que la complexité des procédures est un vrai casse-tête non seulement pour les particuliers mais aussi pour les professionnels : le nombre de messages reçus et traités à travers le site www.service-public.ma, depuis son lancement le 8 août 2005, s'élève à 9 540. Entre le 1er août 2006, date du déploiement de la solution de traitement automatique de la messagerie, et le 23 février 2007, le MMSP a reçu 2 883 messages. 89 % de ces messages émanent de particuliers et les 11 % restants des professionnels. La répartition par type de message montre que 38 % portent sur des «orientations générales», 29 % s'intéressent aux informations sur les procédures à suivre et 3% à des questions institutionnelles.

    Dans la rubrique «messages particuliers», les questionnements concernant la famille viennent en premier (28 %), suivis par les demandes sur les démarches à suivre pour l'obtention de papiers (26 %), des interrogations des MRE (11 %), des étrangers résidant au Maroc (7 %), etc.

    Cet intérêt pour les questions relatives à la famille est confirmé par les statistiques relevées par le MMSP concernant les procédures en français les plus visitées sur le site service-public.ma. Ainsi, les procédures relatives à la fiche individuelle d'état civil et à l'autorisation du mariage mixte sont consultées respectivement par 4 381 et 4 359 internautes, soit la première et la deuxième place dans le classement des procédures les plus visitées.


    Sur le site www.service-public.ma en arabe, par contre, l'ordre des priorités s'inverse complètement : la procédure la plus visitée ici concerne l'obtention de la carte d'identité pour la première fois (23 278 visiteurs), suivie de l'obtention du passeport (22 424) ; la procédure sur le mariage mixte venant ici en sixième position (16 141 internautes). On peut remarquer en passant que le nombre de visiteurs arabophones est beaucoup plus important (jusqu'à 5 fois celui des francophones).

    Source La vie éco - Salah Agueniou
     

Partager cette page