Circulation Une autorité pour gérer le transport public

Discussion dans 'Scooooop' créé par fax02, 11 Juillet 2008.

  1. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    Les élus et les responsables de la ville signent aujourd'hui une convention pour organiser les déplacements urbains

    Le wali de la région du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, préside aujourd'hui la cérémonie de signature de la convention de création de l'autorité organisatrice des déplacements urbains au sein de la métropole (AOD).


    [​IMG]

    Cette autorité se positionne comme un organisme de réflexion, et d'élaboration de la politique des déplacements. Elle est également présentée en tant que comité responsable de la planification à long terme, de l'exécution des programmes et du suivi courant de l'exploitation du système de transport dans le périmètre de la région du Grand Casablanca.

    Plus précisément, cette autorité aura la responsabilité d'élaborer des études et des recommandations en matière de gestion des transports publics. Mis en place en concertation avec des élus de Mohammedia, de Casablanca et l'ensemble des communes rurales, l'AOD sera chargée d'assurer le suivi du Plan de déplacement urbain (PDU). Dans ce cadre, elle devra évaluer l'équilibre entre la demande et l'offre pour les moyens de déplacement urbain ainsi que pour les infrastructures de sécurité routière.
    Par ailleurs, le comité pourra également proposer un réseau de transport public qui répond aux besoins des usagers. Les opérateurs de ce secteur devront aussi se plier au contrôle dudit comité.


    Pour ce faire, ils sont appelés à respecter les clauses des contrats d'exploitation et de gestion, mais surtout à offrir un service de qualité. L'AOD aura également la lourde tâche de chercher des sources de financement pour les projets liés aux déplacements urbains. Cependant, aucune mise à niveau ne pourra se faire sans la collaboration des différents acteurs du secteur. Ainsi, l'AOD permettra de concevoir une vision globale et intégrée pour la gestion et l'organisation du transport à l'intérieur du milieu urbain ainsi qu'en périphéries du Grand Casablanca.

    Présidée par le wali du Grand Casablanca, l'AOD sera administrée par un conseil qui dispose de tous les pouvoirs et attributions nécessaires à son fonctionnement. A signaler que les représentants des collectivités locales et membres de ladite autorité sont désignés pour la durée de leur mandat électoral. De fait, si un membre du conseil perd la qualité pour laquelle il a été désigné, il doit être remplacé par décision de sa collectivité locale ou de son administration. Concernant le financement de cette autorité, la région du Grand Casablanca a créé un compte de dépenses sur dotations à partir de son budget. Les recettes de cette commission proviendront également d'une contribution annuelle des collectivités locales participant à ce projet, une convention de l'Etat, une partie du fonds d'aide au transport, ainsi que d'autres dons et recettes en rapport avec l'activité de cette autorité.

    Il est à rappeler que les conseillers de la région se sont déjà montrés réticents à propos de ce projet. D'ailleurs, ils ont reporté le vote de cette convention lors de sessions précédentes. Il convient de noter également que le conseil de la région est le principal pourvoyeur de l'AOD qui sera mis en place en concertation avec les élus de Mohammedia, de Casablanca et l'ensemble des communes rurales.

    Le Matin
     

Partager cette page