Clinique Dar Salam

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par hd2011, 30 Mars 2011.

  1. hd2011

    hd2011 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Bonjour à tous,

    Je partage avec vous deux faits regrettables que j'ai vécus ce dernier weekend end à la clinique Dar Salam, une des prestigieuses cliniques de Casablanca, sensée offrir les meilleurs soins. Hélas ce n’est pas le cas malheureusement :


    •Samedi 26 mars 2011, ma fille âgée de 11 ans devait subir une exploration endoscopique. A la fin de l'examen et après son réveil de l'anesthésie, la garde vaine lui faisait vraiment mal. J'ai demandé à la soignante de la lui enlever car elle n’arrivait plus à supporter la douleur. Elle me répondit qu’elle allait le faire. Une heure après, je reviens à la chambre après avoir réglé la facture, rien n’est fait. Après avoir posé la question vigoureusement sur la raison du fait qu’on n’ait pas fait le nécessaire. A ma grande surprise, l’infirmière m’a informé qu’elle aurait besoin du bon de sortie avant d’enlever la garde veine, et du coup soulager ma fille de sa douleur. J’ai attrapé une crise. Pire encore, les responsables de la clinique approuve ce geste inhumain en arguant que certains malades quittent la clinique sans payer leurs redevances. QUELLE HORREUR !!!!!!! et quel sens humain nos cliniques donnent à leur noble mission !!!!!

    •2ème incident, Dimanche 27 mars 2011, quand mon épouse a dû m’emmener malheureusement en urgence à la même clinique vers 23h, car elle était tout simplement la plus proche. Je présentais des douleurs abdominales intenses et insupportables. Je fus admis correctement, on m’a injecté du Spasfon en attendant l’arrivée du gastro de garde. Dès son arrivée, en touchant mon abdomen, il a demandé une radio en urgence. Ca ne s’est pas fait car la RADIO ETAIT TOUT SIMPLEMENT EN PANNE. Comment peut-on tolérer une telle situation, des urgences en cliniques privées sans outils rudimentaires de travail ? Qu’allons-nous reprocher aux hôpitaux publiques qui manquent cruellement de moyens ? Ceci étant, le médecin estime qu’une radio est nécessaire (Effectivement, je me rends après, dans une autre clinique où j’apprends que la situation était assez grave et risquait une chirurgie en urgence, c’était une sub-occlusion intestinale). Pendant qu’on se demandait avec mon épouse ce qu’il fallait faire, le médecin disparait sans donner aucune consigne ou proposer une quelconque alternative. Il s’agit bien d’assister une personne en danger. Au fait, j’ai omis un détail, il a laissé comme même une consigne importante à la caisse pour leur exiger le paiement de ses honoraires !!! C’EST VRAIMENT ABOMINABLE. C’est tout ce que je trouve à dire.

    A méditer !!!!!!!
     
    1 personne aime cela.

Partager cette page