Cnil : gare aux risques et aux dérives de la géolocalisation sur les smartphones

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 20 Août 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]



    La Cnil invite les utilisateurs de smartphones à soigneusement mesurer les risques et des dérives qu'ils encourent en utilisant des applications mobiles fondées sur la géolocalisation et la réalité augmentée.


    Sur son site internet la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) publie un article de mise en garde à l’adresse des utilisateurs de smartphones.
    La Cnil demande instamment à ces derniers d’être vigilants face au développement des applications utilisant la géolocalisation et faisant appel à la réalité augmentée. Ce principe permet de superposer des informations numériques à des images capturées par un smartphone équipé d’une puce GPS et connecté à Internet.
    En effet, selon la Cnil, les technologies mêlant GPS et Internet permettent de pister les utilisateurs de smartphone. La Commission évoque même un “risque de vol d’informations personnelles si l’utilisateur installe des applications malveillantes qui accèdent aux données du téléphone” , notamment à la liste des contacts, aux emails ainsi qu’aux données de localisation.
    Par ailleurs la Cnil estime que “la démarche commerciale derrière de nouveaux types de jeux ou de services est parfois insidieuse” et que des données peuvent être réutilisées à des fins marketing. D’où la nécessité pour les mobinautes utilisant ces services de géolocalisation d’être vigilants face à “la possible réutilisation de leurs données à des fins commerciales”.
    Les smartphones et leurs applications, notamment celles utilisant la géolocalisation et la réalité augmentée, ne cessent de se multiplier tout comme les risques liées à l’utilisation de ce type d’application de nouvelle génération.
    Face à ces menaces, la Cnil admet son impuissance notamment du fait d’un cadre juridique un peu (trop) large. Elle ajoute même ne pouvoir s’appuyer que sur la loi Informatique et Libertés pour contrôler les entreprises françaises proposant de tels programmes et préconise fortement aux utilisateurs de prendre conscience des risques qu’ils encourent en leur recommandant une vigilance extrême quant à l’usage des services de géolocalisation


    source
     

Partager cette page