Code de la presse: supression des peines privatives de liberté

Discussion dans 'Info du bled' créé par RedEye, 3 Mai 2013.

  1. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    Les peines privatives de liberté seront supprimer du code de la presse, a souligné, lundi, le secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), Younès Moujahid.

    Lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport annuel du SNPM sur la liberté de la presse, à la veille de la Journée internationale de la liberté de la presse, Moujahid a indiqué que les travaux de la commission scientifique consultative chargée d'examiner le code de la presse et de l'édition ont débouché sur des résultats positifs qui peuvent servir de cadre approprié pour aller de l'avant en matière d'exercice de la liberté de la presse.

    Cette commission est parvenue à un certain nombre d'accords sur des réformes, dont la plus importante concerne la réforme du code de la presse et de l'édition dans le sens de supprimer les peines privatives de liberté, a précisé Moujahid.

    Tout en soulignant l'importance d'une volonté politique soutenue pour mettre en œuvre les réformes, Le secrétaire général du SNPM a mis l'accent sur les fortes attentes exprimées par l'opinion publique, les journalistes, les organisations professionnelles, politiques et des droits de l'homme au sujet de la liberté de la presse et de la réforme du secteur.

    Moujahid a, d'autre part, qualifié de "préoccupante et dangereuse" la hausse des agressions physiques et des humiliations à l'encontre des journalistes, qui représentent une violation flagrante de la liberté de la presse et de l'arsenal juridique régissant la profession.

    Après avoir relevé la "léthargie" caractérisant le travail dans le secteur public de la presse qui ne s'acquitte pas convenablement de la mission qui lui échoit, il a souligné la nécessité pour ce secteur d'accompagner les mutations politiques et démocratique intervenues au Maroc.

    Le rapport du SNPM note que le développement considérable des moyens de communication impose aux forces agissantes de la société marocaine, de manière générale, et aux professionnels du secteur en particulier, d'accélérer le rythme d'accompagnement des progrès enregistrés dans ce domaine.

    Le rapport a noté la prise de conscience accrue par le peuple marocain quant au rôle vital que joue la presse dans la gestion de la chose publique, considérant que la concrétisation des principes de transparence, de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption passe par l'adoption d'une loi relative à l'accès à l'information et par une communication sur les faits concernant la gestion de la chose publique.

    Le SNPM a, en outre, estimé que la nouvelle Constitution a posé les jalons de la transition démocratique qui requiert la définition des grandes lignes de la réforme de la presse sur la base d'une démarche consensuelle et d'un dialogue incluant les différents intervenants dans le secteur.




    Source
     
  2. Mysa

    Mysa Accro

    J'aime reçus:
    2310
    Points:
    113
    za3ma za3Ma li bgha y8dar y8dar ? [17h]
     
  3. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113


    hadri nshoufou :p
     
  4. Mysa

    Mysa Accro

    J'aime reçus:
    2310
    Points:
    113


    lala a khouya :p 8dar ghir nta hhhhhhhhhhh
     

Partager cette page