Commémoration ce vendredi du cinquantenaire du séisme d'Agadir

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 26 Février 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Sous la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Malika, présidente du Croissant rouge marocain, le CRM commémore ce vendredi à Agadir le Cinquantenaire du tremblement de terre qui avait frappé la capitale du Souss en février 1960.

    En effet, le 29 février 1960, toute la nation était en deuil. Un tremblement de terre d'une rare violence, frappait la ville, faisant près de 13.000 morts, détruisant 90 pc de la majorité des quartiers de la capitale du Souss et faisant des milliers de sans abri.

    Le cataclysme changea inéluctablement le visage de la ville, passant d'une bourgade mignonette à une grande métropole, réussissant même à se reconstruire et à devenir une ville importante du Royaume.

    Quelques heures après la catastrophe, feu SM Mohammed V déclarait que "si le destin a décidé de la destruction d'Agadir, sa reconstitution dépend de notre foi et de notre volonté".

    Joignant l'acte à la parole, le regretté Souverain charge feu SM Hassan II, alors Prince Héritier, de diriger les opérations de sauvetage et de secours et d'en surveiller sur place l'exécution.


    Agadir est tout de suite mise en quarantaine pour éviter les risques d'infection, en attendant que le gouvernement prenne les mesures nécessaires pour faire face à cette catastrophe qualifiée d'emblée de nationale.

    Les mesures sont prises dans les jours qui suivent. Un Haut Commissariat à la Construction est créé pour faire face aux nombreux défis qui attendent la ville. Les sinistrés deviennent la préoccupation de toute une nation. Il faut enfin consoler et donner un avenir à tous les orphelins du tremblement de terre.

    Feu SM Mohammed V se préoccupe en premier lieu du devenir des rescapés. Il offre à plusieurs jeunes de commencer une nouvelle vie dans d'autres villes du Royaume. Internats et familles d'accueil leur ouvrent alors leurs portes. Ceux qui restent à Agadir doivent compter sur l'aide internationale et les plans du Haut Commissariat.



    http://www.map.ma/fr/sections/social/commemoration_ce_ven3164/view
     

Partager cette page