Comment organiser un brainstorming productif

Discussion dans 'Forum des étudiants' créé par Psy, 19 Février 2008.

  1. Psy

    Psy Visiteur

    J'aime reçus:
    71
    Points:
    0
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif] [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]"Comment organiser un brainstorming productif ".[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Management [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Décembre 2007
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Par Stéphane Régy


    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif][FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Une séance de remue-méninges digne de ce nom doit être minutieusement préparée et se dérouler dans un climat propice.


    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]D[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]e ra[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]ge, ce chef de projet a cassé plu-sieurs crayons et jeté à la corbeille quantité de pro-jets inaboutis. Motif de son courroux, la mission impossible qu'on lui a confiée : inventer un biscuit révolutionnaire ! Les nuits blanches se succèdent, sans que l'inspiration ne vienne. Puis un soir, pour se détendre, il accepte d'accompagner ses collègues qui vont prendre un verre dans un bar. Deux heures, quelques pots et des centaines d'idées farfelues [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]plus tard, il tient son concept : un biscuit qui ne fait pas de miettes! Conte de fées? Non, simplement le résultat d'un brainstorming réussi. Inventée dans les années 1950 par Alex Osborn (le «O» de l'agence de publicité BBDO), cette «tempête de cerveaux» désigne la résolution collective de problèmes d'entreprise. Mais il ne suffit pas d'enfermer dans une pièce quelques grosses têtes pour qu'il en sorte quelque chose de valable. Encore faut-il que cette session de réflexion soit menée dans les règles.
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Définir soigneusement l'objet de la réunion
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]E[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]n effet, cet outil d'aide à la prise de décision ne peut dé-boucher sur du concret que si l'on se pose une question précise. Avant de commencer une séance de brainstorming, il faut donc savoir exactement ce que l'on cherche. Prenez ce fabricant de papier-toilette qui souhaitait concevoir un pro-duit innovant. Plutôt que de soumettre aux participants une question vague et abstraite sur le renouvellement de sa gamme, il a d'emblée ciblé la réunion sur un objectif précis : «Faire du papier-toilette un objet de design». Bingo ! Quelques mois plus tard, il lançait un papier noir, positionné «luxe», qui a connu un franc succès. Tout aussi important : veiller à ce que la question soit compréhensible pour tous les participants. Si [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]elle ne concerne que les initiés, votre réunion a peu de chances de déboucher sur quoi que ce soit d'intéressant.
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Réussir le bon casting et répartir les rôles
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]O[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]n peut s'adonner au brainstorming à partir de deux per-sonnes, mais le chiffre idéal tourne autour de douze participants. A condition que leurs profils soient différents. Un bon «remue-méninges», c'est d'abord un casting réussi. L'assistance doit notamment com[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]porter deux ou trois candides, des personnes non spécialistes du problème. Leurs remarques peuvent pousser les autres à se poser les questions basiques, qui sont souvent essentielles. Evitez toutefois de confier ce rôle à des personnes de rang hiérarchique inférieur, sous peine de mettre tout le monde mal à l'aise. Ne faites pas comme ce cadre qui avait invité les standardistes de l'entreprise à participer à un brainstorming. Intimidées, elles n'ont [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]pas osé prendre la parole une seule fois, et la séance a tourné au fiasco.
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]A[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]utre catégorie de participants incontournables : les spécialistes du sujet. Leur expertise oblige à prendre en compte la faisabilité technique d'une idée. Pensez aussi à dé-signer un rapporteur, qui note tout ce qui se dit. Enfin, de-mandez à l'un des candides d'animer la réunion. Son rôle consistera à pousser chacun à participer. Il doit donc posséder des qualités d'humour, de leadership et d'empathie.
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Créer des conditions favorables à la créativité
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]E[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]xercer sa créativité entre son écran d'ordinateur et son téléphone? Impossible! Pour «brainstormer» efficacement, il est impératif de se déconnecter de son cadre de travail habituel. Idéalement, ce genre de réunion doit se tenir hors de l'entreprise. Ne disposant d'aucune salle sur place et ayant un budget trop réduit pour emmener ses troupes ail-leurs, ce responsable marketing a proposé aux participants de le rejoindre dans le hall de l'entreprise. Tout le monde s'est pris au jeu et la séance s'est révélée fructueuse. Pour placer vos collaborateurs dans [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]de bonnes conditions psycho-logiques, vous devez les garder trois heures d'affilée. En deçà, la session a peu de chances d'être productive. De même, créez une ambiance conviviale : le matin, café, thé, jus d'orange et viennoiseries sont les bien-venus. Certains mettent de la musique relaxante en fond sonore, d'autres font faire des pauses régulières, accompagnées d'exercices respiratoires...
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Fixer les règles deconduite à respecter
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]L[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]ibérer la créativité est un exercice délicat. D'un côté, il faut veiller à ne brider per-sonne; de l'autre, il faut se garder de tomber dans un joyeux désordre improductif. A vous de proposer une sorte de charte à laquelle chacun devra [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]se plier. C'est ce qu'on appelle la règle CQFD. Le «C» correspond au mot «critiquer». Dans un brainstorming, il est inter-dit d'interdire ! Chacun doit pouvoir s'exprimer sans que ses camarades ne se moquent de lui. Faites comme l'animateur de cette agence de pub, établissez des sanctions : chaque personne dénigrant une idée devra soumettre deux idées supplémentaires. La lettre «Q» est pour «quantité». Ne jamais perdre de vue que l'objectif d'une telle réunion reste de produire le plus d'idées possible. D'où le «F», comme «farfelu» : toutes les suggestions sont recevables, y compris les plus incongrues. C'est à ce principe que Swatch doit son succès. Si personne [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]n'avait eu l'idée de suggérer le concept d'une montre accessoire de mode, l'horloger suisse en serait encore à fabriquer des modèles traditionnels. Enfin, le «D» correspond au verbe «développer». Pendant la réunion, le meneur de jeu devra favoriser les rebonds à partir d'une première proposition. La bonne idée en soi n'existe pas. Ce sont les petites touches consécutives qui aboutissent à un concept gagnant.
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Organiser une séance en deux temps
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]A[FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]vant d'entrer dans le vif du sujet, proposez à l'assistance un exercice d'échauffement. Choisissez un mot et obligez tout le monde à l'associer rapidement à un autre terme, sans réfléchir. Le but de la manoeuvre? Faire en sorte que les idées fusent. Une fois ce tour de piste effectué, démarrez la séance par une phase dite de «divergence». La personne qui a convoqué la réunion ex-pose le problème (par exemple, attirer l'attention des médias sur le lancement d'un nouveau shampooing), puis chacun s'exprime librement, sans se censurer. Cette phase de production d'idées doit durer deux heures environ. En-suite, on passe à la séquence de «convergence». C'est le moment où l'on organise, regroupe et hiérarchise les suggestions. Pour cela, affectez un capital de cinq points à chaque participant. Il devra les miser sur ses propositions préférées. Les idées ayant recueilli le plus grand nombre de points seront celles à creuser en priorité. Pour une séance de trois heures, prévoyez de récolter un total de 150 idées. Il y a de grandes chances pour que votre concept révolutionnaire y figure!
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Une variante : le "brainwriting"
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Sorte de cadavre exquis à la sauce anglo-saxonne,le brainwriting est simple et efficace. Demandez à chaque participant de noter une idée sur une feuille blanche, et de la faire passer ensuite à son voisin. Lequel écrit à son tour sa trouvaille en rebondissant sur la précédente, et ainsi de suite pour tout le groupe. Avec dix personnes, on obtient 100 propositions au minimum! Cette méthode est bien adaptée aux personnes timides, dont vous êtes sûr de récolter les idées.


    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Attention aux dérives!
    [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]Une séance de brainstorming [FONT=Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif]ne doit pas servir à manipuler les gens. Pour légitimer sa nouvelle campagne de promotion, un chef de service avait ainsi demandé à ses équipes de plancher pour trouver des idées originales. Comme il avait lui-même défini les axes de réflexion, il put facilement orienter les débats. Persuadés d'être eux-mêmes à l'origine des solutions proposées, les participants ont cautionné sa campagne.
     
  2. Pe|i

    Pe|i Green heart ^.^

    J'aime reçus:
    501
    Points:
    113
    Merci ba Amine :)
     
  3. Psy

    Psy Visiteur

    J'aime reçus:
    71
    Points:
    0
    Assayido lmaj8oul: Hani chakir 7amid zahit ;)
     
  4. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    merci khoya , gol liya min jabti article ?:p
     
  5. Psy

    Psy Visiteur

    J'aime reçus:
    71
    Points:
    0
    amalmar: un ami siftoli kayen f le magazine Management dial décembre 2007 n° 148
     
  6. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    s7abli site 7it baghya des exemples 3ala GRH
     

Partager cette page