Compensation : Le soutien des produits pétroliers pourrait atteindre 48 MMDhs en2012

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 13 Mars 2012.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Compensation : Le soutien des produits pétroliers pourrait atteindre 48 milliards de DH en 2012

    En 2011, le Maroc a importé 5 millions de tonnes de pétrole brut, un volume en baisse de 4.8% par rapport à 2010.


    [​IMG]

    En 2011, le Maroc a importé 5 millions de tonnes de pétrole brut, un volume en baisse de 4,8% par rapport à 2010. Malgré cette baisse en quantité, certes légère, la facture pour ce seul produit a augmenté de 24,8%, à 31,32 milliards de DH, selon les chiffres provisoires de l’Office des changes. C’est que le prix moyen du brut importé, d’après le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), était de 110,95 dollars le baril (au lieu de 75 dollars retenus dans la Loi de finances 2011).

    Mais le Maroc n’importe pas que du brut, il achète aussi des produits raffinés comme le gasoil et le fioul et surtout du butane. Sur 4,3 millions de tonnes de gasoil vendues en 2011 (+6,1% par rapport à 2010), près de la moitié a été importée, le reste étant produit par le raffineur la Samir à partir du brut. Par contre, le butane (1,8 million de tonnes) est en quasi-totalité importé (à hauteur de 92%).
    A eux seuls, ces trois produits (gasoil, butane et fioul) ont bénéficié d’un soutien de 42 milliards de DH (21, 12 et 9 milliards respectivement). En y ajoutant l’essence (2 milliards) et le gasoil de pêche (400 millions de DH), les produits pétroliers ont englouti plus de 44 milliards de DH de subvention.

    Si l’on suppose que la consommation reste au même niveau, qu’aucune modification n’est apportée sur les prix de vente, et que le baril de brut se stabilise à hauteur de 120 dollars le baril (certains opérateurs du marché le croient), les produits pétroliers généreront alors quelque 48 milliards de DH de compensation, soit 4 milliards de plus qu’en 2011. Cela signifie qu’en y ajoutant les subventions de la farine et du sucre, la facture globale atteindrait au minimum 53 milliards de DH, contre 52 milliards en 2011.

    [​IMG]

    Salah Agueniou. La Vie éco
    www.lavieeco.com

    Source : lien


     

Partager cette page