Conseil supérieur des Ouléma Une charte pour promouvoir l'unité nationale

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 21 Décembre 2010.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113

    Conseil supérieur des Ouléma
    - Une charte pour promouvoir l'unité nationale

    Le Conseil supérieur des Ouléma a tenu, le weekend dernier, une session ordinaire. Session qui lui a permis de traiter des points qui font partie de questions habituelles à l'ordre du jour, telles que le plan d'action pour l'année prochaine, le budget… Or, l'un des points nouveaux, l'un des plus importants figurant à l'ordre du jour de cette session, reste celui de l'examen d'une « charte sur l'éducation des jeunes aux valeurs de l'unité ». A cette fin, un projet de charte a été soumis aux membres du conseil. Notamment dans le cadre d'une commission dédiée à l'examen de ce document et dont les travaux restent ouverts dans la perspective de l'enrichir davantage




    A travers ce document, les membres du Conseil supérieur des Ouléma souhaitent encourager les principes et les valeurs de l'unité au sein de la société marocaine. « Nous avons choisi de parler de ces principes, car la tenue de notre Conseil supérieur est intervenue dans des circonstances et dans un contexte où le pays fait l'objet de provocations de la part des adversaires de l'unité du Royaume.


    C'est pourquoi le Conseil supérieur des Ouléma a décidé d'introduire ce point à l'ordre du jour des travaux de cette 11e session du Conseil. Point qui sera développé davantage dans le proche avenir… », nous précise Saïd Chabar, président du Conseil des ouléma de Beni-Mellal et professeur à la Faculté des lettres et des sciences humaines qui a présidé la commission chargée de cette question.

    Pour les membres du conseil, cette question de l'éducation à la citoyenneté et à l'unité représente un besoin, tant religieux que social. Car, estiment-ils, le Maroc est un pays musulman croyant à l'unité. Ce qui se manifeste sur le plan de la solidarité entre les différentes classes et tranches de la société. En plus de cela, ils ont tous été d'accord sur le fait que le Maroc jouit d'une unité nationale qui garantit l'exercice des autres pratiques religieuses.

    La charte proposée dans le cadre du Conseil supérieur des Ouléma insiste sur le rôle des trois composantes dans le rayonnement de cette culture de l'unité. Il s'agit, en premier lieu, de la famille considérée comme le premier foyer qui participe à l'éducation de l'individu. Vient en deuxième lieu, l'école suivie de la société dans son ensemble.

    « Dans ces trois composantes, l'importance des valeurs de l'unité doit être évidente. Il s'agit donc d'une responsabilité partagée entre ces différents intervenants qui doivent participer à la consolidation et au renforcement de ces valeurs et principes », souligne Saïd Chabar.

    Par ailleurs, ceci relèverait de simples vœux pieux si une politique de mise en application d'une telle vision n'est pas prévue. C'est sur ce point que le Conseil supérieur des Ouléma s'est penché lors de sa 11ème session. Il prévoit, dans ce sens, des colloques et des rencontres qui ont pour objectif la sensibilisation des acteurs concernés. De même, des prêches du vendredi, des séances de prédication… seront consacrés à l'explication et à la sensibilisation à cette cause. Des propositions seront aussi adressées aux établissements de l'enseignement pour prendre part à cette opération de sensibilisation. Ce n'est là que le début de cette action initiée par le Conseil.

    Car, il maintient la réflexion ouverte à ce sujet et attend d'autres propositions pour enrichir les actions menées dans ce sens. « De toute façon, le travail mené pour diffuser les valeurs de l'unité doit être permanent comme c'est le cas des efforts déployés pour répandre les principes religieux… », ont convenu les membres du Conseil. C'est pour cela que les discussions à ce sujet restent ouvertes à toutes les propositions.

    Plan d'action
    Le Conseil supérieur des Ouléma a examiné, lors de sa 11e session ordinaire, son plan d'action pour l'année 2011. Il s'agit d'un plan adopté à la veille de chaque nouvelle année. Cependant, la particularité de celui adopté pour l'année 2011, est le fait qu'il est plus exhaustif. En effet, ce plan est très détaillé. Pour chacun des 82 conseils locaux des ouléma (en plus de celui du conseil d'Europe des ouléma), un plan d'action détaillé, plus qu'auparavant, est adopté.
    A noter que le Conseil supérieur des Ouléma a travaillé, lors de sa dernière session ordinaire, dans le cadre de différentes commissions thématiques. C'est le cas par exemple de la commission de la fatwa, des médias, de l'action sociale…
    Il est à rappeler que le Conseil supérieur des Ouléma tient deux sessions ordinaires par an. La première au cours du mois de mars et la seconde durant le mois d'octobre. Ce qui signifie que la 11e session ordinaire a pris un léger retard.


    Par Brahim Mokhliss



    LE MATIN
     
  2. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63
    tiens! enfin on y pense à cette question de l'éducation des valeurs de l'unité et de citoyeneté..c déja pas mal, reste à proposer la question sur une echelle plus haute et plus influente et qui dépasse de loin les compétences du conseil des oulémas; il faut introduire cette notion dans l'enseignement primaire et collégial, revenir à l'ancien système de l'education militaire, promouvoir le tissu associatif autour de projets sociaux qui impliquent les jeunes...c'est ce genre d'actions dont on a besoin pour enraciner la fiereté d'appartenance au patrie dans les génération à venir..

    merci saad pr le partage!
     
    1 personne aime cela.

Partager cette page