Contrôles plus sévères pour la sécurité des autocars

Discussion dans 'Info du bled' créé par oisis73, 22 Octobre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et des Transports a annoncé, hier, une série de mesures visant le renforcement du contrôle technique des autocars pour préserver la sécurité des voyageurs et lutter contre la recrudescence des accidents de la circulation. A la veille des premiers départs à l'occasion de l'Aïd Al Fitr, le ministre a souligné, dans une déclaration à la presse, à l'issue d'une visite d'inspection à la gare routière de voyageurs de Rabat, que le nombre d'accidents enregistrés durant les mois de juin et de juillet derniers a connu une nette augmentation par rapport aux deux dernières années dont la baisse a été de 7,11 %.


    Les mesures de contrôle prises en collaboration avec la Direction générale de la Sûreté nationale, la Gendarmerie Royale et les brigades de contrôle routier, comprennent la vérification de l'identité et de l'état de santé du chauffeur de l'autocar et l'obligation de savoir si ce dernier est déclaré par son employeur, a ajouté le ministre, relevant que les sociétés de transport en commun recourent, d'une manière illégale, à des chauffeurs non professionnels et travaillant à mi-temps.

    M. Ghellab a fait remarquer que le chauffeur non déclaré est souvent mal payé et effectue donc un travail occasionnel de mauvaise qualité, ce qui risque de porter un grave préjudice à la sécurité physique des passagers.

    Dans ce sens, il a été décidé que le nom du chauffeur soit rendu public par le biais d'une affiche rose qui doit être affichée à l'intérieur du véhicule.
    L'autre mesure vise à s'assurer si l'autocar est conduit par deux chauffeurs quand la distance à parcourir dépasse les 500 km, a-t-il dit.

    Le ministre a rappelé que le contrôle technique des véhicules est obligatoire et, à ce sujet, des dispositions rigoureuses sont prises et éventuellement saisir les autocars défaillants.

    M. Ghellab a appelé, à cette occasion, les voyageurs à faire preuve de vigilance en les incitant à prendre leurs tickets à l'intérieur de l'enceinte des gares routières car le contrôle des autocars qui prennent leurs passagers en bordure des routes n'est pas totalement garanti par les autorités publiques compétentes d'où le risque pour les voyageurs.

    Le ministre, accompagné d'une délégation comprenant le wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs, Hassan Amrani, s'est rendu au quai des départs de la gare.

    Il a constaté que l'état technique de deux autocars ne répond pas aux normes de sécurité. Deux avertissements ont été adressés, séance tenante, aux chauffeurs et à leurs employeurs pour le respect immédiat de la réglementation.
    La gare routière des voyageurs de Rabat accueille quotidiennement 750 autocars, dont 200 permanents et 550 transitaires.

    http://www.lematin.ma/Journal/Article.asp?id=natio&ida=66446
     
  2. mr.critic

    mr.critic Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Contrôles plus sévères pour la sécurité des autocars

    Visiblement on constate que le ministe ne manque pas de bonne volonté. Mais aussi faudrait il ajouter que le system de controle n'est pas appliqué. Les autocar sont de tres bon clients de la gendarmerie royale. Chaque autocar qui passe leurs jette 20dh camouflée ds un bout de papiers. seuls ceux qui respect pas cette coutume sont interpellés pour payer plus .
     
  3. sunsoleil

    sunsoleil Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Contrôles plus sévères pour la sécurité des autocars

    Bonsoir,

    comme le dit xsalim, il suffit de payer les gendarmes, les accidents au bled c'est vraiment grave, il y en a de plus en plus.
     

Partager cette page