Contraception : la pilule fait-elle tomber les cheveux ?

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par jijirose, 17 Décembre 2009.

  1. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    La chute des cheveux est toujours quelque chose de difficile à accepter, pour les hommes ou pour les femmes. Souvent, on dit que la pilule contraceptive peut entraîner une chute des cheveux... Est-ce un mythe ou une réalité ?
    Les cheveux sont étroitement liés aux hormones

    Le rapport entre notre contraception et notre coiffure? C'est que la santé et même la présence de nos cheveux est liée de manière importante à nos hormones. C'est particulièrement vrai, bien entendu, pour les hommes. La calvitie dont la majorité d'entre eux souffrent à partir d'un certain âge, appelée alopécie androgénogénétique, est en effet d'origine hormonale. Les follicules pileux des hommes affectés, sous l'effet de la testostérone, ne parviennent en effet plus qu'à faire pousser des cheveux de plus en plus fins, puis du duvet, puis... plus rien. Les femmes aussi sont atteintes par cette perte de cheveux d'origine hormonale, même si elles ont beaucoup moins de testostérone dans le sang que les hommes. Toutes les modifications hormonales que connaîtra une femme (grossesse, contraception, ménopause) auront donc une influence sur la santé de ses cheveux.

    La pilule peut faire tomber les cheveux


    Il est donc vrai que certaines pilules contraceptives peuvent faire tomber les cheveux. C'est le cas des pilules progestatives, qui ne contiennent pas d'oestrogènes. Mais attention: à l'inverse, les pilules riches en oestrogènes ont une action bénéfique pour les cheveux. Il ne faut donc pas pointer du doigt tous les contraceptifs hormonaux, mais simplement effectuer sa sélection avec soin.

    contraception et chute des cheveux: comment choisir?

    Si vous avez déjà des problèmes de chute de cheveux, ou si il y a dans votre famille de nombreux cas d'alopécie génétique, parlez-en à votre médecin au moment du choix de votre méthode de contraception. Si la plupart des pilules ne posent aucun problème, pour certaines femmes trouver "la bonne" consiste à jongler entre différents effets secondaires... N'oubliez cependant pas qu'il existe aussi des alternatives à la pilule elle-même:

    -l'anneau vaginal, moins dosé en hormones parce qu'il agit localement


    -l'implant ou le patch, eux aussi moins dosés parce qu'ils ne doivent pas passer l'obstacle du système digestif

    -le dispositif intra-utérin ou stérilet, qui peut délivrer une faible dose d'hormones ou pas d'hormones du tout selon votre choix.

    source
     

Partager cette page